Tizzano - Punta di Murtoli

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
20m
Durée :
1 jour

Des plages de sable blanc aux affleurements de roches granitiques, la traversée du golfe de Murtoli est plus qu’une randonnée, c'est un hymne à la beauté ! – Auteur :

Accès

Départ de Tizzano, petit village côtier à 18 kilomètres au sud de Sartène.

De Sartène : prendre la N.96 sur 2 kilomètres puis sur la droite une petite route (D.48) qui mène à Tizzano.

Descriptif de l’accès au parking de la Plage de Tralicetu pour le retour :

Comme ce n’est pas possible de faire une boucle, il faudra laisser un véhicule au parking proche de la Plage de Tralicetu.
Il n’y a aucune indication pour trouver le départ de cette piste !
(Petit panneau vente de miel au mieux).

Dans le sens Tizzano-Sartène sur la D.48, prendre une piste sur la droite.
(3,8 km de Tizzano).
Elle est carrossable, cependant les 200 derniers mètres sont très éprouvants pour le véhicule.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN 4154 OT, Propriano, Golfe de Valinco.
  • Dénivelée : négligeable sur l’ensemble du trajet.
  • Distance : 9 kilomètres pour la traversée, environ 2.5 Km pour le retour au parking.
  • Temps de parcours : on lambine, on se baigne, prévoir la journée avec des enfants.
  • Période favorable : avant le 15 juillet, c’est la tranquillité assurée !
  • Orientation : l’itinéraire est assez linéaire, mais comme beaucoup de sentiers en Corse le balisage se limite à sa plus simple expression.
    On peut se sentir esseulé sur la première partie du trajet qui est très sauvage.
  • Conseils pratiques : les guêpes sont virulentes et peuvent parfois gâcher la fête. Peu d’endroits ombragés sur le parcours.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Volet culturel :

Le petit village de Tizzano est aussi un port de pêche.
Il mérite que l’on s’y attarde.

Filitosa , Fontanaccia et bien d’autres sites d’ archéologie préhistorique se trouvent à proximité. Visite vivement conseillée !

On peut découvrir des dolmens, des mégalithes, beaucoup de vestiges de l’âge de Bronze.

Volet environnemental :

Certains sites comme Scandola, Girolata ainsi que Piana sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le Conservatoire du Littoral mène une bataille acharnée pour la préservation de l’ écosystème et du littoral.

Du Golfe de Tizzano à Capu di Zivia

Traverser la Plage de Tizzano, le sentier commence à environ 40 mètres du bord de mer.

L’itinéraire longe le littoral sans jamais trop s’en écarter.

  • Entre mer et colline dans un chaos rocheux permanent.

On atteint le Capu di Zivia , la pointe sud de cette première partie d’itinéraire.

Le sentier se termine provisoirement à Cala di Brija.

  • De cet endroit, il ne faut surtout pas essayer de suivre les multiples sentiers qui longent le rivage.

Rejoindre la piste en terre au point coté 13 mètres.

Suivre cette piste sur environ 1.5 km et redescendre, dès que cela devient possible, sur la Plage de Tralicetu.

De la Plage de Tralicetu à Punta di Murtoli

Traverser où bon vous semble cette magnifique plage longue de plus d’un kilomètre !

  • Penser à repérer le parking que l’on rejoindra au retour. Il se trouve à environ 400 mètres de l’endroit où l’on prend pied sur la plage.

Au bout de la plage, le départ du sentier se trouve assez éloigné du bord de mer, environ 90 mètres. on distingue un rocher caractéristique.

  • C’est possible de rejoindre la plage d’argent en suivant le bord de mer, mais ce ne serait pas aisé avec des enfants.

Après avoir traversé un tapis végétal de griffes de sorcières, on arrive au joyau de cette randonnée : La Plage d’Argent.

  • C’est un endroit d’une beauté ineffable !

On traverse cette plage de sable blanc, puis quelques criques toutes aussi sublimes. Impossible de résister au plaisir de s’y baigner !

Enfin un poteau indicateur, il est possible de rejoindre le Golfe de Roccapina en suivant le sentier qui nous mène à :
Punta di Murtoli.

Le retour :

Par le même itinéraire jusqu’au parking de Tralicetu.

Dernière modification : 16 mai 2018

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Topo publié le 23 novembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 23 novembre 2012 à 00h50

    Encore une course avec une terrible dénivelée ! L’effort en valait la peine : c’est magnifique !

  • par heremeLe 23 novembre 2012 à 02h40
    • J’ai basculé l’écran à la verticale pour voir le drôle d’oiseau en bas à gauche de la photo 14 (cela fait briller son oeil).
    • Sur ces deux statues en gros plan du site néolithique de Filitosa (avant-dernière photo), ces sculptures émouvantes ne sont pas sans rappeler les formes étranges naturelles des photos 3, 8, 14, :

    http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgLh03_1rOh2Tt2dGsjYRVGBTeZqJHjRPVajN62NPvLRU2YyRnIA

    http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRAZis7CkYpa_JnBZ_EVSig4WBPWuSmdHYKYeZd0M06h_50GWSf

    • Quant au dolmen de Fontanaccia, c’est la "forge du diable locale" (Stazzona di u diavulu).

    Bulletin de la Société préhistorique de France Année 1953 Volume 50 Numéro 5 p. 277
    Séance du 28 mai 1953
    Deux petits menhirs se trouvent à proximité, cachés dans le maquis. Curieusement le dolmen de Fontanaccia est sur la base à droite d’un triangle isocèle, dont le sommet en bas à gauche est l’alignement de Rinaju (7 menhirs) et le haut est l’alignement de Cauria (36 menhirs) :
    de Fon. à Rin. 400 m
    de Fon. à Cau. 300 m
    de Cao. à Rin. 300 m

  • par Le 23 novembre 2012 à 11h28

    Oui Alain,
    J’ai choisi un itinéraire peu typé montagne, pour prendre le contre-pied de mes précédents topos.
    Hereme, j’ai volontairement peu mis de photos des cites de Fontanaccia et filitosa, la découverte des alignements de Fontanaccia fut pour moi un grand moment d’émotion !

  • par Le 23 novembre 2012 à 12h32

    Super, voilà une idée de ballade pour les prochaines vacances. L’avantage par rapport au Capo Rosso : on peut se baigner facilement.

  • par heremeLe 23 novembre 2012 à 21h27

    Certes Michel, mais certain(e)s n’auront pas l’occasion d’y aller. Les stèles anthropomorphes ne peuvent qu’ajouter à la magie du lieu.

  • par Le 23 novembre 2012 à 21h42

    Ok,
    Les sites archéologiques mériteraient un topo à eux tout seul !
    Filitosa est payant mais ça vaut le détour, l’autre site ressemble un peu à un jeu de piste !
    Ma philosophie était de ne pas trop en montrer pour laisser une place à la découverte, mais ta remarque est aussi valable, je te laisse le champ libre .

  • par Le 23 novembre 2012 à 22h08

    En tous cas, ça fait plaisir de voir que les "guerriers" de la montagne se reposent aussi ! ^^
    Je n’ai plus de scrupules à poster de "petits" topos ! Superbes images de la Corse, mais y existe-il seulement des clichés moches de l’île de beauté ?

  • par Le 23 novembre 2012 à 23h03

    Oui c’est vrai, en Corse la beauté est partout présente.C’est ce que je disais à David pour son topo sur le Capo Roso.
    Cet endroit est exceptionnel, mais il y en a d’autres ! Pas de grosses "bavantes" cette fois ci, un petit topo tranquille.
    La prochaine, promis, on va bouffer de la dénivelée :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !