Tête de Siguret (3032m) par Certamussat

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour

Magnifique itinéraire peu fréquenté (et qu'il faut chercher un peu) qui fait changer plusieurs fois de vallon. La Tête de Siguret est cette grande pyramide plissée qui domine Barcelonnette de 2000 m. – Auteur :

Accès

De Barcelonnette, remonter la vallée de l’Ubaye puis de l’Ubayette en direction du col de Larche.

3 km après Meyronnes, se garer à Certamussat (parking limité à gauche en montant au col).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 3538ET
  • Tracé IGN
  • Distance : 10 Km
  • Altitude départ : 1620m (mais on descend à 1593m)
  • Départ parking : 6h10
  • Sommet : 9h30
  • Horaire indicatif : 3h30/5h00

Ascension

À la sortie de Certamussat (direction col de Larche), prendre sur la droite, une sente qui descend le long d’un petit ruisseau jusqu’à l’Ubayette.

Franchir le torrent par une passerelle.
Suivre le sentier balisé en bleu qui s’élève dans la forêt. Il traverse la Duyère et pénètre dans un alpage où il a tendance à se perdre.

Dans l’alpage, prendre au nord en légère ascendance sur 150 mètres, puis partir plein ouest, droit dans la pente. On retrouve le sentier peu après la lisière de la forêt. Il monte dans le vallon de la Duyère jusqu’au sortir de la forêt. Peu après la bergerie qui est à droite sur une hauteur, il faut partir à gauche pour traverser le ruisseau et monter une courte pente raide pour éviter un verrou.

Partir à droite afin de retrouver le ruisseau que l’on suit jusqu’à un lac comblé et marécageux caractéristique.

Monter sur la gauche vers le col de la Draille. Ce col est peu marqué. Nombreuses traces de moutons.

Du col, passer dans le Vallon Long sans perdre trop d’altitude et le remonter jusqu’au pied des pentes finales en longeant la Crête des Lacs Froids qui se termine par la Tête de Siguret.

Par un raide couloir de pierraille, monter à la selle évidente à l’est du sommet.

De la selle, prendre une vire ascendante qui amène sur l’arête finale, un peu aérienne mais facile.

Journée lumineuse (après un passage perturbé la veille) et donc panorama immense des Ecrins à la Vanoise et sur toute l’Ubaye. Vue plongeante de près de 2000 mètres sur Barcelonnette et Jausiers.

Descente

Par le même itinéraire jusqu’à la selle.

De la selle, par une sente peu marquée, descendre dans la Combe de la Motte jusqu’au lac bien visible dans le bas du vallon.

Du lac partir sur la droite en serpentant aux mieux dans les barres rocheuses jusqu’au fond du vallon. On retrouve l’itinéraire de montée au pied du col de la Draille, vers le lac comblé.

L’itinéraire de descente sous le lac n’est pas toujours évident en raisons des nombreuses traces de moutons qui brouillent les pistes.

Un peu d’Histoire

Le village de Certamussat, a été détruit pendant la seconde guerre mondiale. Il ne fut pas reconstruit, les habitants préférant une vie moins rude dans la vallée.

Dernière modification : 16 mai 2018
Val Fourane par Larche

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 16 janvier 2010

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (10).
  • par Le 16 janvier 2010 à 20h18

    POST-SCRIPTUM.
    Pour corriger un oubli et remercier le gardien du camping de St-Paul sur Ubaye qui m’a fourni quelques renseignements sur cette randonnée ignorée.

  • par Le 17 janvier 2010 à 09h22#1440

    La trilogie à ne pas rater dans le secteur ( Têtes de la Fréma et de Siguret et la Mortice ) ; des 3000m accessibles sans problème.

  • par @1440Le 17 janvier 2010 à 10h17

    Attention quand même, La Tête de Siguret n’est pas très fréquentée et donc le sentier est parfois discret avec un itinéraire qu’il faut un peu chercher d’autant plus qu’il faut changer de vallon. Enfin la pyramide sommitale est plus difficile que la Tête de la Fréma et que La Mortice. L’arête finale est relativement aérienne.

  • par Le 28 décembre 2010 à 09h19

    Petit ajout du lien vers le panorama tournant : http://pano.ica-net.it/fr/Grandi/TeteSiguret.htm?p=-2.372&t=1.448&f=65

  • par GoodjetLe 26 mars 2011 à 00h25

    Très bon souvenir de cet itinéraire sauvage. Je l’avais entrecoupé à la montée d’un bivouac avec petit feu de camp et contemplation des étoiles filantes au lac comblé. Au sommet superbe panorama sur Barcelonnette, vallée de l’Ubayette et tous les sommets environnants.

  • par Le 12 octobre 2011 à 23h57

    On se sent déjà isolé en plein jour, alors un bivouac !

  • par NicocoLe 30 juillet 2012 à 13h59

    j’ai fait cette randonnée hier et nous avons mis 5 heures, certes en cherchant un petit peu par moment notre chemin, mais je pense quand même que 3h20 est un temps pour personne bien entraînée !
    d’ailleurs le topo de l’école militaire de haute montagne donne un temps de montée de 4 à 5 heures. Certes eux sont plus chargés, mais ils sont aussi très bien entrainés !
    www.emhm.terre.defense.gouv.fr/IMG/pdf/Haute_Ubaye.pdf
    Tout ça pour dire aux futurs lecteurs qu’il leur faudra compter plutôt plus de 4h pour faire la montée (sauf habitués).
    De plus pour ceux qui voudraient faire cette randonnée, comme elle n’est que faiblement balisée (c’est peu de le dire) sur le terrain, il leur faudra à plusieurs reprises sortir la carte pour savoir où passer. Le topo est là pour donner les grandes lignes mais après à chaque randonneur à savoir l’adapter en fonction de son appréciation.
    Je finirai en ajoutant que le panorama en haut récompense bien les efforts : vallée de l’Ubaye, Mercantour, Queyras, Mont Viso et Ecrins au loin.

  • par Le 2 août 2012 à 16h56

    C’est vrai ! J’étais bien entraîné, j’enchaînais les 3000, les uns après les autres. Merci pour le retour d’info. C’est un peu aussi à cela que servent les commentaires. J’ai remplacé le temps de montée initial par une fourchette. A noter que dans le topo des militaires, l’itinéraire monte au "Pas du Grand Couloir" et parcourt ensuite toute l’arête. Mon itinéraire est beaucoup plus direct en gagnant, par un couloir de pierraille, la selle entre le sommet et la Crête des Lacs Froids.

  • par Le 1er septembre 2015 à 07h07

    Coucou Alain ! penses tu praticable de rejoindre la tête de Siguret en venant de la tête de Cuguret au départ de Jausiers, donc, un parcourant l’arrête entre les deux sommets ?

  • par Le 1er septembre 2015 à 09h52

    Salut Cyril,
    J’avais posé la question au gérant du camping de St Paul, sportif accompli qui pratiquait surtout hors saison (automne et ski de rando). Il me l’avait fortement déconseillé car c’est tout pourri. Et ce que j’ai pu voir du sommet me l’a confirmé.
    La voie que j’ai suivi est très belle avec plusieurs changements de vallons.

  • par Le 22 novembre 2015 à 01h51

    @Agarock : par où es-tu monté à Cuguret ? Par l’arête SO en passant par l’ancienne batterie de Cuguret ??
    @Alain, Agarock : la Tête de Siguret est aussi accessible par le N depuis Meyronnes, en passant par les forts inférieur et supérieur de Roche la Croix (ligne Maginot, assez bien conservés, pour moi ça vaut le déplacement. Si vos pieds vous amènent là un jour, vous pourriez en faire un topo ?), puis par des sentiers plus ou moins perdus jusqu’au lac de la Motte. Retour par une variante entre le lac de la Motte et les forts (je peux vous envoyer les kmz GE).

  • par Le 22 novembre 2015 à 10h40

    Je vois l’itinéraire. Très sauvage mais pas très direct. Compliqué en cas de nebbia.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !