Abonnez-vous à notre newsletter !

Test du Sac Osprey Stratos 36

Le Stratos 36 d’Osprey à l’ambition d’être un sac de randonnée polyvalent faisant la part belle au confort et à la ventilation. Nous l’avons passé au crible, voici nos conclusions.

Caractéristiques du fabricant

Le vent dans le dos. Le modèle Stratos 36 fait souffler un vent d’innovation et de qualité dans le segment des sacs ventilés.
Inspiré par la technologie AntiGravity™ d’Osprey, le sac Stratos 36 est doté d’un système dorsal AirSpeed™ entièrement ajustable, qui associe la construction solidaire du panneau dorsal et de la ceinture abdominale avec un filet suspendu très respirant. Ce concept permet d’augmenter le confort par temps chaud, y compris quand la charge est plus importante.

Sac à dos Osprey

• Poids : 1.49kg
• Matériau : Nylon
• Volume : 36 l
• Largeur : 33 cm
• Hauteur : 69 cm
• Profondeur : 32 cm
• Protection pluie : inclus
• Sexe : Homme
• Famille de produits : Stratos
• Informations environnementales : Recyclé
• Garantie : A vie (All Mighty Garantee)

Le test terrain

Le sac a été testé sur diverses randos dans les Alpes ainsi que dans des conditions pluvieuses lors de treks en Irlande : Wiclow Way et Kerry Way.

Test sac Osprey Stratos 36 litres

Dès l’ouverture le sac fait très pro. Les coutures sont propres, les clips bien pensés, la première impression est excellente. Il est très beau, et le bleu passe bien (bon ok c’est ma couleur préférée !). Le plus impressionnant reste l’arrière du sac ou la courbure montre nettement l’espace séparant le corps du sac. On sent que ça va respirer !!

Il s’agit de leur technologie AirSpeed : « Le panneau arrière AirSpeed™ en maille trampoline ventilée crée un espace aéré entre le sac et votre dos, permettant une ventilation et un confort exceptionnels par temps chaud ou en cas d’activités intenses ».

Bon, pour les « activités intenses » je recommande plutôt l’autre techno, « Air Scape » qui, étant plus près du corps, est plus stable. Mais pour du long, intensité modérée, c’est incroyablement agréable : on sent que ça ventile, et on transpire moins qu’avec le sac à papa.

Test sac Osprey Stratos 36 litres confort

"Une excellente ventilation du dos et un confort exceptionnel par temps chaud"

Grâce aux nombreux réglages, le filet du sac épouse parfaitement la forme du corps et tout de suite on oublie qu’on a quelque chose sur le dos. C’est justement ce que l’on veut !

L’ergonomie est irréprochable. Une poche en bas pour les équipements que l’on ne sort que la nuit (sac de couchage ou hamac), une poche en haut pour trucs importants (papiers, brosse à dents), des poches latérales pour le couteau et les barres de céréales, une poche devant pour la carte et enfin la grosse poche intérieure pour le reste. A cela se rajoutent deux filets pour les gourdes, une attache extérieure pour les bâtons et des sangles pour accrocher du matos en plus.

Test sac Osprey Stratos 36 litres sifflet

"Une ergonomie irréprochable et des beaux équipements pour un sac à faible litrage"

Comme son nom l’indique, le sac fait 36L. C’est beaucoup pour une rando d’une journée, peu pour du bivouac sur plusieurs jours. Néanmoins ce qui est top, c’est que le sac est très flexible et peu s’adapter à plein de situations :

  • Mode minimaliste sur une journée : On serre les sangles des deux côtés, on remplit la poche à eau, on met tout le matos à l’intérieur, ça ne bouge pas en marchant. A noter, même sur des passages difficile où il faut poser les mains, le sac dans cette configuration se fait facilement oublier.
  • Mode trek : On desserre les sangles, on remplace la poche à eau par une gourde de chaque côté, les bâtons dans le « Stow on the Go », le matelas à l’extérieur, et on peut partir sur 3-4 jours. A noter que ce sac passe en bagage cabine dans la plupart des compagnies aériennes !

Test sac Osprey Stratos 36 litres Irlande

"Un sac flexible qui permet d’attaquer des randos à la journée ou en mode trek sur 3-4 jours"

S’agissant des gourdes, gros avantage, on arrive à les chopper sans devoir s’arrêter. Ce qui n’est pas le cas du modèle « Talon » porté par mon ami, obligé de me demander régulièrement : « tu me passes ma gourde stp ». Gênant.

Test sac Osprey Stratos 36 litres saisie gourde

Autre point important, les mégas-poches sur la ceinture latérale, vraiment top. Non seulement elles permettent de mieux distribuer le poids, en mettant des petits trucs lourd sur les hanches plutôt que sur le dos, mais elles permettent un accès rapide, sans devoir poser le sac, à la crème solaire ou à un petit truc à grignoter. Génial donc pour ceux qui n’aiment pas faire des pauses et poser le sac toute les deux minutes.

Test sac Osprey Stratos 36 litres poches

"Pratiques, les poches sur la ceinture latérale !"

D’ailleurs, il vaut mieux éviter de poser le sac trop souvent, car non seulement il est un peu salissant (il marque vite), mais surtout il ne tient pas debout tout seul. Résultat : le test à bien failli finir précipitamment … dans un précipice !

Au rayon des points négatifs, la super aération du dos a pour conséquence une stabilité plus faible. Si vous répartissez mal le poids du sac, et que vous mettez quelque chose de lourd en haut du sac, vous pouvez avoir un léger sentiment de balancier désagréable. (Bon honnêtement pour cela il ne faut vraiment pas être un as du rangement !)

Les sangles au sternum enfin, lorsqu’elles sont réglées trop hautes peuvent être irritantes au niveau des clavicules. La notice indique bien que cette sangle doit être à 5 cm sous les clavicules, mais il n’est pas flagrant que ces sangles soient réglables …

Enfin, c’est l’apanage de la robustesse et de la qualité, le sac n’est pas léger (1,49 kg). Vous pourriez avoir un sac bien plus léger ayant le double de capacité ! Cela dit, le sac faisant 36L, à moins de le remplir de crozets, la taille limitera dans tous les cas le poids du sac rempli. Et le confort du sac vous fera vite oublier le surplus de poids !

NB : je n’ai pas testé la version alpi. Il n’y aura aucun soucis pour accrocher votre piolet, mais je ne me risquerai peut être pas à mettre mes crampons au risque d’abimer le tissu.

Test sac Osprey Stratos 36 litres ouverture

Bilan

Points positifs :

  • une excellente ventilation du dos !)
  • Une ergonomie irréprochable et des beaux équipements pour un sac à faible litrage
  • Un sac flexible qui permet d’attaquer des randos à la journée ou en mode trek sur 3-4 jours
  • le stockage des gourdes sur le côté
  • les grandes poches sur la ceinture latérale !

Les points à améliorer : :

  • La courbure dûe à l’armature ne permet pas au sac de rester debout seul.
  • Réglage difficile des sangles au sternum

En conclusion : sac polyvalent idéal, des petites balades aux long weekends de trek, adaptés aux adeptes de confort et de compacité.