Tête de Moïse (3104m) par la Via Ferrata (face sud-est)

Difficulté
Alpinisme PD
Dénivelé
1330m
Durée
1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Très belle boucle pour faire le plein d'adrénaline. Via Ferrata, escalade, traversée d'une arête, des rappels sont au programme !

Accès

Se rendre au col de Larche 1991m et se garer au parking en face du refuge.

Le départ se fait plein Nord pour retrouver une sente, depuis les petits escaliers quelques dizaines de mètres à gauche de la boutique.

Précisions sur la difficulté

  • Montée et descente du col de Feuillas raide et glissante.
  • Via Ferrata récemment ré-équipée, sauf l’échelle.
  • Escalade avec un court passage de IV : cotation PD+.
  • Équipement neuf : plaquettes parfois avec mousqueton et relais majoritairement reliés.
  • Traversée d’une arête vertigineuse.
  • Plusieurs rappels.
  • Descente d’un couloir, pierrier glissant avec chute de pierres.

Les infos essentielles

  • Le tracé GPS proposé est mon tracé réel : 1,2 km pour moins de 50m D+ de plus par rapport à l’itinéraire "classique" que je vais décrire.
  • Carte : IGN TOP 25, 3538ET, Aiguille de Chambeyron
  • Distance : 15,5km
  • Altitude minimale : 1991m (Parking)
  • Altitude maximale : 3104m (Tête de Moïse)
  • Durée : prévoir une grosse journée (8 à 11h avec pauses), il peut y avoir des bouchons sur les passages techniques de l’itinéraire.
  • Bâtons nécessaires pour la descente du couloir (pierrier).

Via Ferrata :

  • Peu difficile.
  • Seule l’échelle est en mauvais état : interdit aux personnes de plus de 100 kg (information affichée au bivouac Enrico Mario en 2017).
  • Queues de cochons et ancrages permettant l’assurage, présence de relais non reliés.
  • Baudrier avec des longes de Via Ferrata.
  • Casque.

Escalade et rappels :

  • Baudrier avec une vache.
  • Corde 1x50m.
  • 6 dégaines minimum.
  • Casque, descendeur, mousquetons, grandes et petites sangles en cas de besoin, de quoi faire un relais (certains points ne sont pas reliés).
  • Chaussons d’escalades (des chaussures avec une semelle adhérente peuvent suffire).
  • Les plaquettes sont proches, comme en falaise pour l’escalade en couenne.

Itinéraire

Aproche

Du parking du col de Larche prendre la petite sente au Nord passant par la source des Pains Bouillis.

Rejoindre le GR de Pays de la frontière fortifiée et le suivre direction Nord-Est. Prendre à droite (Est) à une intersection vers 2290m et laisser le GR qui part au Nord.

Au lac de l’Orrenaye prendre le sentier à gauche (vers la Tête de Moïse) direction le col de Feuillas.

Du col de Feuillas, rejoindre le bivouac Enrico Mario rapidement visible sur la gauche par une descente de sentier raide.

Au bout du bivouac, prendre la sente tout de suite équipée de queues de cochons et suivre le balisage jaune jusqu’au départ de la Via Ferrata.

La Via Ferrata

L’itinéraire est très bien balisé. La quasi totalité du parcours est uniquement constituée d’un câble, à utiliser comme main courante.

Quelques passages en III et des traversées permettent de rejoindre une échelle en mauvais état mais sécurisée par des câbles récents.

En haut de l’échelle, une courte traversée et une petite escalade permettent d’atteindre une vertigineuse antécime à plus de 3000m. Le sommet de la Tête de Moïse est bien visible, un impressionnant vide nous en sépare...

Fin de la Via Ferrata, retour possible par le même itinéraire.

L’ESCALADE

L’itinéraire est évident et les nombreux points d’ancrages brillants servent de guide. Le début se situe juste en dessous du petit ressaut final de la Via Ferrata.

Une traversée descendante mène à un court rappel (possible de faire en désescalade) afin de rejoindre le pied de l’impressionnante face.

En remontant légèrement la pente, trouver les plaquettes, c’est le "vrai" départ de l’escalade.

Les premiers mètres sont les plus difficiles (IV). Rejoindre le 1er relais après avoir posé 5 dégaines.

Du relais, descendre quelques mètres et par une courte traversée main gauche (mousqueton doré en place), rejoindre un 2ème relais pour poser un rappel.

Repérer des barres métalliques en contrebas. Descendre en rappel jusque-là, puis possibilité de faire un relais en reliant 2 points. La suite de l’escalade est située quelques mètres plus loin, repérer les plaquettes.

Pour gagner du temps, la précédente partie décrite est faisable avec peu de risques en corde tendue, tout comme la suite de l’itinéraire jusqu’au sommet.

Rejoindre rapidement un relais (5 dégaines à poser), et c’est parti pour une traversée d’arête avant de rejoindre de nouveau des plaquettes pour quelques pas d’escalade facile. Rejoindre rapidement un autre relais (3 dégaines à poser environ).

Rejoindre le sommet de la Tête de Moïse par la traversée d’une vertigineuse arête.

Descente

Du sommet, continuer l’arête dans la même direction, empruntée lors de l’approche du sommet. Une sente et quelques cairns sont présents. L’itinéraire descend assez raide jusqu’à un relais pour un 1er rappel.

Du bas du rappel, continuer dans la même direction en passant à droite d’un ressaut rocheux (il y a beaucoup de vide sur la droite), Repérer quelques marques de peinture rouge issue de la montée par la face sud-ouest.

Passer le ressaut rocheux (sur la gauche) par une petite zone de faiblesse et trouver rapidement le relais pour le 2ème rappel.

Lover la corde, sortir les bâtons, la descente d’un raide couloir (pierrier) va commencer.
Suivre les marques rouges.
Une fois dans le couloir, le cheminement est évident.

Retrouver le sentier du col de Feuillas emprunté à l’aller, puis descente par le même itinéraire qu’à l’aller.

Vidéo

L’itinéraire de la vidéo est légèrement différent. Poursuite depuis le lac de l’Orrenaye jusqu’au col de Roburent puis rejoindre le pied de la Tête de Moïse à vue. 1,2 km pour 30 à 50m D+ de supplément.

"Encordé, mais libre"

Dernière modification : 28 juillet 2017