Tête de l’Ubac (2991m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1870m
Durée :
1 jour

Une longue ascension pour l'accès à un haut sommet du secteur du Ténibre. Un parcours passant par les magnifiques Lacs Varicles, les Lacs du Ténibre et un vallon très sauvage ! Tout ce qui promet une journée inoubliable ! – Auteur :

Accès

Au départ de Saint-Etienne de Tinée et à la sortie du village, garer son véhicule non loin de la Maison du Parc du Mercantour. Le départ s’effectue à la balise n°108, deux cent mètres après la balise 100 menant à Rabuons...

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : T4+ (randonnée hors-sentier avec quelques passages nécessitant les mains sur le haut)
  • Distance : 20km avec une approche assez conséquente.
  • Hors-sentier après le Chemin de l’énergie.
  • Passage d’une combe très minérale.
  • On met légèrement les mains sous le final.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3639OT - HAUTE TINEE 1
  • Altitude minimum : 1155m - Balise 108
  • Altitude maximum : 2991m - Tête de l’Ubac
  • Distance : environ 20km
  • Horaires : comptez entre 4 et 6h pour la montée suivant le rythme... 3h de descente. 8 à 10h au total !
  • Période : Entre le printemps et l’automne.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Introduction

La Tête de l’Ubac est un des plus hauts sommets de la chaîne frontalière de la Haute-Tinée ! Il est souvent délaissé et pourtant juste derrière le classique Mont Ténibre...
En effet cette ascension est relativement longue et on progresse souvent hors-sentier !
Mais le secteur de l’Ubac vaut réellement le détour avec un passage aux Lacs du Ténibre et sous le chaînon des Aiguilles de l’Ubac !

Description de l’itinéraire

Depuis la balise 108 emprunter le très joli sentier paysan s’élevant en pente raide plein nord.

Passer devant quelques habitations (Hameau de Chaussavillans) et restanques avant de s’infiltrer dans la forêt.

Une bonne heure après on passe devant la balise 109, aux Granges de Fournels (alt. 1742m)

Prendre la direction "Chemin de l’Énergie" et s’infiltrer dans une profonde forêt de mélèzes.

On atteint après un petit moment la bifurcation avec le Chemin de l’Énergie, peu après la sortie de la forêt (alt. 2331m).

Prendre à droite et suivre le sublime Chemin de l’Énergie en passant deux courts tunnels ne nécessitant pas d’éclairage !

On arrive alors au niveau d’installations militaires. Il s’agit du Plan de Ténibre.
On quitte le Chemin de l’Énergie pour pénétrer dans le Vallon de Ténibre.

À partir d’ici il n’y a plus de sentier. On suit le relief et les cairns !

Se diriger vers les Lacs Varicles, en partant vers le nord-est et en visant les pentes les plus douces.

Les Lacs Varicles sont d’une couleur assez atypique : mélange de vert/jaune/orange/bleu !

Remonter le vallon toujours sur la droite en se dirigeant maintenant vers les Lacs du Ténibre (2583m).

Le terrain commence à devenir plus minéral à l’approche de ces lacs.

Passer à droite des Lacs de Ténibre puis suivre les cairns au mieux afin d’atteindre la Combe de la Lauze.

Cette combe est nichée entre les Cimes de la Lauze (à gauche) et le chaînon des Aiguilles de l’Ubac (à droite) ! On peut y croiser beaucoup de mouflons suivant la période !!

De là, on peut choisir plusieurs itinéraires :

  • Soit faire la traversée des Cimes de la Lauze (2922m) et enchaîner la Tête de l’Ubac (2991m). C’est l’option que nous avons emprunté et cela permet de faire une magnifique traversée d’arêtes peu difficile...
  • Soit traverser la combe puis atteindre directement la pente sommitale de la Tête de l’Ubac ! Dans ce cas-là on suit au mieux les cairns dans ce terrain très minéral de sorte à atteindre un couloir d’éboulis ramenant sur l’arête une cinquantaine de mètres sous le sommet !
  • Description de la traversée des arêtes de la Lauze + Tête de l’Ubac

De l’entrée de la combe, emprunter la ligne de crête franchement à gauche de sorte à atteindre le Pas de la Lauze (2883m).

Au pas, se trouve le Bivouac de la Lauze, une cabane militaire abandonnée faisant office d’abri ! Quelques matelas et oreillers s’y trouvent ! On peut bien sûr y passer la nuit...

PS : On peut également faire un rapide aller-retour à la Roche de Vallonda (2892m), sommet détaché sur la crête en direction du Claï Supérieur. Passer bien sur le fil, on met les mains par moment sans que cela devienne exposé ou difficile... 10-15 minutes A/R max.

Au Pas de la Lauze, emprunter le versant à droite de l’arête, en direction de la première cime (2902m). Pour l’instant on ne met pas les mains !

Descendre toujours en versant droit de la première cime, prudemment, afin d’atteindre le collet entre les deux cimes...

L’ascension plus raide de la deuxième cime se dévoile alors !

Commencer par monter les rochers moutonnés et blocs faciles de l’arête assez large avant de buter sous un ressaut plus imposant.

Traverser de niveau à gauche puis trouver un couloir d’éboulis très raide permettant de surpasser ce ressaut. Faire attention au rocher quelque peu délité sur cette partie...

On rejoint le sommet de la deuxième cime (2922m) par un court cheminement entre les gros blocs en équilibre !

Le sommet de la deuxième cime est assez exigu et il ne faut pas trop se pencher dans le versant nord où se trouve une impressionnante dalle en rocher mauvais...

On descend aisément le sommet par un couloir de l’autre côté (versant E).

Rester bien en dessous de l’arête pour arriver au niveau de banquettes herbeuses bien visibles.

Rester de niveau sur ces banquettes afin d’arriver au niveau du col entre les Cimes de la Lauze et la Tête de l’Ubac !

Viser alors l’arête sommitale de la Tête de l’Ubac et rejoindre la voie normale.

Un sentier se dessine sur les éboulis sommitaux. Le suivre alors jusqu’au sommet.

Le sommet est orné d’une magnifique croix devant le Mont Ténibre et le chaînon des Aiguilles de l’Ubac !

Panorama du sommet

On dispose d’un panorama sublime sur la Haute-Tinée, le Mont Mounier et ses sommets alentours, les préalpes d’Azur, le Haut-Vedron, l’Ubaye, le Queyras, le Viso, les Écrins, les Aiguilles d’Arves, la Vanoise et même le Mont Rose au loin !
On observe aussi la Plaine du Pô !

La descente

Descendre par la voie normale : du sommet retourner au col entre ce sommet et les Cimes de la Lauze puis descendre un couloir d’éboulis à main gauche puis cheminer au mieux dans le terrain minéral avant de pénétrer dans la Combe de la Lauze. De là reprendre l’itinéraire de montée...

Les voies d’accès possibles

  • Versant et Arête W (voie normale) : T4, voir topo.
  • Arête N : T4, il s’agit d’une variante de la voie normale du côté italien !
  • Couloir WSW : F+, il s’agit d’un court couloir menant directement au sommet avec une pente de 40-42° max...
  • Arête S : PD, il s’agit de l’arête reliant le Collet Bertrand à la Tête de l’Ubac ! Belle variante très peu fréquentée !
  • Couloir E de gauche : PD, splendide couloir côté Italien avec une pente moyenne de 40-45°.
  • Couloir E de droite : PD+, similaire à son voisin de gauche mais légèrement plus raide (45-50° !).
Dernière modification : 3 novembre 2018
Tour et ascension du mont Ténibre (3031m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 21 octobre

Topo publié le 3 novembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !