Tête des Adréchouns (2950m) et Tête de l’Eyssiloun (2896m) en boucle par le Ravin des Baumes (Couloir Nord)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une ascension assez improbable par un grand couloir de 850m, placé entre les sommets des Adréchouns et de l'Eyssiloun. Possibilité de continuer jusqu'à la Tête de la Courbe par des bonnes conditions (ce qui n'était pas le cas pour nous).

Accès

Prendre la route de la Haute-Ubaye direction Maljasset, que l’on quitte pour prendre la direction de Fouillouse en passant sur le célèbre pont du Châtelet. Parking avant l’entrée du hameau.

Itinéraire

Informations pratiques

  • Altitude départ : 1906m
  • Altitude arrivée : 2950m
  • Période : l’hiver ou le printemps, dangereux en été et sans grand intérêt.
  • Cotations : PD, long couloir jusqu’à 45° max.
  • Pente : 35-40° en moyenne, 2 sorties possibles à 41-42°, une à 45°, dans la branche de gauche du grand couloir, les 2 couloirs de gauche sont à 45° max sur 250m.
  • Carte : IGN TOP25 n°3538ET AIGUILLE DE CHAMBEYRON

Description de l’itinéraire

De Fouillouse, prendre la direction du Col du Vallonnet.

Traverser le torrent vers 1930m, laisser à gauche la piste du Vallonnet.

Après avoir traversé le torrent prendre directement à gauche, hors-sentier dans la forêt, rejoindre une piste quelques centaines de mètres plus loin puis la longer jusqu’au pied du couloir (marqué par une clairière).

Monter dans le couloir, un faux plat sur les 50 premiers mètres, le temps de sortir de la forêt.

La pente se redresse franchement vers 2200m, elle est de 30° et cela jusqu’à 2600m.

Elle passe ensuite à 40° subitement, au niveau des couloirs nord de gauche des Adréchouns.

Au niveau d’un écartement de la pente (vers 2800m) et en dessous des impressionnantes corniches, tourner normalement à droite (pente à 41-42° max sur 50m).

Nous, on est sortis sur la gauche, juste à côté des corniches, pente à 45-46° sur 60m puis petit passage mixte.

L’arrivée sur l’arête est magique !

La vue sur la Basse-Ubaye se dévoile d’un seul coup.

Finir la petite grimpette facile de l’arête jusqu’au sommet des Adréchouns (2950m).

Le panorama

Une des plus belles vues sur le Massif du Chambeyron, combiné avec la Basse-Ubaye, le Haut-Verdon, le Queyras et les Ecrins, c’est sublime.

La descente

Par la voie normale de l’arête ouest-sud-ouest.

Impressions personnelles

Un magnifique couloir mais qui demande quand même une très bonne condition physique puis un peu d’expérience en alpi même si cela ne dépasse pas le 45° et n’est pas exposé.

Par bonnes conditions (ce qui n’était pas du tout le cas pour nous) on peut envisager de finir à la Tête de la Courbe (3089m).

Vidéo

Dernière modification : 16 mai 2018
Aiguille de Chambeyron (3412m) par sa face sud et la brèche Nérot-Vernet

La carte du topo « Tête des Adréchouns (2950m) et Tête de l’Eyssiloun (2896m) en boucle par le Ravin des Baumes (Couloir Nord) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tête des Adréchouns (2950m) et Tête de l’Eyssiloun (2896m) en boucle par le Ravin des Baumes (Couloir Nord) »

Approche par la petite piste discrète En bas du couloir Début du couloir Bas du couloir Beaucoup de traces de vieilles coulées Dans le rétro Le Massif du Chambeyron De plus en plus de pente Montée ludique par les petites boules de neige La Grande Roche (3027m), le Panestrel (3254m) et la Font Sancte (3385m) Vers 2600m, pente à 35° Raphaël est passé derrière Dans le haut du couloir Du bon 40° à cet endroit Dans les 100 derniers mètres, sortie vers la gauche Bon 45° sur le haut Notre sortie entre les corniches et les rochers Sortie dure pour Raphaël Sortie du couloir Tête de la Courbe (3089m) La même vue des Adréchouns Sommet des Adréchouns Massif du Chambeyron depuis les Adréchouns Fred au sommet Raphaël au sommet L’Eyssiloun en contrebas Approche de l’Eyssiloun Rétro sur les Adréchouns Retour sur le couloir Voilà ce qui arrive quand on s’approche un peu trop prés !