Tête Pelouse (2537m), Trou de la Mouche (2453m), Tête de Paccaly (2467m), traversée des 3 combes

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1450m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Les Aravis sont constitués d'une enfilade de combes toutes plus belles les unes que les autres, aboutissant à de magnifiques sommets sur la ligne de crête. Des passages offrent la possibilité de sauter d'une combe à l'autre, ce qui permet d'imaginer une multitude d'itinéraires adaptés aux ambitions de chacun. Ici est décrit un joli itinéraire en montant la combe de Bella Cha, traversant la combe du Grand Crêt et descendant la combe de Paccaly, en visitant au passage deux jolis sommets au panorama de premier ordre joints par la traversée sous une arche naturelle.

Accès

Thônes ou Bonneville - St Jean de Sixt - La Clusaz - Les Confins, grand parking au terminus de la route.

Itinéraire

  • Altitude départ : 1440m.
  • Altitude sommet : 2537m (Tête Pelouse), 2453m (Trou de la Mouche), 2467m (Tête de Paccaly).
  • Durée : 7h.
  • Carte : IGN TOP25 3531OT Mégève - Col des Aravis.

Période

Praticable dès que l’itinéraire est libéré de la neige et que les névés ont suffisamment fondu, notamment dans le haut de la combe du Grand Crêt, en général début Juillet. Bonne visibilité souhaitée.

Difficulté

En général sentier correct. Quelques ambiguïtés d’itinéraire, notamment pour monter à la Tête Pelouse et redescendre dans la combe du Grand Crêt. Le sentier du Trou de la Mouche est raide, parfois un peu exposé, notamment dans la descente du versant Est. L’aller-retour optionnel à la Tête de Paccaly est peu tracé, assez impressionnant, mais pas trop difficile.

Itinéraire

Montée à la Tête Pelouse

Depuis le parking, monter puis bifurquer à droite vers le sentier redescendant en direction du lac des Confins. Rapidement, on croise la bifurcation du sentier remontant en direction de la combe de Bella Cha, que l’on emprunte. Il est également possible de traverser à flanc par de vagues traces herbeuses depuis le chalet de Crêt Pollet pour éviter de descendre, mais on ne gagne pas grand chose...

Le sentier se dirige vers la droite de la combe pour la remonter en bon lacets, et atteint un replat. Ensuite, une croupe herbeuse est remontée jusqu’à son sommet. Le sentier traverse ensuite la combe pour remonter un plan incliné herbeux en lacets, et aboutit à un joli replat. Contourner par la droite les contreforts de la Tête Pelouse et se diriger dans une petite combe devant la Grande Torche, et remonter ce petit vallon jusqu’à son sommet. La vue vers l’Est se dévoile subitement au col. A gauche, quelques pentes caillouteuses mènent à la crête, puis au sommet de la Tête Pelouse. Il n’y a aucune pelouse là-haut pour s’allonger, mais on profite vraiment de la vue...

Descente dans la combe du Grand Crêt

Redescendre la crête de la Tête Pelouse jusqu’à un cairn : des traces dans des éboulis raides permettent de basculer dans le versant Nord en direction d’un petit replat. La trace contourne ce replat par des terrains raides sur la droite, puis rejoint les grandes pentes d’éboulis permettant de descendre au fond de la combe. Il est également possible de contourner le replat par la gauche, ce qui peut être nécessaire en fonction des névés encore présents.

En remontant sur une petite croupe, on rattrape le sentier de la combe du Grand Crêt montant en direction du Trou de la Mouche. Ce sentier peut servir d’échappatoire pour redescendre directement vers les Confins.

Traversée du Trou de la Mouche

Remonter le sentier le long d’une raide croupe herbeuse, puis terreuse et caillouteuse en direction du Trou de la Mouche, superbe arche de pierre perçant la ligne de crête. Le haut est un peu scabreux, mais guère difficile en choisissant bien son itinéraire. L’arrivée sous l’arche offre une belle vue de l’autre côté sur la combe de Paccaly, ainsi qu’un peu d’ombre souvent agrémenté d’un courant d’air, très appréciable après une rude montée...

Derrière, le sentier, facile mais déversant et exposé, traverse vers la droite. Puis une descente très raide dominant les impressionnants abrupts du versant Est permet de rejoindre la crête marquant le haut de la combe. Le sentier traverse la combe en contrebas de cette crête.

Aller-retour à la Tête de Paccaly

La Tête de Paccaly est un joli petit sommet peu fréquenté permettant de conclure cette traversée. Optionnel, l’aller-retour peut se faire en 45min. Pour cela, gagner le petit col à sa droite puis suivre la trace traversant sa face Ouest. La trace rejoint et remonte un petit pan herbeux, puis revient vers la crête Sud-Ouest qui est remontée par son fil herbeux. Un raide passage mène à l’antécime, puis la traversée d’une petite arête aérienne mène à la cime. Belle vue dominant la combe de Tardevant.

Le retour se fait par le même itinéraire. Il ne semble pas possible de basculer dans la combe de Tardevant depuis le sommet. Le seul passage permettant de le faire est un petit collet situé plus bas, dont l’accès, raide et pénible, se fait depuis la combe. Cela permet d’envisager d’étendre l’itinéraire par la traversée de la combe de Tardevant, l’Ambrevetta et le sommet de Tardevant. On pourra même envisager de traverser depuis l’Ambrevetta vers le passage de la Grande Forclaz et descendre par la combe de la Grande Forclaz, les plus guerriers ayant fait au passage l’aller-retour de la magnifique arête du Mont Fleuri...

Descente

La descente de la combe de Paccaly se fait facilement sur une trace d’éboulis, puis en sentier herbeux alternant sections raides et replats où aiment divaguer les moutons. En bas, le sentier part à droite pour rejoindre celui venant de la combe de Tardevant, puis repart à gauche en direction du chalet de Paccaly (souvent boueux). De là, une large piste ramène au parking des Confins.

Détail de la sortie

Une fantastique journée de fin juillet 2013, où après des épisodes caniculaires et instables, le ciel a enfin retrouvé la sérénité : Joli bleu à peine parsemé de petits cumulus, dans un air quasiment sans brume offrant une très bonne visibilité.

Ayant été retenu en vallée en matinée, le départ n’a pu se faire qu’à 14h... C’est un peu tard pour un grand périple, mais je pourrai toujours finir à la frontale... D’éventuels névés dans la combe du Grand Crêt pourraient aussi limiter l’aventure, on verra bien...

Montée tranquille et arrivée au sommet de la Tête Pelouse vers 17h. C’est tellement beau là-haut... On y passe une heure à contempler... Les massifs environnants se dessinent nettement sous le ciel bleu profond décoré de petits cumulus... Seul l’un d’eux s’obstine à me masquer le Mont Blanc...

Il faut penser à la suite... La combe du Grand crêt est effectivement encombrée de névés, dont un bien raide bloque l’itinéraire habituel. Un passage plus à gauche m’a finalement permis de contourner l’obstacle sans encombres, au prix de plus de descente, et donc plus de remontée ensuite...

La montée au Trou de la Mouche fait très bien chauffer les jambes, et on profite de l’ombre sous l’arche de pierre pour se rafraîchir un peu...

Descente vers 19h dans la combe de Paccaly. Un dernier petit point haut pour voir le soleil du soir éclairer le Mont Blanc ? Ce n’était pas prévu au programme, mais il semble qu’une trace monte à la Tête de Paccaly... Malgré l’heure et la fatigue qui commence à se faire sentir, j’attaque la montée, pour voir... Finalement, cette arête est beaucoup plus facile qu’elle en a l’air, et le sommet offre encore une fois une magnifique vue sur tous les versants de la montagne...

20h, cette fois il faut vraiment descendre. Mis à part la partie raide et caillouteuse en haut, le sentier est confortable... La descente se fait au son des cloches et des bêlements des moutons qui ont colonisé quasiment toutes les pentes herbeuses de la combe, résonnant en écho entre les falaises... Magnifique ambiance en face du coucher de soleil qui illumine tout en jaune, en orange, en rouge... Assis dans l’herbe un petit moment pour contempler le spectacle...

Le soleil s’est finalement couché et je hâte le pas pour redescendre avant qu’il ne fasse trop sombre. La frontale ne sera utile que dans la partie basse du sentier juste avant le chalet de Paccaly. La promenade se terminera vers 22h30, dans la fraîcheur et le calme, sous les étoiles et la Voie Lactée, et avec pour seul bruit les grillons et les sonnailles des vaches...

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Tête Pelouse (2537m), Trou de la Mouche (2453m), Tête de Paccaly (2467m), traversée des 3 combes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tête Pelouse (2537m), Trou de la Mouche (2453m), Tête de Paccaly (2467m), traversée des 3 combes »

La combe du Grand Crêt. En bas de la combe de Bella Cha. On s'élève au dessus du plateau des Confins. Regard vers le haut de la combe. Montée d'une raide croupe herbeuse. Sous la Roualle. Le plateau des Confins et la vallée du Grand Bornand. Sous la Grande Torche. Regard arrière. Les moutons moutonnent... Montée au collet entre la Tête Pelouse et la Grande Torche. Superbe vue depuis le collet. Montée finale vers le sommet. Vue vers le nord-est, avec la Pointe Percée dominant la chaîne des Aravis, et au fond les massifs de Platé, des Fiz, du Haut-Giffre. Vue sur la combe du Grand Crêt, avec derrière la chaîne des Bornes. Vue sur la chaîne des Aravis vers le sud-ouest. Le Mont Rachais et les pentes de l'itinéraire de descente. Vue vers l'est en direction du Beaufortain. Le Mont Blanc est masqué par un cumulus joueur. Prochain objectif, le Trou de la Mouche. Durant la descente, regard arrière sur la Tête Pelouse. Traversée de la combe du Grand Crêt. Raide remontée vers le Trou de la Mouche. La combe du Grand Crêt. Les pentes sous la Tête Pelouse, descendues auparavant. A travers le Trou de la Mouche, regard vers le nord. Zoom sur les Aiguilles de Varan. Un dernier regard sur la combe du Grand Crêt. Au fond au dessus de la brume, la Tournette. Descente raide dans le versant est. Prochain objectif, la Tête de Paccaly. La combe de Paccaly. Une belle petite arête à remonter... Regard arrière vers la Roche Perfia et le Trou de la Mouche. Arrivée au sommet de la Tête de Paccaly. Regard dans la combe de Tardevant. Le Mont Blanc commence à jaunir... Regard arrière dans lumière du soir. Le haut de la combe de Paccaly et le Trou de la Mouche. Descente face au coucher du soleil. Les moutons paissent tranquillement... Crépuscule dans la combe de Paccaly. Dernier regard vers la Tête de Paccaly. La combe plonge de l'obscurité. Dernières lueurs...