Suc de Montivernoux (1441m) - Suc de l’Areilladou (1448m) - le Truc (1401m) – à raquettes

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
350m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ascension de trois sucs en Haute-Ardéche. Le Suc de Montivernoux est splendide et ses faces Nord et Est permettent des variantes plus ou moins raides. L'itinéraire utilise les "circuits raquettes" balisés, et en accès libre, de "L'Ascension du Montivernoux" et de "Les Chabottes". On peut combiner avec un aller-retour au "Truc" en traversant un étonnant plateau volcanique, situé à 1400 mètres d'altitude, et d'une platitude presque parfaite.

Accès

  • Village de Lachamp-Raphaël, le plus haut village d’Ardèche.
  • Parking à l’ouest du village ou au sud-est, le long de la D 354, après la bifurcation avec la D 122 à la cote 1315m.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte 1 : IGN TOP25 2837OT
  • Carte 2 : IGN TOP25 2937OT (facultative)
  • Tracé IGN
  • Distance : 12 km
  • Altitude de départ  : 1315m
  • Dénivelée totale  : 350m

Météo

Etat des routes en hiver

La circulation sur le réseau secondaire en Haute-Loire et en Haute-Ardèche, après un épisode neigeux, est toujours délicate.

Le réseau secondaire n’est pas salé. Par grand froid, le sel est inefficace. Une roche volcanique granuleuse, la pouzzolane est répandue.

Les pneus neiges sont indispensables. Une paire de chaînes à neige, une pelle sont vivement conseillées.

La région est très venteuse. La Burle souffle du nord. Si ce n’est la Burle, cela peut être le vent du sud, souvent violent. L’un et l’autre ont un point commun : ils forment très rapidement des congères.

Horaire

  • Avec des raquettes, les horaires peuvent varier considérablement en fonction de la quantité et de la température de la neige, si elle est poudreuse ou transformée, si elle est récente ou si elle date de quelques jours et déjà un peu tassée, du vent, si l’itinéraire est tracé ou s’il ne l’est pas...
  • Par neige bien stabilisée une demi-journée est suffisante.

Balisage

  • Balisage raquette pas toujours rigoureux, sans doute meilleur en pleine saison
  • Quelques bornes multidirectionnelles

Difficulté

  • Orientation en cas de brouillard sur le plateau de la Péruchelle qui est ceinturé de barres rocheuses
  • Les conditions peuvent être très rudes...

Remarque

  • Afin de respecter les pâturages, l’itinéraire tel que décrit ici n’est pas praticable dans sa totalité hors périodes d’enneigement

Suc de Montivernoux

Rejoindre la cote 1315m au sud-est du village et chausser les raquettes dans la prairie.

Remonter cette prairie en direction du beau Suc de Montivernoux.

  • Si la neige offre une bonne accroche, on peut traverser à gauche, est, pour aller chercher les pentes plus raides du versant nord-est ou du versant est
  • Le versant nord du suc est large et on peut choisir son itinéraire, la petite arête nord-est est très belle

Le sommet est surmonté de trois croix, ce qui est assez rare, les deux brigands étant en général oubliés.

Sans voisins proches, le sommet offre un magnifique panorama circulaire.

Suc de l’Areilladou

Du sommet du Suc de Montivernoux, plusieurs possibilités en fonction de la qualité et de la quantité de neige :

  • Par bon enneigement on peut descendre directement la face sud-est à gauche, est, des calvaires. Rejoindre la borne du Quinsou à proximité de la D 354.
  • Si les conditions ne sont pas bonnes pour une descente directe, redescendre le versant nord, en se tenant à droite, est. Dès que possible, descendre à l’est pour rejoindre la piste qui contourne le suc par la gauche, est. La piste traverse un petit bois et atteint la borne du Quinsou.

Du Quinsou, prendre au sud-est, à gauche d’une croupe et traverser en légère descente pour rejoindre un bois.

Dans le bois, il faut descendre à gauche pour rejoindre la lisière.

La piste remonte ensuite dans le bois et le traverse pour rejoindre des clairières que l’on traverse au sud-ouest.

On passe sous le téléski qui est en train de rouiller, la petite station étant fermée depuis 2009.

Remonter au nord-ouest, traverser un petit bois pour arriver au pied du Suc de l’Areilladou.

Remonter directement la courte et raide face sud-est.

  • Si la neige est bonne, on peut traverser sous le suc, vers la droite, nord, pour aller chercher la courte et raide face nord-est

Le Suc de l’Areilladou est un "Neck". On peut voir au sommet des orgues basaltiques en coupe. Toute la face ouest est constituée par ces "tuyaux d’orgues". Malheureusement la forêt ne facilite pas l’observation et encore moins la photographie.

Le Truc

  • Cette partie ne figure pas sur la carte IGN 2837OT mais sur la carte 29387OT qui, elle, ne comprend pas les Sucs de Montivernoux et de l’Areilladou
  • Sauf par temps de brouillard, l’itinéraire pour atteindre le Truc est très évident et la carte n’est pas indispensable

Du sommet du Suc de l’Arreilladou, descendre la courte face sud-est et traverser le petit bois.

Prendre une clairière au sud-est, puis prendre plein sud pour contourner un bois.

On arrive sur le plateau de la Péruchelle.

Traverser cet étonnant plateau...tout plat vers l’est.

En bout de plateau, une zone plus étroite donne accès au Truc, petit suc peu individualisé mais situé en promontoire au-dessus des vallées ardéchoises. Le Truc est surmonté d’un gros cairn visible de loin.

Retour

Revenir par le même itinéraire en direction du Suc de l’Areilladou.

Ne pas traverser les bois mais les contourner par le sud, direction ouest.

On peut voir, sur la gauche, la grosse ferme de la Péruchelle.

Continuer jusqu’au bois qui barre la prairie à l’ouest.

Une piste s’ouvre au nord-ouest, on trouve un "balisage raquettes".

Suivre cette piste jusqu’à la borne du Quinsou.

Au Quinsou, deux possibilités :

  • Soit contourner le Montivernoux par la droite, nord-est, l’itinéraire de l’aller, plus joli.
  • Soit contourner le suc par la gauche, sud-ouest, par une piste qui s’ouvre dans un bois de résineux, moins joli, mais qui permet de passer sous les faces sud et ouest du Montivernoux.

La suite, jusqu’à la cote 1315m est évidente.

D’autres randonnées

Dernière modification : 5 juin 2015
Mont Mézenc (1753m)

La carte du topo « Suc de Montivernoux (1441m) - Suc de l’Areilladou (1448m) - le Truc (1401m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Suc de Montivernoux (1441m) - Suc de l’Areilladou (1448m) - le Truc (1401m) »

Panneau informatif. Départ face au Soleil. Ascension du Suc de Montivernoux. Ascension du Suc de Montivernoux. Ascension du Suc de Montivernoux. Ascension du Suc de Montivernoux. Ascension du Suc de Montivernoux. Ascension du Suc de Montivernoux. Ascension du Suc de Montivernoux. Sommet du Suc de Montivernoux. Sommet du Suc de Montivernoux. Sommet du Suc de Montivernoux. Face Est du Suc de Montivernoux. Piste dans le bois. Regard arrière sur le Suc de Montivernoux. Borne du Quinsou. Le Suc de l’Areilladou présente sa courte et raide face Nord. Hêtraie. Sur la piste. Le téléski n’est plus opérationnel et rouille sur place. Suc de L’Areilladou. Suc de L’Areilladou. Suc de L’Areilladou. Suc de L’Areilladou. Plateau de la Péruchelle. Plateau de la Péruchelle. Plateau de la Péruchelle. Le Truc. Le Truc. Le gros cairn au sommet duTruc. Panoramique sur le plateau de la Péruchelle. Plateau de la Péruchelle. Plateau de la Péruchelle. Au Sud du Suc de l’Areilladou. Le chemin à prendre. Le chemin à prendre. Le Suc de l’Areilladou laisse deviner ses orgues basaltiques. «Balisage raquettes». Le Suc de Montivernoux. Le Quinsou. Le Quinsou. La piste de droite dans la forêt. Le Suc de Montivernoux. Le Suc de Montivernoux.