Tavernes, collines de Bellevue et des Trois Croix (691m)

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
380m
Durée :
1 jour

Cette large crête dominant les champs d'oliviers de Tavernes, offre une série de points de vue magnifiques sur les Bessillons et le massif du Verdon. Ses deux extrémités sont des lieux de processions et de pélerinage à découvrir : la chapelle Notre-Dame de Bellevue et le site des Trois Croix. – Auteur :

Accès

Depuis Barjols, prendre la D554 pour atteindre Tavernes. Des parkings sont disponibles dans le centre du village.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carte : IGN Top 25 3343 OT - Gréoux-les-Bains

Altitude départ : 364m arrivée : 691m

Horaire total : 5h30

Rejoindre l’église et prendre à côté une rue en direction ouest. On débouche dans une rue plus large, et l’on trouve à proximité un panneau indiquant la direction de Notre-Dame de Bellevue. On suit cette direction, sur une route en direction nord-ouest qui passe à proximité de l’école et devant le cimetière.

Au point coté 388m, devant une croix, on prend à droite la petite route en direction de la chapelle N.D. de Bellevue. Elle se transforme en chemin pierreux, passe devant plusieurs croix et oratoires en mauvais état, puis arrive à la chapelle. Le site bien ombragé est propice à une halte, mais seule la croix en contrebas de la chapelle offre de la vue, on y découvre les Bessillons et la plaine de Tavernes.

Passer à gauche de la chapelle et suivre le chemin qui tourne à droite ; laisser à gauche le chemin qui descend à l’Ubac de la Colle. Suivre longuement le chemin de crête qui mène au site des Trois Croix ; on croise au passage une petite route goudronnée montant de Tavernes au point coté 609m, devant une citerne.

Retour  : depuis les Trois Croix, revenir sur ses pas jusqu’à la route goudronnée à 609m, puis redescendre par cette route jusqu’à Tavernes. La route, très peu fréquentée, assure une descente tranquille.

À l’entrée du village, on traverse une zone pavillonnaire où chaque maison a son champ d’oliviers : on est ici au pays de l’olive, dans un village qui produit une huile renommée, et qui accueille chaque année la journée de l’olive, ou "journado de l’Oli".

Dernière modification : 23 août 2018
Le Gros Bessillon (813m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 19 novembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 19 novembre 2012 à 00h17

    Mince, une bagarre de 3 croix pour un seul sommet ! Encore de bien beaux clichés du pays varois en automne, Christophe !

  • par heremeLe 19 novembre 2012 à 15h09
    • Histoire et Légendes.

    " MONTMEYAN ( ne le cède point à Montfort pour son pèlerinage. C’est le premier jour de décembre que la procession de cette commune gravit une colline escarpée à six ou sept kilomètres du village. Accompagné de quelques hommes, mais surtout d’une troupe nombreuse de femmes, le curé, après avoir rompu les rangs de la procession à la sortie du village, s’arrête devant une Croix qu’il trouve sur le chemin, et de là il bénit le terroir, et chacun s’achemine en particulier vers la colline, terme et but de la procession. Sur la colline sont plantées trois Croix aux limites de trois communes différentes et voisines : Tavernes , Fox-Amphoux et Monlmeyan.

    « Arrivés devant la Croix de la paroisse respective, que chacun s’empresse de baiser, dit M. le curé, et sur laquelle on enfonce un brin d’herbe cueilli dans la forêt, on chante le Vexilla regis ; le prêtre fait la bénédiction du terroir, chante le Regina coeli loetare , et après quelques instants de repos on reprend le chemin du village. »

    Une circonstance qu’il ne faut pas omettre , c’est que des cultivateurs qui sont montés sur la colline avec la procession, chargés de petites croix qu’ils ont confectionnées avec des bâtons de figuier, les plantent dans leurs champs en rentrant chez eux. Ce pèlerinage, qui remonte très haut, a pour origine, suivant les chroniqueurs du pays, l’apparition d’une vapeur noire sortant autrefois de l’antre de cette colline , laquelle vapeur s’étendant sur le terroir ravageait la campagne par une pluie torrentielle ou par une grêle meurtrière : pour faire cesser ce fléau la communauté fît voeu de monter une fois l’an au haut de la colline source de tout le mal. "

    Bulletin de la Société des sciences, belles-lettres et arts du Var, Toulon, 1849, p. 199-200.

    • Montmeyan. Mount-Meyan en provençal (Mistral), Montmejan (classique) : le mont du
      milieu.
    • Tavernes. Tavernas en occitan (classique), Taverno en provençal (Mistral) : taverne.
    • Fox-Amphoux. Fòs Amfós en provençal (classique), Fouas Amfous (Mistral) : pioché,
      cultivé, apparement redondance du même terme préfixé.

    Lou Pichot Trésor, Aubanel, 1975

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !