Abonnez-vous à notre newsletter !

Tête des Pras Arnaud (2617m) par le Pas de Paul

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1360m
Durée :
1 jour

Randonnée alpine dans un secteur peu parcouru. Sens de l'orientation indispensable car 800m de dénivelé sans sentier, ni balisage, progression dans des pentes assez raides, pierriers ... Il faut aussi mettre les mains à quelques endroits (ressauts à franchir) Superbe ambiance dévoluarde dans le Pas de Paul. – Auteur :

Accès

De Veynes (ou Gap) prendre la direction de Superdévoluy et tout de suite aprés la D320 jusqu’à Montmaur.
Dans le village poursuivre sur la D320 en lacets jusqu’à La Montagne.
Prendre ensuite la route forestière des Sauvas et poursuivre jusqu’au grand parking ombragé à la fin de la route (aire de pique-nique)

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3337OT Dévoluy
  • Distance : Environ 13 kms
  • Départ : 1360m
  • Fontaine du Vallon : 1806m
  • Pas de Paul : 2555m
  • Tête des Pras Arnaud : 2617m
  • Tête de la Cluse (en option) : 2683m
  • Temps de montée total : 3h50
  • Temps de descente : 2h00

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking, suivre le GR94B jusqu’à la fontaine du Vallon (1806m). Cette source coule toute l’année en abondance. Cet endroit est aussi une oasis au milieu des pierriers de la combe d’Aurouze.

C’est ici que commence la partie hors sentier et ce jusqu’au sommet 800m plus haut.

Prendre le bon sentier en direction de la Combe de Mai, dés que l’on sort de la partie herbeuse et boisée, il faut partir en traversée dans le pierrier à gauche en direction de la première croupe parsemée de pins. A droite de cette rangée de pins repérer la rampe la plus à gauche et y monter. Cette rampe paraît assez raide mais se passe très bien entre escaliers herbeux et éboulis.

Une fois sur la croupe, continuer à traverser vers l’ouest en montant pour atteindre une autre croupe, séparée de la première par un couloir rocheux dans sa partie supérieure. On pourra d’ailleurs profiter de cette partie rocheuse pour traverser plus facilement le couloir.

Continuer alors sur la croupe en montant droit, jusqu’au couloir du Pas de Paul, que l’on aperçoit plus haut. Il y a un ressaut à franchir, celui-ci parait difficile, mais passe assez facilement pour qui a l’expérience de ces terrains (pas un peu exposé de II). Il faut bien rester à droite et ne pas se laisser tenter par d’éventuels contournements (qui n’existent pas) du ressaut par la gauche.

Ensuite on accède au couloir du Pas de Paul qui se remonte facilement grâce aux fameux "escaliers dévoluards". Les quelques ressauts se franchissent bien.

Vers la fin du couloir rester bien au centre et viser une échancrure (ne pas aller à droite). On sort du couloir par la gauche grâce à un petit pas d’escalade facile.

Il ne reste plus qu’une centaine de mètres à faire sur un terrain enfin plat (ou presque) pour atteindre le sommet de la Tête des Pras Arnaud (cairn).

Descente : Aller vers les "grandes oreilles" et l’observatoire. De suite, sous les radiotélescopes, repérer la combe de Mai avec un couloir facile qui rejoint un sentier permettant de belles descentes en ramasse au travers des pierriers.

On retrouve au bas de la combe la zone boisée de la fontaine du Vallon et le GR94 permettant le retour au parking des Sauvas.

Dernière modification : 3 octobre 2019
Pic de Bure (2709m) par la Combe d’Aurouze, descente par la Combe de Mai - Tête de la Cluse (2683m)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

L'homme pressé est un homme déjà mort (proverbe Berbère).

Topo publié le 2 septembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (10).
  • par Le 2 septembre 2012 à 13h46

    Superbe ascension en "terrain d’aventure".

  • par Le 7 juillet 2014 à 21h32

    Un itinéraire assez sauvage et retors pour attirer mon attention !
    Je l’ai fais il y a quelques temps, merci pour l’idée Johnny.

  • par Le 30 juillet 2016 à 17h12

    Le pas de II à l’entrée du couloir est contournable par la gauche. Tous les ressauts d’escalade facile du pas de Paul peuvent s’éviter bien que le terrain reste raide.

  • par Le 14 juillet à 16h54

    A l’auteur où aux admins si celui-ci est inactif : "Une fois sur la croupe, continuer à traverser vers l’est ", il faut prendre à l’ouest, surtout pas à l’est.
    Une correction est nécessaire dans le texte.

    Précision pour les autres : "Vers la fin du couloir rester bien au centre et viser une échancrure (ne pas aller à droite). On sort du couloir par la gauche grâce à un petit pas d’escalade facile"

    En réalité il y a une "échancrure" à droite et un couloir un peu plus large à gauche. Le texte peut sous entendre qu’il ne faut pas aller à l’échancrure de droite... une fois sur place on peut tourner l’info dans tout les sens, mais rien ne passe directement à droite de l’échancrure, donc ca incite à prendre à gauche.

    Si vous passez dans l’échancrure de droite, vous débouchez dans un pierrier/couloir à remonter.
    Si vous passez dans le couloir plus large à gauche : on retrouve l’itinéraire de "l’échancrure" par un pas facile de II sur la droite, puis en remontant en diagonale légèrement droite jusqu’à l’arête.

    Peut-être que l’auteur parle "d’échancrure" en parlant des brèches sur la crête et là c’est différent.
    Pour résumer, y aller à l’instinct.

  • par Le 14 juillet à 18h47

    Salut Mick, effectivement pour l’ouest. D’ailleurs, si tu as le tracé GPS, il sera le bienvenu.
    Les échancrures de Johnny sont bien tes brèches !

  • par Le 14 juillet à 22h40

    Ok, je comprends mieux ! J’ai une trace mais qui va aux 3 sommets de ma sortie donc pas exactement la boucle décrite sur le topo...

  • par Le 14 juillet à 23h06

    Ok, bah je le ferais de visu.

  • par JohnnyLe 16 juillet à 15h16

    Bon pour l’ouest OK c’est une erreur de ma part et il était bienvenu de la corriger, maintenant une fois sur la croupe en question cela va de soi.

    Par contre je comprends un peu moins ce que j’appellerais un pinaillage sur les "échancrures", les "brèches" et autres traces GPX.
    Si les traces GPX peuvent certes aider, on peut quand même aussi se débrouiller avec son expérience, son sens de l’orientation et son flair.

    A croire qu’à notre époque un topo est incomplet parce que pas de trace GPX !
    Je n’avais pas de trace GPX lorsque j’ai fait cette sortie.

    A propos des traces GPX, j’ai voulu une fois suivre une trace GPX lors de la traversée Chamousset - Garnesier.
    Conclusion : je me suis retrouvé trop bas et il m’a fallu remonter 130m de dénivelé dans un abominable pierrier du style "un pas en avant, deux pas en arrière". J’y suis repassé cette année en ma fiant ) l’expérience passée et au vécu sur le terrain pour retrouver le passage clé pas si visible que cela.

    Je ne poste plus de topos, ni de sorties car j’ai remarqué qu’on est souvent en butte à des remarques ou critiques. Qu’il y ait des corrections d’erreur, soit et je l’accepte volontiers !
    Mais ces dernières deviennent de plus en plus polémique et oublient que la participation reste bénévole et surtout gratuite.

    Phénomène d’époque sa

  • par Le 16 juillet à 17h12

    Bonjour Johnny,

    Personnellement j’avais demandé à ce que l’ on s’identifie pour poster un message, comme cela se fait sur la plupart des autres sites.

    Cela éviterai bien des critiques gratuites, des messages sans intérêt tel ceux postés sur mes topos ou sorties par un imbécile heureux, dont je ne citerai pas le nom ce serait lui faire trop d’honneur.

    Dommage que tu ne rentres plus de topo !

  • par Le 16 juillet à 18h22

    Salut Johnny,

    Sans parler de GPS, le tracé sur la carte est un plus important sur un topo. Il permet d’avoir une idée globale du parcours en un coup d’œil. Personnellement, cela me parle plus que "tourner à gauche, prendre à droite, etc..." D’autres préféreront ce genre d’indications car ils ne savent pas se repérer sur une carte. Donc plus un topo est complet, plus il est compréhensible pour un maximum de personnes.

    Tu évoques la traversée Chamousset - Tête de Garnesier, c’est un de mes topos, as-tu récupéré le tracé de celui-ci ? Mes tracés sont effectués à main levée et non avec un GPS, je n’en possède pas.

    La participation des administrateurs est aussi bénévole et gratuite, si le site est ce qu’il est aujourd’hui, c’est grâce, également, à leur travail.

  • par Le 16 juillet à 22h51

    Salut Johnny !
    Oui, comme le dit Dyn’s, le tracé de l’itinéraire sert à avoir une vision de l’itinéraire sur fond de carte (le but n’étant pas d’embarquer le tracé .gps sur son téléphone).
    Dommage, que tu ne postes plus, on apprécie tes topos !

  • par JohnnyLe 3 octobre à 11h16

    Salut Vince,
    Ce n’est pas définitif, mais c’est surtout du au fait que je manque cruellement de temps depuis que je suis officiellement à la retraite.
    Étonnant n’est ce pas !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !