Tête de Coste Belle (2552m) en traversée – à raquettes

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
900m
Durée :
demi-journée

Sommet belvédère de la station de Ceillac ainsi que des faces nord des Heuvières, de la Font Sancte et également des lacs de Sainte-Anne, des Rouites et du lac Miroir. – Auteur :

Accès

De Guillestre, suivre la D902 par les gorges du Guil jusqu’à la Maison du Roi puis direction Ceillac par la D60, laisser Ceillac sur la gauche et poursuivre vers le parking de la station.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : T3+/R4 (pente de 30° lors de la montée et 35° lors de la descente)
  • Engagement : I (à quelques pas des pistes de ski et randonnable...)
  • Faire très attention aux corniches et plaques à vent lors de la traversée des arêtes !

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3537ET
  • Altitude minimum : 1650m
  • Altitude maximum : 2552m
  • Période : hiver et début de printemps, quand le risque d’avalanche est minimal

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Introduction

La Tête de Coste Belle (2552m) est un sommet peu connu, situé au-dessus de la station de Ceillac, dans le Queyras, caché par les géants du secteur comme la Font Sancte mais un magnifique belvédère tout de même.

L’itinéraire

  • Les pistes de ski : De Ceillac au Collet Sainte-Anne

Du pied des pistes de Ceillac (1692m), rejoindre les pistes de ski et emprunter la grande rouge directe, là suivre jusqu’au sommet du TS Girardin.

Continuer ensuite au mieux, plusieurs pistes s’offrent à nous et mènent toutes au même endroit.

À l’altitude 2300m environ aller tout droit dans le vallon en suivant le Téléski de Sainte-Anne, qui mène jusqu’au Collet Sainte-Anne (2408m).

  • L’arête S (arête finale) :

Du Collet Sainte-Anne, traverser à gauche et commencer à gravier l’arête herbeuse ou neigeuse suivant la saison....

Cette crête est relativement facile et ne présente aucune difficulté particulière.

En conditions hivernales, la pente est de 30-35° par endroits et il faut surtout faire attention aux grosses corniches régnant dans le secteur, elles sont vicieuses !

L’ascension se termine par cette même crête qui se couche de plus en plus à l’approche du sommet.

La vue

Malheureusement nous n’avons pas eu la temps météo adéquate pour observer le panorama mais il est évident que l’on aperçoit toute la Vallée de Ceillac, le Péouvou, l’Eissassa, Girardin, les faces nord de la Font Sancte et des Heuvières juste devant ! La Pointe de la Saume également un peu plus loin avec le Lac Miroir.

La descente par l’arête N

Du sommet commencer la descente par cette arête plus effilée que celle de montée.

Rapidement on arrive dans du plus raide (roches herbeuses ou neige 40°), nous disposons d’une ligne de catex, pour le déclenchement d’avalanche...

Nous pouvons se servir du câble comme main courante pour ceux qui sont pas très à l’aise dans ce terrain.

Une fois ce passage surmonté, la crête reste raide mais assez herbeuse.

On rejoint un replat et les pistes de ski, d’où la descente de fait tranquillement...

Dernière modification : 3 mai 2018
Tête de Girardin (2876m) par Pied du Mélezet

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 4 janvier

Topo publié le 3 mai

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !