Tour Des Aravis - 7 jours

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
5600m
Durée :
3 jours et plus

Les tour des Aravis depuis le col des Aravis. Du raide, du beau, des bouquetins, du très raide, des bivouacs à couper le souffle, un gypaète, un refuge, du reblochon. Les Aravis ! – Auteur :

Accès

Se garer sur le parking de la via ferrata sur la route du col des Aravis, en montant depuis la Clusaz.

Précisions sur la difficulté

Plusieurs passages très délicats. Le premier au niveau du col des verts où l’on doit "mettre les mains", puis la redescente sur les arrêtes du col de Doran très raide et vertigineuse. Même si le sentier est correct, cet endroit est très exposé et le poids des sacs (autonomie sur 7 jours) complique les choses. Etape à proscrire par temps de pluie ou terrain trop humide. Cependant, lorsque la météo est bonne, une progression lente et un pas appliqué permettra de passer sans encombre le col.

Le second passage délicat, dans une moindre mesure, est la montée pour rejoindre le col au dessus du Merdassier du milieu, pour rejoindre la pointe de Mandallaz. Passage câblé d’une vingtaine de mètres, peu difficile par temps sec, mais vertigineux. Passage à éviter par temps humide.

Pour le reste, les sentiers ne présentent pas de difficulté particulière si ce n’est quelques passages glissants sur des rochers ou de la terre grasse. Cependant il ne sont pas toujours balisés. Le GPS a été pour nous indispensable.

Dernière difficulté à prendre en compte : la raideur des sentiers parfois surprenante... Nous avons en effet relevé peu de passages au taux de montée "normal". Quand ça monte, ça monte !! Et pour les descentes... c’est pareil !

Vous l’aurez compris, ce tour des Aravis est un itinéraire réservé aux randonneurs expérimentés.

Les infos essentielles

  • Altitude minimum : 1140 m
  • Altitude maximum : 2530 m
  • Distance : environ 90 km
  • Dénivelé total : environ 5600 m
  • Horaires : comptez entre 4 et 8 h par jour
  • Balisage : parfois inexistant.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le circuit

Après quelques recherches, nous n’avons pas trouvé de topo faisant le tour complet des Aravis. Nous voilà donc plongés dans les cartes IGN pour étudier la faisabilité de faire le tour en 7 jours maximum. Il est ressorti assez rapidement les grandes lignes de ce trek, mais nous avions certains doutes sur la difficulté de plusieurs passages, notamment le passage du Col des Verts aux arrêtes de Doran, puis la seconde traversée des crêtes, de l’Est à l’Ouest cette fois ci, au niveau des Merdassiers.

Le tour établi au départ du col des Aravis part vers le Nord pour rejoindre les Confins, la Tête des Annes, puis le refuge de Gramousset. La première traversée des crêtes se fait au Col des Verts sous la Pointe Percée, pour rejoindre les crêtes de Doran et entamer la la partie Est des Aravis en partant vers le Sud. Après l’ascension de la Miaz, nous passerons de nouveau au col des Aravis et continuerons toujours vers le Sud jusqu’au Merdassiers du Milieu. Ici nous passerons une seconde fois les crêtes des Aravis pour repasser du côté Ouest du massif. Un aller-retour sur la Pointe de Mandallaz, puis direction le Mont Charvin et son lac. Nous entamerons alors le retour vers le Nord en passant sous l’Aiguille de Manigod, puis au refuge de Tardevant, avant de passer encore un col sous l’Etale, et redescendre sur Comburce. Enfin, retour vers le col dans les basses pentes du Merdassier.

Dans ce topo, nous vous laisserons la surprise des paysages, et les photos servirons surtout à lever les interrogations que l’on peut avoir sur les passages difficiles, informations que nous avons eu du mal à trouver avant notre départ.

JOUR 1. Col des Aravis - Les Confins - Le Plantet // 16km 600D+ 450D-

Au parking de la Via Ferrata, dans les épingles à cheveux menant au Col des Aravis, le sentier balisé jaune commence par monter en direction des pistes. On alterne entre montées et descentes jusqu’aux Confins. Depuis le lac artificiel avant les Confins jusqu’au refuge de Bombardellaz, on croise beaucoup de monde !
Arrivés au Confins, on récupère le GR de pays Massif de Tournette-Aravis Balisage rouge/orange.

Au refuge de Bombardellaz, penser à prendre le l’eau pour la fin de journée et toute la journée du lendemain, car il n’y a pas de sources avant l’arrivée à Chombas.

Passé le refuge, on ne croise plus personne. La route forestière continue jusqu’à la ferme suivante, puis on continue sur le GR qui redescend, puis remonte en direction de la ferme du Planet.

Nous avons planté la tente 500m avant d’arriver à la ferme du Planet, à la sortie des bois, sur petit endroit plat.
Coordonnées du bivouac : 45°57’15.5"N 6°31’37.2"E
(https://goo.gl/maps/FuPdFdTk1GA2)

JOUR 2. Le Planet - Col des Verts - Chombas // 11km 1000D+ 570D-

Nous avons choisi de ne pas monter directement au refuge par le sentier qui part de la ferme, mais de contourner par la tête des Annes. L’avantage est l’ombre qu’apporte la forêt sur une bonne partie de la montée.

Au Planet, en suivant la route forestier vers l’Ouest, on arrive au Col de Borne Ronde. Ici, prendre le petit chemin de crête qui monte raide à droite, menant à la Tête des Annes. Arrivés à la Tête des Annes, on retrouve pas mal de monde jusqu’au col de l’Oulettaz, est encore un peu plus jusqu’au refuge.

Du le refuge, on part au milieu des lapiaz. Suivre les points oranges, en faisant attention de ne pas dériver sur les autres itinéraires de la Pointe Percée et de la Pointe de Chombas.

On suit des cairns jusqu’à la sortie des lapiaz. On entre alors dans le pierrier où le sentier réapparaît. Les 30 derniers mètres jusqu’au col se font dans une cheminée, peu difficile, mais où l’on se sert de mains volontiers.

Une fois au col, remonter une cinquantaine de mètre la crête vers le Nord, puis chercher le sentier partant vers les crête de Doran. Le départ du sentier n’est pas facile à trouver. Nous étions parti trop bas, guidés par le troupeau de bouquetins, nous avons dû remonter 10m pour retrouver le chemin. Une fois sur le sentier, pas de difficultés si ce n’est que c’est très raide. On utilise parfois les mains pour passer des marches hautes.

Arrivé sur la crête de Doran, c’est ici que nous avons trouvé le passage le plus délicat de la semaine. La fin de la crête se lisse sur 30m environ, l’accroche est bonne par temps sec, on avance à petits pas, on marche sur des œufs... La crête est vertigineuse. La difficulté provient surtout du poids que l’on a sur le dos.

La suite de la descente jusqu’à Chombas se passe normalement.
Nous plantons la tente à 50m en contre bas du panneau de Chombas, sur la butte face au Mont Blanc... le reste de passe de commentaire !
Coordonnées du bivouac : 45°56’32.3"N 6°33’19.6"E
(https://goo.gl/maps/PFRffsi3w2R2)

JOUR 3. Chombas - La Miaz - La Giettaz // 13km 600D+ 900D-

Rien de particulier lors de cette étape, si ce n’est la (toujours) la pente raide de l’arrête menant au col sous le Passage de la grande Forclaz.

Une fois cette arrête passée, on monte sur La Miaz par un sentier bien marqué et signalé par des cairns au début, puis qui se perds un peu dans l’herbe du sommet.

La descente commence dans un pâturage toujours sur un sentier peu marqué, et sans cairns. Le GPS nous a aidé à rester sur le sentier sur la première partie de la descente. La descente se passe bien mise à part certains passage de terre grasse très glissante, mais non exposés.

On contourne ensuite La Miaz pour passer sur son versant Est où nous devons traverser un pierrier pas évident mais sans trop de danger, avant de rejoindre le Col de Niard. On rejoindre le bas de la vallée et continuons sur la piste reliant les fermes de la vallée.

Nous nous sommes arrêté au camping du Megevan. Nous avons trouvé l’accueil un peu médiocre, mais le site est chouette et très propre, et surtout la douche chaude fait du bien ! A noté que 5 minutes d’eau chaude sont facturées (1€) en plus du prix de l’emplacement.
Les plus courageux iront faire un tour à N.D des alpages qui surplombe le camping, 300m d’altitude plus haut, après avoir laissé les sacs au camping.

JOUR 4. La Giettaz - Source des Aravis - Les Merdassiers du Milieu // 15km 600D+ 500D-

On quitte le camping et rejoignons le Col des Aravis par les sentiers balisés jaune (pas évident à trouver aux abords de la ferme vers l’antenne) pour éviter un maximum la route goudronnée.

Arrivés à la route, nous traversons et longeons la rivière sur un sentier non balisé. 100m après la route, le pont permet de la traverser nous continuons à monter on arrivons sur le sentier balisé qui monte jusqu’à la Source des Aravis. Les panneaux d’indication permettent de suivre l’itinéraire jusqu’à la Croix des Frêtes.

Nous redescendons sur la piste principale, jusqu’au prochain campement.
Il s’agit de la seule étape ne présentant pas d’options super attirante pour bivouaquer, car nous sommes au milieu des pâturages.

Plusieurs options cependant au bord de la piste. Une première en face de la table d’orientation à la ferme des Stallets, le départ d’un sentier est plat et herbeux, on imagine que 2-3 pourraient se serrer ici (Coordonnées : 45°49’41.6"N 6°27’13.2"E). Nous avons continué et campé au niveau de la ferme suivante (Les Merdassiers) , après avoir demandé l’autorisation aux fermiers pour profiter d’une zone plate, en face du chemin d’accès de la ferme (Coordonnées : 45°49’21.6"N 6°26’45.4"E).
Plusieurs spots en bord de route sont également envisageables en dépassant les Merdassiers du Milieu, à environ 1km, mais il faudra faire le kilomètre dans l’autre sens le lendemain matin (Coordonnées du premier : 45°48’32.0"N 6°26’10.6"E, puis le second : 45°48’24.6"N 6°26’07.6"E). Voir les photos.

JOUR 5. Les Merdassiers - Pointe de Mandallaz - Lac Charvin // 7km 800D+ 425D-

Le Cinquième jour commence par la montée vers le col entre la Tête de l’Aulp et la Pointe Mandallaz. Il y a un petit parking en bas de montée avec des panneaux d’indication. Le sentier balisé se divise juste après le départ pour aller en direction du pas de l’Ours. On reste donc sur la droite, et suivons les cairns. La montée se fait bien, malgré la pente raide, quelques passage où l’on range les bâtons pour se servir de nos mains, et une vingtaine de mètre câblés, mais sans difficulté particulière.
Une fois au col, il n’y a plus de balisage. Montez à la Pointe de Mandallaz qui vaut vraiment le coup d’œil, quitte à laisser les sacs au col. Vous y trouverez l’explication du deuxième nom de cette pointe : "Les trois Aiguilles". La montée se fait par une sente non balisée longeant la crête.
Redescendre au lac de Champ Tardif. Descendre encore 200m sous le lac et chercher le départ de sentier qui part à gauche à flan de montagne. Les balisages jaunes vous amèneront jusqu’à la ferme de l’Aulp de fier d’en haut. Continuer le chemin derrière la ferme pour remonter en direction du lac du Mont Charvin.

JOUR 6. Lac Charvin - Mont Charvin - Refuge de Tardevant // 13km 1150D+ 1525D-

La longue descende se fait sans problème par la route forestière. On croise de nouveau pas mal de randonneurs.

On rejoint le hameau Sous l’Aiguille par la route. Après un petit pont, on trouve un panneau d’indication et le début du chemin montant à droite le long de la rivière. On suit donc le balisage jaune jusqu’au refuge de Tardevant. Montée qui encore une fois nous montre la raideur des flancs de montagne des Aravis...
1h30 plus tard, on arrive sur la prairie du refuge.

En sortant de la foret, le chemin se perd dans la prairie. Le tracé théorique passe par le pré aux poneys. Nous avons contourné par la droite en suivant de vagues balises (points de couleur sur les rochers) en montant dans le goulet au Sud de la ferme, avant de tirer à gauche à flanc de montagne pour rejoindre la ferme, et donc le refuge.
Le refuge est dans un état irréprochable. Il est possible de planter 2-3 tentes autour du refuge. La rivière coule pas loin pour faire le plein d’eau.

JOUR 7. Refuge de Tardevant - Foiroux - Col des Aravis // 12.5km 900D+ 1150D-

Et déjà le dernier jour !

La montée commence par suivre la crête au dessus de la ferme. On rejoint un panneau d’indication en mauvais état indiquant Comburce d’un côté, et les alpages de Tardevant de l’autre. Nous suivons la direction de Comburce, le chemin est parsemé de cairns.

Nous rejoignons le col sous l’Étale, où nous croisons un superbe spot de bivouac, dans le col, mais abrité du vent du Sud par un rocher, pour ceux qui la veille auront voulu prolonger la journée. Voir les photos.

Au col, on commence la descente qui par endroit est boueuse et glissante. On suit toujours les cairns. Un passage avec corde, puis un second, sans trop de difficultés.
À Comburce, on remonte au Crêt Moret en suivant le parcours du Kilomètre Vertical (balisage "KV"). Pour éviter la portion de route, nous sommes remonté sur la crête du Merdassier pour ensuite tirer à gauche à flanc de montagne. Les sentiers IGN sont alors très peu marqués, voir inexistants. Donc on traverse les prairie à vue. La pluie nous a pressé, donc nous avons ensuite coupé tout droit à travers les prés pour rejoindre la réserve d’eau.
Ici, on rejoins la dernière portion de chemin vers le point de départ du trek, qui se termine par une jolie portion de GR.

FIN

Notre retour sur le trek

Ce circuit nous a totalement convaincu. Les paysages des Aravis sont à couper le souffle, chaque passage de col offre une vue majestueuse sur les massifs environnants, et la faune est très présente.

Nous avions initialement prévu de rejoindre le Mont Charvin par le Sud, en passant par le Golet de la Trouyes. Nous n’avions pas trouvé beaucoup d’informations sur ce passage. Arrivés au parking des Bassins, un panneau rassurant explique que "l’itinéraire alpin" est accessible à tous... encore aujourd’hui, je ne comprend pas ce que pouvait bien vouloir dire ce panneau, étant donné qu’après une heure de montée DIFFICILE et EXPOSÉE, on tombe sur une Via Ferrata... Passage impossible avec les sacs de 15kg, le chien, et sans équipement...
Alors peut être que le terme "Itinéraire Alpin" nous était inconnu, mais pour l’accessibilité à tous, j’en doute...
Bref, on nous a dit que l’accès au Mont Charvin pouvait se faire en randonnée par le pas de l’Ours, mais ayant peur de se retrouver de nouveau dans une Via Ferrata, nous avons rebroussé chemin jusqu’au Merdassier du Milieu, pour passer par le Lac de Champ Tardif.

Dernière modification : 1er novembre 2018
Boucle dans les Aravis : Col des Annes - Gouilles des Fours - Lac de Tardevant

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 11 août

Topo publié le 12 septembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 16 septembre à 00h50

    Ourf !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Sacré trip !!!!!!! Chapeau Nicolas !

  • par Le 16 septembre à 09h12

    Bravo !! Très beau tour !!!

  • par Le 16 septembre à 16h38

    C’est sûr que le Golet de la Trouye et l’arête sud du Charvin avec des sacs de 15kg, ç’aurait été plus qu’osé ! Si déjà vous avez eu un peu de mal au Col des Verts.

    Question bête. Ca passe pas au-dessus de l’Aiguille de Manigod, entre le Lac de Champ Tardif et l’alpage de Tardevant que vous ayez du redescendre jusqu’à Sous-l’Aiguille ?

  • par Le 16 septembre à 18h08

    On s’était justement posé la question de la possibilité de prendre le raccourci. Mais d’après les infos que nous avions, le passage était difficile entre le sommet de Mandallaz et l’alpage de tardevant (crête très difficile). Surtout qu’on aurait fait la crête difficile dans le sens de la descente, donc a mon gout encore plus délicat avec le poids.
    J’ai observé la crête allant vers l’alpage une fois sur place, et effectivement il ya un passage court, mais très engagé...
    Pour ce qui est de couper non pas par la crête mais plus bas dans les alpages au dessus de l’aiguille, je ne peux pas m’avancer non-plus. Vu du bas, effectivement, il y aurait des itinéraires herbeux a prendre, mais il y a aucun sentier... Il y sûrement une raison... Je pense que bien que ce soit herbeux, la pente doit être très forte.
    Voilà tout ce que je peux dire !

  • par Le 16 septembre à 19h45

    Je vois. Dans l’autre sens en fait, c’est peut-être plus faisable. Voir ce topo : https://www.altituderando.com/Pointe-de-Mandallaz-2277m-et-Mont-Charvin-2409m-en-boucle-par-le-col-des-Aravis

    Après, je ne peux pas juger du "passage en lame de rasoir". J’ai fait le Charvin par le Golet de la Trouye, l’arête du Lac et le Pas de l’Ours mais je ne connais pas le secteur de la Mandallaz.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !