Tête de la Dame (1506m) par Font d’Urle

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
700m
Durée :
1 jour

Balade facile et dépaysante sur le vaste plateau d'Ambel.

Accès

De Grenoble, prendre la direction de Romans par la rive gauche de l’Isère, rejoindre St-Thomas-en-Royans, St-Jean-en-Royans, emprunter la route spectaculaire de Combe Laval, suivre la direction Lente, Chaud Clappier, Font D’Urle. Parking au niveau de l’hôtel :
panneau directionnel.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3136ET Combe Laval
  • Balisage :

rouge/blanc GR 93

panneaux

  • Distance : 17km
  • Dénivelé cumulé : 700m

ALLER

Au niveau de l’hôtel (panneau) continuer 100m sur la route, puis bifurquer (panneau) en suivant le balisage du GR.

Le sentier monte dans dans l’alpage, passe à proximité d’une bergerie et se dirige vers le Pas de l’Infernet (1623m).

Un panneau signal la direction du Pas de la Ferrière, on descend doucement vers ce dernier. (Il est intéressant de se rapprocher par instant de la crête pour profiter de la vue).

Au Pas de la Ferrière abandonner le GR93 pour suivre une sente, sur la gauche, qui longe la crête.

Poursuivre jusqu’au Pas d’Ambel (1386m) puis au Pas de Rouisse (1407m) avant de parvenir à la Tête de la Dame.

On peut soit suivre les nombreux panneaux soit longer la crête.

RETOUR

De la Tête de la Dame descendre dans l’alpage en suivant une trace qui rejoint un sentier non balisé dans la Combe de l’Aubasse, puis celui balisé se dirigeant vers le refuge de Tubanet.

Au panneau directionnel indiquant le refuge :30’, 1km8 abandonner le sentier pour se diriger par une sente puis à vue dans l’alpage, vers l’orée de la forêt d’Ambel où l’on rejoint le GR93 que l’on suit vers l’est pour retrouver le Pas de la Ferrière et l’itinéraire de départ.

Dernière modification : 16 mai 2018
Roc de Toulau (1581m), Tête de la Dame (1506m) et Plateau d’Ambel

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 12 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !