Tête de l’Aupet (2627m) en boucle par la Crête de la Clape et le Vallon de Truchière – à raquettes

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Quel bonheur de cheminer en toute liberté au cœur de cette belle région des Alpes du sud. Voici une randonnée sportive qui devient sublime lorsque l’on s’élève le long de la crête. Ce sommet d’exception permet de contempler les grandes cimes du Dévoluy sous leur parure hivernale.

Accès

  • De Veynes ou de Gap, prendre la D.937 en direction du Dévoluy. Passer le col du Festre. Un peu plus loin au carrefour, un panneau indicateur donne la direction d’Agnières-en-Dévoluy. Suivre la D.937 puis la D.217 jusqu’au Grand-Villard. Se garer 600m après le hameau.
  • En venant de la Mure, prendre la N.85 jusqu’à Corps puis la D.537 en direction de St-Disdier. Emprunter la D.217 à la sortie du village jusqu’au hameau le Seresq. Se garer 900m après le hameau.

Précisions sur la difficulté

Course hivernale sportive, certains passages assez raides peuvent nécessiter l’utilisation du piolet ou/et des crampons. Sur la crête, se méfier des corniches et de la virulence du vent.

  • Risque d’avalanche : cette année 2014, une avalanche s’est produite en fin de matinée dans le secteur du Vallon du Grand Villard (tout proche).
    Certaines pentes sont suffisamment raides pour ne pas tenter cette ascension si le manteau neigeux n’est pas stabilisé.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP 25 3337OT Dévoluy Obiou - Pic de Bure
  • Altitude de départ : 1207m
  • Altitude du sommet : 2627m
  • Dénivelée cumulée : environ 1500m
  • Distance du parcours : 12km
  • Balisage : jaune pour le départ puis aucun par la suite
    (le plus souvent inutilisable avec la présence de la neige)
  • Date de sortie : mars 2014

Itinéraire

Vers la Tête de l’Aupet

Départ matinal du petit pont (alt.1207m), prendre la direction du nord-ouest en suivant la rive droite du torrent des Pertusets.

Atteindre un croisement au lieu-dit le Faï (1300m), continuer de longer le ruisseau en gardant la même direction.
Peu après la Gresière, poursuivre au nord-ouest en ignorant le chemin estival qui mène à la bergerie.

Atteindre une parcelle constellée de petits monticules de pierres. Traverser une sapinière qui, en prenant de l’altitude, devient de plus en plus clairsemée. Rejoindre le bas du Vallon des Narrites.

Au point coté 1719, obliquer au nord-est vers une barre rocheuse qui délimite la Crête de la Clape. Une pente déclive, sur le flanc gauche de cette paroi, permet d’atteindre le pied de la crête.

  • C’est le début d’une belle ascension le long d’une crête émaillée de précipices. Bien que ponctuée de quelques ressauts plus raides, la pente demeure globalement régulière.

Large à son début, la crête s’effile vers 2250m et la promiscuité des corniches demande la plus grande attention.

Après le point coté 2284, descendre dans une petite dépression en s’orientant nord-nord-ouest.

Atteindre le bord de la crête qui devient plus étroite vers 2500m. La suivre jusqu’au sommet de la Tête de l’Aupet (2627m).

La Tête de l’Aupet est un remarquable belvédère qui dispense une vue grandiose sur les massifs environnants.

Vers le Vallon de Truchière

Redescendre la crête sur cent cinquante mètres puis basculer dans la face sud de la Tête de l’Aupet. Bien qu’assez raide, c’est un vrai régal !

Contourner les Prêtre et la Demoiselle afin d’atteindre un col (2039m).

Descendre le magnifique Vallon de Truchière dans l’ombre des parois escarpées de la Crête de l’Etoile.

Au sortir du vallon, obliquer progressivement vers le nord-est afin d’esquiver le bois de sapins qui se présente. Un peu plus bas, rejoindre l’itinéraire emprunté à la montée (vers 1500m).

Dernière modification : 18 août 2017
Tête de l’Aupet (2627m) par le Vallon des Narrites, et le Vallon de Truchière

La carte du topo « Tête de l’Aupet (2627m) en boucle par la Crête de la Clape et le Vallon de Truchière »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tête de l’Aupet (2627m) en boucle par la Crête de la Clape et le Vallon de Truchière »

Tôt dans la matinée, vers le Vallon des Narrites. La crête élancée de la Tête d’Oriol. Dangereusement vôtre. Regard en arrière, la Crête de la Clape. Une approche somptueuse. On reste ébahi devant ce spectacle. C’est peut-être le plus beau vallon du Dévoluy ? Sur le fil de la Crête (en arrière). La neige soufflée par le vent, j’en profite pour faire une pause au sec ! Le sommet : au bout d’une crête interminable ! Vue arrière sur la belle crête effilée. Sculture sur glace façonnée par le vent. Le sommet se profile. Passage en dévers : plus raide qu’il n’y paraît. ---> Rougnou, Obiou, Tête de Lapras. Majestueux Grand Ferrand. En plein cœur du massif du Dévoluy, la nature nous offre un tableau de maître ! La descente, vue sur la Tête d’Oriol. Le Vallon des Narrites. Cocktail du sud : neige étincelante et ciel  bleu intense. A gauche, un vaste plateau en sucre glace. (Pic de Bure) La Tête d’Oriol. Les Prêtres : une belle proéminence qui contribue à la magie des lieux. Les falaises abruptes du Grand Ferrand. Dans l’ombre de l’imposante paroi. Le bleu prégnant d’un Matisse …. grandeur nature ! Une descente de rêve se profile. L’incroyable proue rocheuse. La belle étrave perce le ciel azuré. La Crête de l’Etoile... ... s’éloigne peu à peu. On quitte bientôt le Vallon de Truchière.