Suc de Montfol (1594m), tour et ascension par Le Béage

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
500m
Durée :
1 jour

Le Suc de Montfol semble posé sur les horizons immenses du plateau ardéchois et allie beauté et isolement. À l'écart de la foule que l'on peut rencontrer au Mont Mézenc et plus encore au Gerbier de Jonc, le magnifique itinéraire au départ du Béage réserve quelques surprises, un petit lac et les "rivières de pierres" encore mal connues. – Auteur :

Accès

Village du Béage (07630).

Parking au centre du village, devant La Poste.

Autre parking en sortie du village, sur la D 16 en direction du lac d’Issarlès.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2836 OT
  • Tracé IGN
  • Distance : 14 km
  • Altitude de départ  : 1190m
  • Horaire  : 4/5h00

Balisage

  • Jaune/rouge
  • Blanc/jaune
  • Blanc/rouge des GR jusqu’à la borne Suc de Montfol, alt. 1465m
  • Balises aux principaux carrefours

Difficulté

  • On longe quelques petites routes de desserte de fermes isolées et, brièvement, une départementale peu fréquentée
  • Sente d’accès au Suc de Montfol avec quelques passages plus raides
  • Itinéraire délicat par temps de brouillard

Du Béage à la balise Pré du Bois

  • Balisage jaune/rouge.

De la place de la Mairie, prendre les escaliers à gauche de La Poste, nord-est, panneau direction Pré du Bois.

Continuer par une ruelle jusqu’à une petite route. Traverser et prendre le chemin en face, panneau direction direction Pré du Bois.

On passe entre des orgues basaltiques et devant le réservoir d’eau et on atteint une petite route de desserte d’une ferme.

Suivre cette petite route à droite, nord-est, jusqu’à la jonction avec la D 377 vers la ferme de Bigorre.

Longer cette départementale peu fréquentée, à gauche, nord-est, sur 280 mètres.

Prendre un chemin à droite. Ce chemin devient un sentier, parfois peu visible, qui passe entre des murets de pierres.

On descend dans un petit vallon pour franchir, à gué, un affluent du Gage. Ce passage pourrait être délicat à la fonte des neiges.

Continuer le sentier jusqu’à atteindre une piste que l’on suit à droite jusqu’à la balise du Pré du Bois, alt. 1438m.

De la balise Pré du Bois à la balise Suc de Montfol

  • Balisage blanc/jaune

De la balise, prendre le sentier de droite, est, panneau direction Chazalès.

Après avoir traversé le Gage, on passe en lisière de la forêt puis près d’un petit lac.

Après avoir traversé la partie basse de la "rivière de pierres" de Pré du Bois, on traverse un petit bois et on revient au bord de la partie haute de cette coulée minérale.

On rentre de nouveau en forêt jusqu’à la balise Suc de Montfol, alt. 1476m, sise dans une petite clairière. Avant d’arriver à la balise, remarquer à droite, sud-ouest, la draille rectiligne avec le Suc de Montfol dans l’alignement.

Ascension du Suc de Montfol

De la balise, revenir un peu sur ses pas et prendre la draille repérée et qui se situe donc à gauche, sud-ouest.

Suivre la sente qui gagne le sommet et son magnifique panorama.

Retour à la balise par le même itinéraire.

De la balise Suc de Montfol à la balise Chazalès

  • Balisage blanc/rouge.

De la balise, prendre au sud le GR 3 qui va contourner le versant méridional du Suc de Montfol.

On rejoint une piste de desserte, prendre à droite.

On rejoint une petite route, la descendre jusqu’à la jonction avec la D 112, calvaire, alt. 1289m.

Traverser la départementale et prendre la petite route en face, panneau direction Eoliennes.

Longer cette petite route jusqu’à un carrefour de trois routes et d’un chemin.

Prendre le chemin à droite, ouest nord-ouest, pas de panneau, balisage croix blanc/rouge pour les deux routes, pas de balisage immédiat sur le chemin.

Descendre ce chemin, une marque de balisage se trouve à 30 mètres du carrefour, qui va traverser tout le plateau.

On traverse un petit bois où se situe la ferme en ruine de Soyons et on franchit le Gage sur une passerelle puis on rejoint la ferme Chazalès.

De la balise Chazalès au Béage

  • Balisage jaune/rouge.

Traverser la petite route qui dessert la ferme et prendre le chemin en face. La balise se situe vers la ferme, à une vingtaine de mètres à gauche.

Traverser le plateau et rejoindre la D 302 à La Borie.

Traverser la départementale et prendre une petite route à gauche qui rejoint la peu fréquentée D 122.

Suivre la D 122 qui passe devant la Gendarmerie et atteint un virage en épingle.

Dans le virage, descendre quelques marches à gauche et rejoindre une ruelle qui ramène à la place devant La Poste.

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
Suc de Taupernas (1602m), volcan de Haute Ardèche, tour et ascension

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 20 novembre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 22 novembre 2015 à 20h30

    Bonsoir Alain. Quelques légendes du Béage et environs.

    • La châtelaine du Béage.
      Dans la vallée de la Veyradeyre, sous le Béage, à Chamberambeau,il y a deux tourterelles ; on les voit rarement, mais on les entend souvent se livrer à leurs ébats. Un même nid, dit-on, les rassemble, et jamais des yeux ne les ont obligés à se déplacer. Ces tourterelles furent autrefois deux amants, un page et une châtelaine du Béage, qui venaient parles d’amour en ce lieu solitaire pendant que le seigneur Géranton du Béage était parti à la première Croisade. Mais avnt de partir, il avait ordonné à un domestique de veiller sur son épouse, et même de la tuer s’il s’apercevait qu’elle lui était infidèle.

    Un jour, il surprit les deux amoureux et son poignard était levé pour les tuer, quand le génie de ces lieux écarta sa main et changea les amants en tourterelles ? On prétend que chaque nuit leur forme primitive leur est rendue, et qu’ils se promènent sans crainte le long des rochers, sur les deux rives du torrent, des ruins de la ferme de Duny jusqu’à Chamberambeau et même jusqu’à la grange du Mazaboulet.

    • Le Bois des Morts.
      Près des Jalades, commune du Béage, se trouve le bois des Morts. On pouvait y apercevoir quatre chevaux blancs lancés au galop en portant un mort.

    (Contes et légendes du plateau ardéchois - Jean-Marc Gardès

  • par Le 23 novembre 2015 à 11h39

    Belle légende. merci hereme.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !