Tête de l’Aupet (2627m) par le Trièves et la face ouest du col de Drouillet

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1600m
Durée :
1 jour

Le nord de la grande barrière dévoluarde paraît inaccessible de la plaine du Trièves... Pourtant, quelques itinéraires audacieux franchissent cette muraille et atteignent la ligne de crête entre l'Obiou et le Grand Ferrand. Parmi eux, celui remontant la raide face ouest du col de Drouillet permettra de rallier la belle cime élancée de la Tête de l'Aupet par le Trièves.

Accès

De Grenoble, suivre Mens puis Tréminis.

De Gap, suivre Veynes, le col de la Croix Haute, Lalley puis Tréminis.

À Château Méa, continuer tout droit vers le Serre. Dans le hameau, suivre la petite route à droite à l’intersection. Se garer lorsqu’elle devient piste.

Précisions sur la difficulté

Terrain d’aventure sauvage, escarpé et en partie très raide

  • Itinéraire alpin non balisé et hors sentier pour montagnards aguerris.
  • Exposition forte sur de très raides pentes.
  • A ne pratiquer qu’en condition estivale sur terrain sec et par bonne météo.

Les infos essentielles

Carte IGN : TOP 25 3337 OT Dévoluy - Obiou - Pic de Bure

Altitudes :

  • Départ : 1060m
  • Col de Drouillet : 2235m
  • Tête de l’Aupet : 2627m

Dénivelé total : 1600m
Temps de montée : 4/5h

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Approche à la casse du Ferrand

Suivre la piste forestière balisée en direction de la Fétoure sur environ un kilomètre. A l’approche de la traversée du ruisseau du Rapidet, la piste se transforme en sentier et remonte la crête de la Charbonneyre, toujours dans les bois.

Le sentier débouche finalement au pied de la casse du Ferrand.

La face ouest du col de Drouillet

Suivre encore le sentier jusqu’au premier lacet. Quitter l’itinéraire balisé de la grotte de la Fétoure et viser tout droit en hors sentier les pentes herbeuses sous le col de Drouillet (à gauche du Petit et Grand Ferrand).

Démarrant cette ascension dans une bonne purée de pois, j’ai suivi le premier lacet du sentier menant à la grotte, et je l’ai quitté pour celui traversant en direction des Lavounes. Et une fois au lit du torrent, j’ai commencé à remonter les raides pentes herbeuses.

Remonter la raide pente herbeuse à droite de la principale ravine sur 200 à 250m de dénivelé.

Une fois sous une section trop raide et en partie effondrée, effectuer une petite traversée horizontale sur la gauche. Puis terminer la montée par une très raide pente herbeuse et caillouteuse.

Déboucher au col de Drouillet. Juste au nord, le belvédère de la cote 2287m dévoile un splendide panorama sur les Petites Charances.

Le fameux sentier de la Baronne s’insinue dans l’immense versant... Son départ émerge tout juste des nuages, la montée vers ce dernier aurait été bien hasardeuse sans visibilité et sans repères...

La Tête de l’Aupet

Suivre plein nord-est, une trace qui traverse sous la crête des Grépoux. Au niveau d’une bosse herbeuse (lieu-dit ’les Grépoux’), monter sur la gauche et, toujours par de bonnes traces, rejoindre la grande face sud-est en éboulis de la Tête de l’Aupet.

Une bonne trace remonte le pierrier en effectuant un grand lacet menant aux dernières pentes herbeuses délivrant l’accès au sommet.

J’avais déjà parcouru ce morceau d’itinéraire lors de ma première ascension de la Tête de l’Aupet. Je me rappelle d’ailleurs la superbe montée par l’arête est que je ne résiste pas à gagner par un petit contournement...

On peut rejoindre l’esthétique arête est en continuant sur une trace dans le dévers du pierrier, puis en effectuant un contournement de la barre rocheuse par la droite, en descendant légèrement. Puis, par de raides gradins, rejoindre la grande pente au dessus du petit col coté 2246m. La remonter et gagner l’arête est qui mène au sommet.

Ce grand sommet, prenant place entre le Ferrand et l’Obiou, offre un panorama unique sur ce secteur nord du Dévoluy...

Retour

Par le même itinéraire avec une grande prudence dans la descente du col de Drouillet.

Dernière modification : 1er novembre 2018
Le Nid (2509m) par le Vallon du Mas et le Col de Lapras

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 11 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 12 octobre 2016 à 21h39

    Bonjour,
    Chouette ambiance, entre la belle balade et la belle mer de nuages : merci pour le dépaysement en images !

  • par Le 15 octobre 2016 à 11h45

    Bonjour Dyn’s
    Merci de nous offrir cette nouvelle approche de la barrière occidentale du Dévoluy.
    Tes clichés nous montrent de nouveaux endroits et de nouveaux points de vue.
    Et je constate que c’est aussi beau au Nord du "Ferrand" qu’au Sud (qu’on est plus habitués à pouvoir admirer).
    Sinon, en dehors des photos sur la crête, j’aime bien aussi tes dernières photos avec la crête vue d’en bas à l’Ouest.
    On n’est pas habitué à voir le "Ferrand" et la chaîne comme ça.
    MERCI pour ce regard nouveau et encore très beau !

  • par Le 15 octobre 2016 à 12h24

    Il faut souvent "un gros cœur" pour arpenter ce "petit massif" !
    La Baronne t’attend ainsi que d’autres vires insolites :)

  • par Le 15 octobre 2016 à 16h04

    "un gros cœur"
    Je crois que tu as trouvé les bon mots !
    En tout cas c’est bien l’impression que j’ai quand je lis certaines de vos publications à Dyns’s et à toi sur le massif du Dévoluy.
    Personnellement, je ne me vois pas tenter de telles aventures pour l’instant, quand bien même je serais sans ma femme et mes filles.
    Mais, à force de consulter l’immensité des publications du site, je me suis déjà noté un nombre non négligeable de randos dans ce massif, qui sont un peu plus à ma portée et dont le joli cadre me tente beaucoup :
    - Tour de la Crête d’Âne depuis la Cabane de l’Avalanche
    - Plateau de Bure via la Combe de la Cluse
    - Plateau de Bure via la Combe Ratin depuis la Cabane de l’Avalanche
    - Lac du Lauzon et Tête des Vautes depuis le Saboyer
    - Tête de Vallon Pierra depuis le Vallon de Charnier
    - Serre Long, Col et Ravin des Aiguilles depuis la Jarjatte
    - Tête de Merlant, Col et Vallon des Aiguilles depuis le Col de Festre
    - Le Puy en boucle par le Sentier des Bans
    - Chamousset
    Et pour les endroits les plus difficiles d’accès, vos publications permettent aux randonneurs plus modestes comme moi de nous émerveiller avec vous ;o)

  • par Le 17 octobre 2016 à 22h03

    Merci pour vos retours.
    @ ViveLaMontagne : je te souhaite de vivre pleinement toutes ces belles randos !
    @ Michel : il reneige dans le massif à "haute altitude"... je pense que mes dernières grosses randos automnales dans le Trièves vont être reportées à l’année prochaine.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !