Tour de la Tête des Toillies par le Col Blanchâtre

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
870m
Durée :
1 jour

De rouille de vert et de roc... Mais du vert ... vert bouteille, presque noir. Voire du noir et de la rouille, et puis du blanc... Vous allez marcher sur la croûte du fond de l'océan Thétys, voir des pillow à 3000m et des lacs sous l'océan.

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

La randonnée est décrite depuis le Refuge de la Blanche.
On l’atteint en 2h30 depuis Saint Véran par le GR58 ou le sentier du Grand Canal. Ou en 1h depuis la Chapelle de Clausis.

Précisions sur la difficulté

Randonnée difficile parce qu’elle nécessite une bonne habitude des parcours alpins dans un environnement très minéral. Elle est aussi agrémentée de quelques pas de désescalade certes faciles et peu exposés, dans un secteur qui demande une bonne lecture du terrain.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3637OT Mont Viso - Saint-Véran
  • Altitude minimum : 2050m
  • Altitude maximum : 3088m
  • Distance : environ 9km
  • Dénivelé : 900m
  • Horaires : compter entre 4 et 5h
  • Balisage : Jaune / Inexistant / Blanc et Rouge

Itinéraire

Du Refuge de la Blanche au Col de la Noire

Du refuge de la Blanche, se diriger vers le Col de la Noire par un sentier bien balisé (jaune). Après avoir traversé un torrent, on aborde une montée assez directe coupée par un replat vers 2750m. C’est généralement par là que l’on retrouve le soleil.
On est dominé par un énorme pierrier qui vient de la crête que l’on va rejoindre.
Après ce répit, ça continue dans un univers de plus en plus minéral, avec des roches aux couleurs entre noir, vert et rouge.

Du Col de la Noire au Col Blanchâtre

Au col de la Noire , se diriger vers l’est par une trace non balisée mais bien visible qui commence sur l’arête avant de contourner la Tête de la Petite Noire par le Nord. On domine l’immense pierrier que l’on a contourné en montant.

  • Il convient d’être très attentif à ne pas perdre la trace principale. Fiez vous à la couleur. Vous devez rester dans un terrain très sombre. Il faut surtout éviter de fausses traces qui pourraient vous amener quelques mètres plus bas, dans le pierrier raide et instable.

Normalement, on rejoint sans encombre la crête à l’Est de la Petite Tête Noire.
Il est possible de gravir les quelques dizaines de mètres qui manquent pour atteindre ce sommet. Belle ambiance et belle vue sur le Col, le Lac et le Ravin de la Noire, ainsi que sur le Col du Longet.

Par une trace raide mais facile on rejoint rapidement un ensellement à partir duquel on remonte (Est) vers le Col Blanchâtre (3088m) non nommé sur la carte IGN) en laissant à gauche une trace cairnée qui mène à la voie normale des Toillies.

  • Ne pas manquer d’observer la paroi de la Tête des Toillies. On y devine des formes en coussins allongés/déformés. Ce sont... c’étaient... du basalte en pillow lavas... La trace "fossile" d’un rift océanique.

Du Col Blanchâtre au Col du Longet

À partir du Col Blanchâtre, suivre (Sud) la crête frontière, en restant bien quelques mètres en retrait côté France.

  • Il n’y a ni balise ni cairn. Dans tous les cas de doute, toujours préférer le versant français beaucoup moins raide que le versant Italien. Et ne manquez pas d’admirer les Lacs du Longet et le Laghi Blue en Italie.

Vers 2850m, on rencontre la seule vraie difficulté technique de ce parcours. Une succession de ressauts rocheux (lames de calcshistes) doivent être désescaladés.

  • Là encore il faut être attentif aux traces, et toujours éviter le versant Italien, très raide et exposé.

Aux alentours de 2800m, descendre à vue vers le lac. Aucune trace précise... ça passe vraiment partout.
Rejoindre les bornes frontière 51 et 52 (chemin dallé), puis retrouver le GR de Pays qui monte de l’Ubaye à la borne 53, puis un lac en Italie avec un champ de caïrn. Suivre le GR vers l’Italie pour contourner ce lac, jusqu’à en voir un autre en contrebas.
C’est le moment d’en profiter pour la pause casse croûte !

Retour au Refuge de la Blanche par le Col Blanchet

La suite de la boucle va rejoindre le Col Blanchet. Oubliez les indications sur les pancartes jaune et le balisage blanc/rouge. On va éviter un peu de dénivelé, et gagner en calme.
Remonter plutôt vers le Nord en direction d’une ruine . Passer au dessus et trouver une trace qui remonte N/O vers le point 2730 et un lac dont il ne reste pas grand chose en fin d’été.

Poursuivre en traversée par une trace/draille vers un lac temporaire (complètement asséché en fin d’été) à la cote 2744, où l’on rejoint le sentier balisé blanc/rouge que l’on a laissé au Col du Longet. Le suivre en direction N/NO.

  • Contrairement au tracé IGN, ce sentier ne monte pas directement vers le Col Blanchet, mais oblique franchement N/E dans un thalweg vers 2800m. Ça monte tranquillement dans une zone mixte rochers/herbe et contourne quelques petites barres rocheuses avant de traverser (N/O) une dépression (vers 2880m) et atteindre le Col Blanchet par une traversée ascendante.

Suivre ensuite le sentier balisé qui descend vers le refuge.

Dernière modification : 1er octobre 2018
Col Blanchâtre (3088m) et le ravin de la Noire

La carte du topo « Tour de la Tête des Toillies par le Col Blanchâtre »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tour de la Tête des Toillies par le Col Blanchâtre »

Reflet du petit matin ... frais Déjà le Col... vue plongeante sur le sentier et le refuge La traversée sous la Petite Tête Noire Les lacs sous la Thétys : Vue plongeante sur les Lacs du Longet depuis la Petite Tête Noire La suite... Le Col Blanchâtre... une brèche à droite de la Tête des Toillies Du Col de la Noire au Col Blanchâtre, avec la Farneireta au fond. Il suffit de suivre le fil de l’arête ... plutôt à droite. Vue sur les Lacs du Longet et les Laghi Blu et Nero Presque aux Lacs Retour vers le Col Blanchet : le thalweg plutôt que la pente (et en plus, c’est bien balisé !) Tête des Toillies et Miroir de Faille