Suc de Montfol (1594m) - Suc de Séponet (1534m) avec des raquettes

Difficulté
Moyenne
Dénivelé
300m
Durée
1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Le Suc de Montfol est incontestablement l'un des plus beaux sucs de cette région qui en compte plusieurs dizaines. Moins élevé que le mont Mézenc, il est plus sauvage et beaucoup plus isolé. L'ascension par le nord-est, avec des raquettes se déroule dans un véritable "wilderness". Le panorama du sommet est un somptueux 360°.

Accès

Des Estables, en Haute-Loire, le plus haut village du Massif Central, suivre les panneaux indicateurs en direction du Gerbier de Jonc. On laisse à gauche, la route de Borée, puis à droite, la route de la Chartreuse de Bonnefoy et du Béage. La route monte sur le plateau. 3,2 Km après le carrefour avec la route du Béage, se garer à gauche, sur le parking à la cote 1398. Borne pour randonneurs, sur la droite de la route, lieu-dit Montouse.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2836 OT
  • Tracé IGN
  • Distance : 10,5 km
  • Altitude de départ  : 1398m
  • Dénivelée totale  : 300m

Météo

Etat des routes en hiver

La circulation sur le réseau secondaire en Haute-Loire et en Haute-Ardèche, après un épisode neigeux, est toujours délicate.

Le réseau secondaire n’est pas salé. Par grand froid, le sel est inefficace. Une roche volcanique granuleuse, la pouzzolane est répandue.

Les pneus neiges sont indispensables. Une paire de chaînes à neige, une pelle sont vivement conseillées.

La région est très venteuse. La Burle souffle du nord. Si ce n’est la Burle, cela peut être le vent du sud, souvent violent. L’un et l’autre ont un point commun : ils forment très rapidement des congères.

En venant de Saint-Etienne, immédiatement après un épisode neigeux, il peut être préférable de gagner les Estables via Brives-Charensac (agglomération du Puy-en-Velay) et le Monastier-sur-Gazeille. La route est moins pittoresque mais beaucoup plus sûre.

Parking

  • Le parking de Montouse est en principe dégagé. Le réseau routier étant prioritaire, et c’est bien naturel, les services de l’équipement peuvent le dégager assez tardivement.

Horaire

  • Avec des raquettes, les horaires peuvent varier considérablement en fonction de la quantité et de la température de la neige, si elle est poudreuse ou transformée, si elle est récente ou si elle date de quelques jours et déjà un peu tassée, du vent, si l’itinéraire est tracé ou s’il ne l’est pas...

Balisage

  • Blanc/rouge des GR jusqu’à la borne Suc de Montfol, alt. 1465m.
  • Cependant, l’itinéraire d’hiver s’écarte du sentier balisé en passant au plus près du Suc de Séponet pour éviter le dédale de la forêt et privilégier un itinéraire en clairières. Après une chute de neige certains chemins sont peu visibles.
  • Balises à la plupart des intersections.

Difficulté

  • Orientation, même par beau temps, le vent pouvant effacer les traces assez rapidement
  • Les conditions peuvent être très rudes...
  • ...et le brouillard arriver très vite
  • La partie médiane de l’ascension finale peut avoisiner les 30°

Ascension

Du parking, traverser la route et la longer un peu au nord-ouest. Remonter la grande prairie en lisière de la forêt (qui se situe donc à notre gauche).

On monte à 1475 mètres environ et on redescend un peu en direction de la forêt, vers un portillon de clôture qui peut être enfoui sous la neige selon les années.

Prendre le chemin qui descend et va rejoindre le GR 7 à la borne Forêt domaniale de Bonnefoy.

Suivre le GR 7 à gauche. On atteint une bifurcation, borne du Bois des Seigneurs. Prendre la branche de gauche, direction Sainte-Eulalie, balisage blanc/rouge.

On sort de la forêt pour atteindre la grande prairie au pied du Suc de la Lauzière, cote 1474m, borne indicatrice, bifurcation GR 7 / GR 3.

Continuer sud-sud-ouest en lisière de la forêt, puis en longeant une clôture, si elle est visible, au niveau d’une zone déboisée, pour reprendre en lisière d’une autre parcelle forestière. Cette partie s’effectue avec le Suc de Séponet en point de mire.

Utiliser les clairières pour aller au pied du suc et le contourner par la droite, direction sud-ouest sur environ 130 mètres.

Franchir un rideau d’arbres et gagner une autre clairière, en prenant le Suc de Montfol en point de mire.

On rejoint le GR 7. Prendre le chemin à peine visible, ouest-nord-ouest, qui traverse la forêt pour atteindre une clairière, borne Suc de Montfol, alt. 1465m.

Prendre à droite sur quelques mètres. On aperçoit alors le Suc de Montfol au bout d’une longue draille dans la forêt. Là se trouve le passage.

Remonter cette draille et faire l’ascension de la première pente, peu inclinée en direction du sommet.

La pente médiane présente de courts passages à environ 30°

Le sommet peut se gagner, selon les conditions, soit directement, soit en le contournant par la droite pour venir l’atteindre par le nord par une courte pente raide.

  • A l’abri du vent du sud, cette pente nord est normalement mieux enneigée.
  • Cliquez sur la vignette
    Sommet, panoramique 360°
  • Cliquez sur l’image qui s’affiche dans votre navigateur et utilisez la barre de défilement horizontal

Retour

  • Par le même itinéraire
  • De nombreuses variantes sont possibles

Suc de Séponet

Si l’enneigement est bon et recouvre suffisamment les blocs rocheux, on peut faire l’ascension de ce suc.

De retour vers le suc, remonter les pentes de la face ouest. Contourner le sommet par le sud et revenir plein nord en franchissant deux très courts ressauts enneigés.

Panorama comparable au Suc de Montfol et offrant, avec le recul, une vue magnifique sur ce dernier.

Variante de départ

Il est possible de partir du col de la Clède. Voir ce topo. Les 2 itinéraires se rejoignent au carrefour du Bois des Seigneurs. La dénivellation est identique et la distance est supérieure d’un peu moins de 1 Km.

Variante

Randonnée hors période d’enneigement

D’autres randonnées

Dernière modification : 18 février 2017