Tête de Garnesier (2367m) - Tête des Ormans (2140m) par le Col de Plate Contier

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1150m
Durée :
1 jour

La montée du beau Vallon de Garnesier pour atteindre le Col de Plate Contier est déjà une belle randonnée en soi. Toutefois, il serait dommage de s'arrêter là et de ne pas prolonger vers la Tête de Garnesier et d'enchaîner au retour du Pas L'Agneau par la Tête des Ormans. Le panorama offert après l'effort soutenu est fabuleux depuis ces sommets. Dominant à l'Est les Ecrins et le Vallon de l'Abéou en contrebas, au Nord, le Roc de Garnesier au premier plan, la Crête du Vallon et le Haut Bouffet, la Tête des Vachères et l'Arête de la Rama, le Rocher Rond, point culminant de la Drôme, le Grand Ferrand et l'Obiou au loin, à l'Ouest, bouché aujourd'hui, Toussière et au loin la Montagne de Glandasse, et plus au Nord-Ouest le Jocou et la Crête des Amousières. – Auteur :

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du lieu-dit "Les Chabottes" sur la commune de Lus-la-Croix-Haute.
  • Du Col de la Croix-Haute, descendre le versant Sud en direction d’Aspre-sur-Buëch. Arrivé à Lus-la-Croix-Haute sur la D.1075, prendre à gauche au carrefour du Grand Logis, la D.505 en direction de la Jarjatte. À la sortie de Lus-la-Croix-Haute, aux Corréardes, prendre à droite la petite route qui remonte les gorges du Riou Froid en direction des Chabottes. Se garer au bout de la route, parking à droite, panneaux en bois.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune jusqu’au Col de Plate Contier.
  • Ensuite, on évolue sur des pentes raides et rocailleuses dans le style Dévoluard pour les sommets de la Tête de Garnesier et la Tête des Ormans.
  • Sentier en traversée au-dessus d’une barre sous la Tête des Ormans, plus impressionnant de loin que sur place.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 04/08/2011.
  • Participants : Christine, Michel, Mickaël, Nicolas et moi-même.
  • Carte : IGN TOP 25 3337 OT Dévoluy - Obiou - Pic de Bure
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 1300m
  • Altitude atteinte : 2367m
  • Horaire : à peu près 5/6h00
  • Dénivelé : environ 1150m
  • Positions GPS : de la Tête de Garnesier
    • Longitude : 5.79°
    • Latitude : 44.66°
  • Balisage :
    • Jaune.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

LE COL DE PLATE CONTIER TETE DE GARNESIER

  • Un panneau en bois nous indique le Col de Plate Contier et le Col de Pré Pinel.

Franchir la barrière et suivre la piste vers le nord. Elle en rejoint une autre que l’on va suivre à gauche jusqu’à trouver à droite un chemin muni d’un second panneau en bois où il est gravé Chamousset et Col de Plate Contier.

Ce chemin remonte sous les mélèzes, et retrouve la piste et un troisième panneau en bois à terre. La suivre alors à droite, jusqu’à son extrémité altitude de 1470m, point IGN 1467m sur les vieilles cartes.

Elle laisse la place à un sentier, qui franchit de suite le Torrent des Chabottes et continue son ascension sud-est, dans le Vallon de Garnesier.

Il sort du sous-bois, et poursuit sa faible montée vers le nord dans le fond du vallon sous la Tête des Ormans. Le sentier se dirige alors vers l’est, et remonte en lacets jusqu’au Col de Plate Contier.

Repérer à gauche au nord, une trace qui remonte d’abord sur une croupe dans l’alpage, puis elle effectue une traversée ascendante nord-ouest dans un pierrier sous la Tête des Ormans, avant de rejoindre le Pas l’Agneau.

Poursuivre sur la crête vers le nord-ouest, pour franchir le premier ressaut du point IGN 2169m. La crête se raidit sensiblement et atteint ainsi le sommet cairné de la Tête de Garnesier.

  • La vue est époustouflante de là-haut.

LA TÊTE DES ORMANS

Revenir jusqu’au Pas l’Agneau, s’engager alors sur la crête vers l’est, en laissant à droite le retour vers le Col de Plate Contier. Une bonne trace remonte raide en crête, puis suit le fil vers le cairn qui coiffe la Tête des Ormans.

DESCENTE

Continuer sur la crête, quelques cairns nous guident sans obstacles. On domine le magnifique Vallon de l’Abéou et la Montagne d’Aurouze. Celle-ci effectue une large courbe vers la droite et revient ainsi vers le sud.

Quitter cette dernière vers l’altitude de 1950m, pour effectuer une traversée ouest dans l’alpage et récupérer le sentier bien visible du versant est du Col de Plate Contier.

La suite est évidente.

HÉBERGEMENT

Cabane Forestière des Chabottes

Dernière modification : 16 mai 2018
Col de Corps (2105m)

A propos

Auteur de ce topo :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Topo publié le 5 août 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (26).
  • par Le 6 août 2011 à 14h25

    Hello Patrice, Je te répète ce que j’ai déjà dit par mail, la photo du Roc de Garnesier, avec la mer de nuages qui tente d’inonder l’intérieur du Dévoluy est absolument splendide !

  • par Le 6 août 2011 à 16h29

    Merci Alain, une photo qui n’a pas de nuages, j’ai toujours l"impression qu’il manque quelques choses. Ce jour là nous étions servi par ouest, ils avaient du mal à franchir la barrière naturel pour envahir le massif. Finalement ils se dissiperont dans l’après midi, mais qu’il est beau ce Dévoluy, j’aurai d’autres topo à rentrer si j’ai le temps.

    à bientôt

  • par Le 16 août 2014 à 17h41

    Ah la la ! je n’avais pas vu ce TOPO !!! ce site déborde de bonnes idées !!! je ne savais pas que l’ascension de la tête de Garnesier était praticable ! La photo du Roc Garnesier, prise de la tête de Garnesier avec en fond toute la barrière rocheuse OUEST du Dévoluy, est immense ! (photo 16 et 18) merci !

  • par Le 16 août 2014 à 17h46

    ...de plus, du sommet, on est en face de l’immense combe de la Cluse qui monte vers le plateau de Bure ! les photos sont sublimes

  • par Le 16 août 2014 à 17h49

    Merci Agarock .

  • par Le 8 mai 2017 à 21h30

    Quelqu’un serait-il en mesure de m’éclairer sur l’enneigement de la Tête de Garnesier ;
    Je sais qu’elle était parfaitement à sec il y a quelques semaines, mais avec les récentes chutes de neige, je ne sais pas ce qu’il en est !
    Je pense y monter ce wk, si les conditions le permettent !
    Merci à tous

  • par Le 8 mai 2017 à 22h07

    Salut stef04.
    Je pense qu’il doit rester quelques plaques en versant nord du Col de Plate Contier également en sous-bois sous le même col..

    L’arête finale devrait être sèche, étant exposée sud. Cependant, même s’il reste des résidus ils ne doivent pas être bien gênant.

    Attend d’autres avis pour confirmation.

    patrice

  • par Le 10 mai 2017 à 11h04

    Allo, Allo, y’a personne dans le dévoluy ???

  • par Le 10 mai 2017 à 11h12

    Salut stef04. Hier je suis monté sur le Mont Barral plus au nord-ouest. La vue était bien dégagée au-dessus d’une mer nuageuse stagnant vers 1600m. J’ai pu prendre et zoomé sur les Garnesier, et les trouve bien enneigés. Je peux t’envoyer une photo si tu le désires mais tu ne verras que son arête ouest et sa face nord.

    patrice

  • par Le 10 mai 2017 à 11h15

    ok, ça m’intéresse aussi, j’envisageais de monter à la tête de la Cavale, Tête de Garnesier et Pic Pierroux, mais avec crampons et piolet. Ce qui me gêne, c’est la neige molle qui peut transformer l’ascension en enfer...

  • par Le 10 mai 2017 à 11h18

    Merci Patrice je veux bien la photo (je t’envoie mon mail en privé).
    En plus, la météo est instable et je ne voudrais pas que la vue soit gachée, donc y’a de fortes chances que je reporte ma virée dans le dévoluy.

  • par Le 10 mai 2017 à 11h21

    Prudence Cyril. Ok stef !

  • par Le 10 mai 2017 à 11h27

    Cyril, je peux également t’envoyer des photos du Dévoluy prisent hier..

    patrice

  • par Le 10 mai 2017 à 11h28

    agarock@live.fr, merci !

  • par Le 10 mai 2017 à 11h38

    Il vous faudra patienter un peu, les photos ne partent pas de ma boite Imail pour le moment. D’un instant à l’autre.

    patrice

  • par Le 10 mai 2017 à 11h41

    Salut !

    J’étais parti pour faire la Tête aussi, mais pas encore assez équipé (crampons, piolet) au vu des conditions.
    Du coup, j’ai choisi le Château du Diable !!

  • par Le 10 mai 2017 à 14h47

    Versant sud et crête de Tête de Garnesier enneigés ! Mais se dégage vite...
    En général, la neige a bien fondu en dessous de 2000m (plus ou moins selon l’exposition des versants).

    Cyril, pour la Cavale, part très tôt (5h00) sinon tu risques de brasser à la dernière montée vers la crête sommitale...

  • par Le 28 mai 2017 à 15h18

    Je pense que pour les familles qui lisent le site ce serait utile de préciser que la rando est assez aérienne... On le devine aux photos évidemment mais il faudrait le préciser dans le texte. Aucun des sentiers au-dessus du col n’est entretenu, et seuls les débuts des sentes sont indiqués sur la carte IGN. Faire la tête d’Orman est moins dangereux que la tête de Garnésier, car pas d’éboulis à traverser, un dénivelé moindre. Ce sont des pentes herbeuses bien stables par temps sec, et la vue est très similaire. C’est hors sentier cela dit, mais pour les personnes sujettes au vertige c’est nettement moins impressionnant.

    Il y a moyen de faire une jolie boucle en passant à l’aller par la tête carrée, puis à partir de là ou des pentes herbeuses plus loin de prendre la crête, qui est assez amusante. Il y a un peu d’orientation pour ensuite retrouver le chemin vers le Col de Plate Contier, notamment à cause des nombreuses traces laissées par les animaux, et d’une sente précisée sur l’IGN mais à peine visible désormais.

    Pour les animaux, nombreux vautours sur et sous la tête des Ormans, et quelques chevreuils farouches dans les bois. Un très joli coin à découvrir. Attention aux grosses chaleurs, mieux vaut faire tout ça à la fraîche.

  • par Le 5 juin 2017 à 00h30

    Merci Nick pour ces précisions. Les éboulis dont vous parlez sont-ils dangereux, instables,ou juste impressionnants ? Peut-on faire facilement 1/2 tour une fois engagé ?

  • par Le 5 juin 2017 à 08h53

    Non rien d’impressionnant, il y a une bonne trace dans le pierrier et c’est stable !

  • par Le 5 juin 2017 à 10h07

    Merci..Du coup ça me tente bien !

  • par Le 5 juin 2017 à 11h01

    Oui, je suis du même avis que Arnaud (Dyn’s), en ce qui concerne la difficulté technique de l’ascension de la Tête de Garnesier. Rien d’insurmontable.

  • par Le 5 juin 2017 à 11h13

    C’est un de ces sentiers qui est nettement plus facile vu de près que de loin. Car soyons sérieux deux minutes, ça reste très impressionnant vu de loin.

  • par Le 5 juin 2017 à 12h30

    Aucune difficulté technique pour ce parcours.
    Même le sentier qui traverse le pierrier sous la Tête des Ormans surplombant une barre, pour rejoindre le Pas l’Agneau est sans difficulté.
    Plus impressionnant vu de loin que quand on n’y est dessus.

    Je posterai une photo de ma sortie le lendemain de celle de Cyril.

    patrice

  • par Le 15 juin 2017 à 10h26

    Simple détail, je voudrais pas chipoter, mais ce n’est pas Lus-la-Croix-Haute la commune de départ. C’est St Julien-en-Beauchêne. D’ailleurs tout l’itinéraire se situe dans les Hautes-Alpes, pas dans le Drôme. Seul le sommet se trouve sur la limite départementale.

  • par Le 15 juin 2017 à 12h01

    Ok Yann je change !

  • par Le 15 juin 2017 à 12h12

    le départ se situe bien sur la commune de St julien, mais dans les faits on part de Lus ; ça ne risque pas de porter à confusion ?

  • par Le 15 juin 2017 à 12h15

    Attendons d’autres avis stef04 !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !