Test du pantalon de ski de randonnée Cimalp Transalpin

Test du Nouveau pantalon 4 saisons de chez Cimalp. Conçu pour le ski de rando, la randonnée et l’alpinisme, en hiver, comme en été.

Caractéristiques du fabriquant

details-pantalon-logo-macro-ski-rando
Pantalon type Softshell 2 couches (coupe-vent et déperlant), il pourra être utilisé en grande randonnée, alpinisme estival et ski de randonnée en toutes saisons.
Conçu avec le concept du Body-mapping, il combine 3 tissus et bénéficie de la technologie 3D-Flex brevetée par CIMALP®, qui libère les mouvements Composé d’un tissu Softshell 3D-Flex Windproof dryskin 240g/m² qui contient du Cordura® 6.6 pour une résistance maximum à l’abrasion et aux déchirures.
Sa coupe ergonomique laisse la place de porter un caleçon thermique en-dessous en hiver.
Garanti à vie CIMALP® Notre garantie est soutenue par plus de 40 années d’expérience.
packshot-pantalon-alpinisme-montagne-ski-rando
infos-fabriquants
Détails techniques :

  • Tissu principal Softshell Dryskin 2 couches : stretch et solide en toutes saisons.
  • Renforts Kevlar® stretch : fessier, genoux et bas de jambes.
  • 3D-Flex Power : breveté par CIMALP®, ce tissu libère les mouvement par son incroyable stretch.
  • 2 poches repose-mains avec fermeture par zip imperméable TPU Proof
  • Genoux préformés et fessier avec empiècements Kevlar® stretch
  • Protège carres avec renforts Kevlar® stretch
  • Guêtres ajustables avec bande silicone
  • Crochets bas de jambes sur le lacet de chaussure.
    pantalon randonnée queyras randonnée-ski-pantalon

Prise en main

La marque Drômoise CIMALP nous propose de tester son nouveau pantalon technique conçu pour s’adapter à toutes nos sorties techniques.
details-pantalon-petits-macro-ski-rando
A l’ouverture, le pantalon paraît être de bonne facture, les bretelles et le doublage thermique ajoutent logiquement un peu de poids au produit ( 720 gr ), ce qui ne le rend pas si light que ça, du moins comparé aux pantalons light du marché (comptez globalement entre 3 et 500g sans bretelles et sans doublure). Il se défend néanmoins très bien face à ses concurrents directs (avec bretelles et doublure, et au même prix, il faut prévoir pas loin de 1000 gr pour un pantalon).

details-pantalon-petits-accrocs-ski-rando
En regardant de près, beaucoup de coutures n’ont pas étés ‘bloqués’, les fils dépassent à presque toutes les extrémités de coutures. Pas dérangeant dans l’immédiat, mais à surveiller de très près car les coutures peuvent ainsi vite se dé-ficelées dans le temps…

main-poche-pantalon-randonnée

Le test terrain

En l’essayant, le pantalon révèle sa coupe très proche du corps. le pantalon est agréable à porter, Il est bien coupé, si bien qu’on en vient à se demander si les bretelles sont vraiment utiles… On y reviendra plus bas ! Les poches ne sont pas les plus confortables à utiliser dû au côté “près du corps” du pantalon.
pantalon-boue-terre-rando
Pour tester ce pantalon, je choisis de sortir en station, et en ski de rando. Le ski alpin permet de tester sa capacité à résister au vent, au froid, à l’humidité. à la descente, la vitesse et la façon de skier est globalement plus contraignante pour les jambes et donc le pantalon !
À la montée, je peux tester le confort de la coupe, en répétant toujours la même gestuelle, le moindre défaut ou point de friction se révèle en général très gênant, le choix du pantalon est donc important.
J’ai l’habitude d’avoir un thermique haut et bas, une softshell (seconde couche) en haut plus ou moins chaude en fonction du temps, et une hardshell (3éme couche) en haut et bas, assez ample pour permettre une liberté de mouvement. Pour ce pantalon, la doublure thermique pose des questions. il est un peu léger pour les montées à la fraîche, et pas assez aéré pour les descentes où les jambes travaillent et chauffent !

details-pantalon-mouvement-ski-rando

Pour les guêtres, on repassera !

En chaussant première difficultée pour mettre la guêtre. le diamètre de la chaussure (fermée) permet à peine de mettre la guêtre.
Ce sont des alpines freerando, donc plus volumineuses que des chaussures de rando classiques, et je pense que les propriétaires de chaussures d’alpinisme et de chaussures de ski plus “light” n’auront cependant aucun problème pour que tout soit ajusté.

ski-pause-rando-montée-descente

Pantalon confort en descente…

En descente, il est tout confort, on l’oublie. les renforts aux genoux passent inaperçu. Même en prenant de la vitesse, le pantalon ne bouge pas et coupe efficacement le vent.

ski-descente-pantalon-ski-randonnée

En skiant, une fois les guêtres tirées vers le bas, le pantalon est très confortable. Surtout par temps froid. On oublierait presque qu’on en a un. Même en ski alpin ou les rythmes ne sont pas optimum pour le confort (on enchaîne efforts physique en descente et la passivité en montée…) le pantalon se trouve être très confortable, même avec un thermique, cela serre un peu au début, mais on s’y fait vite et l’on apprécie l’apport de chaleur sur les remontées !

En descente, il est tout confort, on l’oublie. les renforts aux genoux passent inaperçu. Même en prenant de la vitesse, le pantalon ne bouge pas et coupe efficacement le vent.
J’ai pu le tester faces aux “fortes chaleurs” des derniers jours et... Sans trop de surprise, il atteint ses limites... Il ne faut pas commencer à transpirer dedans car il évacuera assez difficilement la chaleur et l’humidité.

ski-rando-descente

Et un peu serré en montée

Pour la taille du pantalon, la partie haute serre un petit peu. On le sent vite dès que l’on porte sac à dos et DVA…

Comme dit plus haut, le ski de rando est particulier pour le matériel… Les gestes sont assez répétitifs à la montée. Des petites gênes ressenties en temps normal sont complètement exacerbées en montée… C’est pour cela que le choix de la chaussure, et du pantalon est à mettre au premier plan pour une pratique assidue du ski de rando.
Globalement ce pantalon est plus chaud que les pantalons que je met habituellement, et ce n’est pas forcément un point positif pour moi qui ne suis pas très frileux et qui n’aime pas être en surchauffe… Surtout à la montée où il n’y a pas nécessairement besoin de chaleur à cause de notre effort qui suffit à nous (me) mettre dans le rouge !
Pour la taille du pantalon, la partie haute serre un petit peu. On le sent vite dès que l’on porte sac à dos et DVA… Mais pour les mouvements, on retrouve les mêmes sensations qu’en ski alpin ! Enfin je n’ai pas utilisé les bretelles pour éviter de m’encombrer un peu plus.

rando-neige-pantalon

Des petits détails qui comptent

Le pantalon est très bien taillé, si bien qu’on se demande si nous avons bien l’utilité d’une paire de bretelle pour soutenir le maintien…
CIMALP a dû se faire la même réflexion car les bretelles ne sont pas intégrées au pantalon. Une boucle en scratch les rattachent au pantalon ce qui les rend décrochables.
details-pantalon-petits-ski-rando

Et d’autres plus classiques

Dans la section des détails assez classiques (que l’on retrouvent de manière récurrentes sur les pantalons similaires) on notera les renforts bien vus au niveau du genou et du fessier. On notera également la présence d’un crochet pour maintenir le pantalon en place sur la chaussure.

ski-rando-descente-hors-pistes

En conclusion

Pour un peu moins de 200€ vous aurez un pantalon tout temps, mais quand même plutôt orienté hiver

CIMALP propose un pantalon à un bon rapport qualité prix.
Avec des points essentiels sur lesquels il ne se démarque pas mais où il fait le travail comme la coupe, serrée, sans entraver la pratique et l’isolation qui permet de ne pas avoir froid, même par -20.
Pour un peu moins de 200€ vous aurez un pantalon tout temps, mais quand même plutôt orienté hiver. Il s’adaptera à votre morphologie malgré le petit détail des guêtres pour lesquelles il ne faudra pas avoir des chaussures trop épaisses.

Il est parfait pour celui qui recherche un pantalon confortable, qui ne cherche pas un pantalon trop minimaliste et qui n’a pas une pratique de la montagne trop extrême.

grand-angles-pantalon-ski-rando-neige-montagne

Bilan

Les points positifs du produit :

  • le prix abordable qui en fait un choix intéressant
  • l’isolation qui en fait un pantalon chaud parfait par grand froid.

Les points à améliorer :

  • les guêtres à scratch et plus généralement la faible amplitude d’ajustement du bas du pantalon
  • le manque de technicité qui supporte assez peu les changements de températures et d’intensité physiques
  • la construction qui risque de ne pas bien durer dans le temps

>> Pour acheter ce pantalon, dirigez-vous vers le site internet Cimalp

grand-angles-pantalon-ski-rando-neige