Tête Blanche (3429m)

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1900m
Durée :
2 jours

Ascension de la Tête Blanche (3429m) par le refuge Albert 1er. Randonnée glaciaire de haute montagne qui se fait en grande partie sur le glacier du Tour.

Accès

Direction la Haute-Savoie, et Chamonix.

Continuer en direction d’Argentière, puis suivre sur la droite, à la sortie, la route du village, le Tour.

La course démarre du parking du gîte du Tour (CAF).

  • En saison on peut monter à 2181m avec le télésiège, ce qui diminue le dénivelé et qui permet de gagner du temps.

Précisions sur la difficulté

Pas de difficultés majeures, mais matériel de sécurité sur glacier, à savoir crampons, piolet, et corde, car parcours essentiellement sur le glacier du Tour.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN - 3630OT - Chamonix - Massif du Mont Blanc
  • Altitude minimale : 1526m
  • Altitude refuge : 2702m
  • Altitude maximale : 3429m
  • Distance
    • environ 14km (parking —> refuge —> parking)
    • environ 8km (refuge —> refuge)
  • Horaires : comptez entre 6et 7h (refuge —> refuge)
  • Dénivelée 1er jour : 1200m (4h40)
  • Dénivelée 2ème jour : 700m
  • [Plus d’info et de photos- https://www.o2rando.com/tete-blanche-3429m]
  • Refuge Albert 1er

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du gîte du Tour (CAF) on s’oriente Nord, en empruntant le sentier bien visible, puis à la balise 107, on tourne à droite pour prendre une sente qui coupe la piste.

On longe le téléphérique de Charamillon, que l’on délaisse au niveau des chalets, en prenant la direction Sud, Sud-Est.

On aperçoit rapidement l’Aiguille du Chardonnet, puis le refuge Albert 1er.

On passe en dessous de Pointe des Grands.

La pente est raide juste avant d’arriver au refuge.

Le refuge Albert 1er, est hyper propre, et confortable.

Le personnel est top, et la cuisine y est savoureuse.

D’ici, de nombreuses randonnées et ascensions sont prisées, et pour nous, ce sera Tête Blanche, Col du Midi des Grands, Col Supérieur du Tour, et la cabane de Trient si possible.
Le glacier du Tour est vraiment impressionnant.

Nuit au refuge Albert 1er et départ le lendemain matin pour Tête Blanche.

Course d’alpinisme effectuée avec Andréa, Val, Sylvie, Fred, et Bruno.

Départ du refuge Albert 1er. On se dirige sud, en passant à proximité du Signal Reilly sur la droite, et pas très loin de la base du couloir du Tour Supérieur.

La course se fait obligatoirement en cordée, car du refuge, on reste constamment sur le glacier du Tour.

Sur la gauche, on longe l’Aiguille du Tour, puis l’Aiguille du Col du Tour, pour enfin apercevoir la Tête Blanche.

En face de nous, on voit très nettement la Petite Fourche, et la Grande Fourche, tandis que plus à droite, c’est l’Aiguille du Passon, et surtout l’Aiguille du Chardonnet qui s’imposent.

Pour accéder au sommet de Tête Blanche, il faut prendre le Col Blanc, puis continuer sur la gauche en direction du pic.

Très belle vue sur l’Aiguille de la Fenêtre, et surtout sur les Aiguilles Dorées.

Malgré le brouillard qui arrive, on distingue bien le plateau enneigé de Trient.

Malheureusement, à cause de ce brouillard, nous ne pourront pas aller jusqu’à la cabane de Trient.

Le retour au refuge Albert 1er, se fera par le même itinéraire que l’aller.

Dernière modification : 9 novembre 2018
Aiguille du Tour (3542m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : 02rando

Je suis un photographe amateur, passionné de montagne et de nature. je vis dans les Pyrénées, en vallée d'Ossau. Je randonne dans les Pyrénées françaises et espagnoles, mais aussi dans les Alpes, notamment dans le Mercantour, et depuis peu dans le val d'Aoste en Italie. J'ai créé mon propre site pour partager ma passion de la montagne. Plus de 300 randonnées pour tous niveaux avec la possibilité de (...)

Randonnée réalisée le 5 juin

Topo publié le 9 novembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !