Tête Chevalière (1951m) par le Col de Menée

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Promenade le long du balcon est du Vercors sud.

Accès

Le col de Menée (1402 m) fait communiquer les départements de la Drôme et de l’Isère.

  • Drôme : à Mensac, à quelques kilomètres à l’est de Châtillon-en-Diois, prendre la D120, passage à Treschenu-Creyers.
  • Isère : prendre à Clelles, sur la D1075, la D7, passage à Chichilianne puis au col du Prayer. Stationnement côté sud du tunnel du col de Menée.

Précisions sur la difficulté

Randonnée essentiellement en crête, mais peu vertigineuse. Itinéraire accessible été comme hiver, à pied comme à raquette. Raquettes aux pieds, toutefois, certaines traversées peuvent impressionner, si la neige est dure - même si aucune pente n’atteint 30°. L’orientation peut devenir problématique par temps de brouillard, à éviter. Parcours très sensible au vent.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 - 3237 OT Glandasse - Col de la Croix-Haute
  • Altitude minimum : 1402m
  • Altitude maximum : 1951m
  • Dénivelé cumulé : environ 900m
  • Distance : environ 17km
  • Horaires : entre 6 et 7h
  • Balisage : aucun

Itinéraire

La ligne générale de progression est orientée sud-est / nord-ouest.

Du col de Menée, par une sente balisée "jaune-rouge", gagner rapidement le col orographique situé exactement à l’aplomb du tunnel, plus haut (panneaux, croix).

Suivre à gauche (nord-ouest) la ligne de crête de la Grande Leirie (1635m), plus de balisage. Poursuivre, même direction, jusqu’au col de la Lauzette (1640m).

Continuer en crête nord-nord-ouest puis nord pour traverser le sommet boisé non nommé (1714m). En redescendre rapidement au milieu de pins clairsemés - ne pas trop s’approcher du ravin à droite ! On parvient à un point bas (1610m environ) au bord d’un raide ravin qui domine la route du col de Menée côté Isère. Sûrement pas souvent descendu à skis, celui-là.

S’ensuit une remontée nord vers le sommet de la Tête de Praorzel (1691 m). En redescendre (nord-ouest) et poursuivre jusqu’à proximité des Quatre Têtes, en passant à un petit sommet non nommé (1670m environ).
On peut poursuivre intégralement en crête jusqu’à proximité du Pas de l’Essaure, mais on peut aussi se lasser de zigzaguer au milieu des pins, et préférer se rapprocher du vallon, plus ouvert, et passer à la cabane de l’Essaure (1653m, abri ouvert).

De la cabane, on peut atteindre la Tête Chevalière :

  • soit en montant (nord-ouest) au col du Creuson (1769m) pour prendre ensuite plein nord après avoir dépassé la fontaine (invisible l’hiver) ;
  • soit regagner l’encorbellement est de la plaine de Chamousset sous le point coté 1886m, à proximité des capteurs installés pour surveiller l’évolution géologique du secteur.

Puis, longer les à-pics du ravin des Arches (cf. tracé GPS).

Retour peu ou prou par le même itinéraire.

  • Cependant, il est possible de contourner la plupart des bosses traversées à l’aller, en se tordant un peu les pieds si la neige est dure...
Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Tête Chevalière (1951m) par le Col de Menée »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tête Chevalière (1951m) par le Col de Menée »

L'objectif est en vue Ravin des Arches et Mont Aiguille On vous dit de ne pas vous pencher ! La Montagnette ferme l'horizon Ouest Le Mont Barral au Sud