Spinc and Glenealo Valley - Wicklow Mountains, Irlande

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
380m
Durée :
demi-journée

Cette randonnée vous emmène à travers quelques uns des paysages les plus impressionnants des Wicklow Mountains, massif situé au sud de Dublin. Le terme "Spinc" vient du gaélique, signifiant "Colline pointue". Le sentier vous emmène tranquillement vers la chute d'eau de Poulanass puis emprunte un escalier de bois de 600 marches, qui permet de surplomber rapidement l'"Upper Lake". Le sentier de bois longe ensuite les falaises avant de traverser une tourbière et de rejoindre la splendide Glenealo Valley, où l'on peut voir de nombreux chevreuils. Un sentier rocailleux permet ensuite de rejoindre le départ. – Auteur :

Accès

De Dublin, la route est déjà un émerveillement. Du sud de la ville, rejoindre Rathfarnam, puis prendre la R115 ("Old Military Road") sur 40km. Cette ancienne route militaire traverse plusieurs cols, la lande et les tourbières. L’impression d’être seul au monde est saisissante ! Arrivé à Laragh, prendre la R756 jusqu’a Glendalough, où se trouve l’entrée du Parc National des Wicklow Mountains. Vaste parking.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Topo PDF  : Topo
  • Départ : Glendalough, Comté Wicklow
  • Distance : 11 km
  • Horaire : 3h

Attention : Le vent souffle en permanence sur le parcours. Les coupe-vent sont de mise !

Du parking, suivre le sentier principal (balisage orange), qui mène jusqu’à l’ancien village pré-médiéval, lieu de pélerinage célèbre pour avoir été la demeure de Saint Kevin. Vestiges de la cathédrale, cimetière et ses nombreuses croix celtiques.

Des ruines, longer la rive gauche du Lower Lake jusqu’au Upper Lake (balisage orange). Du panneau d’information, un sentier part sur la gauche (balisage blanc). Celui-ci s’engage en forêt et permet de rejoindre la petite chute d’eau de Poulanass. Le sentier longe ainsi le torrent, puis l’ascension des 600 marches de bois débute. Heureusement, vous êtes à l’ombre !

Suivre le sentier de bois qui longe la falaise et permet de s’engager tranquillement dans la vallée. Un pas de côté, et vous êtes assurés de pourrir vos chaussures dans la tourbe ! Un temps très changeant vous évitera tout sentiment de lassitude face aux paysages. Au printemps, soleil, pluie, grêle et un vent soutenu pourront être de la partie.

De ce point haut, le sentier amorce une légère descente jusqu’au ruisseau alimentant le Upper Lake.

De là, s’engager sur le sentier de pierre qui longe le ruisseau et permet de redescendre vers le Upper Lake. Longer finalement le lac jusqu’au Visitor Centre.

Dernière modification : 10 octobre 2018
Bangor Trail - Ballycroy National Park

A propos

Auteur de ce topo :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Topo publié le 3 juin 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par MathieuLe 5 juin 2015 à 09h13

    Haaa la verte irlande !

    J’ai fait cette balade en février, c’est vraiment magnifique.
    Mais mieux vaut ne pas quitter les sentiers aménagés !! On a vite fait de se retrouver dnas la tourbe jusqu’aux chevilles.

    Autour de Dublin, le tour de la presqu’ile de Howth vaut également vraiment le détour !! (et puis à Howth on peut voir des phoques)

  • par Le 7 juin 2015 à 14h10

    Bonjour Geggers.
    Quelques éléments sur les vestiges d’exploitation minière sur la rive du Upper Lake, en partie ensevelis sous les éboulis (il reste certainement quelques erreurs dans la traduction de l’anglais).

    • L’héritage minier des Montagnes Wicklow a laissé sa marque à l’intérieur et à l’extérieur du Parc. Les restes de plusieurs villages miniers sont facilement accessible, incluant les mines de Glendalough et de Glendasan. Sablonneux gâtent la bande de tas les pentes entourant(délimitant) les villages ruinés. Le fossé géologique entre le cœur de granit des montagnes et les types de roches environnantes était riche en des minéraux comme le plomb, le zinc et l’argent. Ces minéraux ont été extraits pendant plus de 150 ans. Le dernier mien seulement fonctionnement cessé en 1965.

    Les meilleures zones d’extraction dans les montagnes de Wicklow étaient dans les vallées de Glendalough et Glendasan. La veine de minerai métallique connue comme la Veine Luganure traverse la montagne Camaderry qui sépare les deux vallées. En 1798, Thomas Weaver, un ingénieur travaillant sur le développement de la route militaire, découvrit le plomb sur les collines au-dessus de Glendasan Valley. Vers 1809 l’extraction avait commencé et la première veine à être exploitée était Luganure, placé en haut de Camaderry. En 1820, quand la mine cessa d’être rentable, elle fut fermée et vendue.

    Quelques années plus tard, en 1824, la Société minière de l’Irlande (M.C.I)., a acheté la mine de Luganure le Mien et l’a maintenue en activité pendant 66 ans. Malgré des fluctuations, les mines ont prospéré, devenant les plus importantes de plomb en Irlande : on y a extrait 50,000 tonnes de plomb et 25000 onces d’argent (710 tonnes).

    Bien que mieux connues aujourd’hui, les mines dans Glendalough étaient de moindre d’importance, l’extraction de minerai a duré seulement 25 ans (commençant en 1850). En 1859 Glendasan a été connectée avec Glendalough par une série de tunnels horizontaux. Ceci a facilité le transport du minerai à Glendalough pour l’y faire traiter là. En 1868, un système de chemin de fer incliné a été installé sur le côté du sud de la Glenealo Valley, quoiqu’aucune trace n’en subsiste aujourd’hui. En raison d’un déclin continu des prix mondiaux (de £ 20 la tonne à £ 9 en 1887) et de l’émigration de beaucoup de leurs mineurs expérimentés, la M.C.I. met en vente les Mines Luganure en 1888.

    Deux ans plus tard, en 1890, Albert et Wyndham Wynn achètent les droits miniers pour Luganure. Les frères ont initialement utilisé Glendalough comme séjour d’été pour la chasse à la grouse. Les frères ont retravaillé lesi résidus de minerai pour extraire n’importe quel minerai restant afin de financer la nouvelle extraction souterraine.

    Bien que les mines aient été fermées, des lourds métaux toxiques se sont répandus dans des cours d’eau environnants. Vers 1910, en raison de la préoccupation naissante au sujet de la qualité de l’eau dans le lac Supérieur, un étang a été créé pour capturer ces sédiments toxiques. Cet étang carré est toujours évident entre le site de la mine abandonnée et le bord du lac. En 1917, la demande de plomb pendant Première Guerre mondiale a entraîné la réouverture de la mine. Le Ministère britannique de Munitions a octroyé une subvention de £ 2,500. Une fois la guerre terminée, cette assistance a été retirée et les mines fermées de nouveau.

    Ce n’est qu’en 1956 qu’une société minière canadienne a loué les mines, utilisant des méthodes modernes de fracturation des roches et de forage sur les vieilles veines, se concentrant principalement sur le Foxrock et les mines de Moll Doyle à la base de la cascade Glendasan. Le zinc est maintenant extrait avec le plomb. Dans les années 1800 le zinc avait été rejeté comme déchet, mais avant les années 1950 des avances technologiques permettent de traiter et utiliser le zinc.

    Pendant les années suivantes plusieurs tentatives ont été faites pour découvrir de nouvelles veines, particulièrement dans les années 1960, mais on n’a découvert rien de notable. L’extraction des mines Luganure n’était plus viable. En 1963 se terminèrent 163 ans d’extraction.

    • Pour en savoir plus :

    Glendalough Mining Heritage Project.

    http://www.glendaloughmines.com/history.html

  • par Le 7 juin 2015 à 15h20

    Merci Hereme pour ces informations. N’ayant pas pris de photos de ces vestiges qui je trouve défigurent quelque peu le paysage, je n’ai pas jugé bon de les mentionner.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !