Tour de la montagne d’Oche, boucle des 8 cols

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un concentré de ce que le Chablais a de mieux à vous offrir : alpages débonnaires entourés de falaises calcaires verticales, pointes acérées, arêtes herbeuses spectaculaires, lacs joliment nichés, bouquetins, panorama sur le lac Léman... Cette grande boucle passe d'un vallon à l'autre par 8 cols successifs, ce qui permet d'explorer tous les versants de la montagne, avec en prime 4 lacs, et la possibilité de 4 grands sommets pour ceux qui le veulent... Le tout en une seule journée ! Une boucle qui peut se moduler à la carte en fonction des ambitions...

Accès

Evian - Saint Gingolf - Novel - Hameau de la Planche, grand parking au bout de la route goudronnée.

Itinéraire

Au départ de la vallée de Novel, on propose un magnifique parcours qui se fait de la manière suivante :

  • Col de la Croix (1757m)
  • Pas de Lovenex (1850m)
  • Col d’Ugeon (2018m)
  • Crêtes de Charousse (2091m)
  • Col de Bise (1918m)
  • Col de Pavis (1944m)
  • En option, château d’Oche (2197m), sinon, portes d’Oche (1937m)
  • Lac de la Case (1750m)
  • En option, dent d’Oche (2222m), sinon, chalets d’Oche (1650m)
  • Col de Rebollion (1925m)
  • Col de Neuva (1775m)
  • En option, pic Boré (1974m)

Le parcours peut évidemment se faire en sens inverse, mais ce sens est privilégié car il offre des sentiers réguliers et "efficaces" dans les grandes montées, il tourne avec le soleil (appréciable tard en saison), et permet de finir la journée au pic Boré, magnifique panorama dans le soleil de fin d’après-midi.

  • Altitude départ : 1200m.
  • Altitude sommet : 2091m (sommet de Charousse).
  • Dénivellation : 1350m.
  • Durée : 8h.
  • Carte : IGN TOP25 3528ET Morzine - Massif du Chablais - Les Portes du Soleil.

Période

Praticable dès que les névés ont libéré les parties raides du parcours, en particulier la face nord de la dent d’Oche sous le col de Rebollion (en général, début juin). À éviter par terrain humide en raison de quelques traversées herbeuses raides.

Difficulté

Peu de diffcultés si ce n’est la longueur. Il y a tout de même quelques sections herbeuses raides et exposées (en particulier la fin de l’arête de Charousse, et pour ceux qui choisissent de monter au Château d’Oche), ainsi qu’un peu de désescalade sur des ressauts rocheux patinés (pour ceux qui choisissent de monter à la dent d’Oche).

Parcours

Du parking, emprunter la piste qui part à gauche et rejoint des prairies (GR 5). Après une montée dans ces prairies, on arrive à une bifurcation à proximité d’un ruisseau. Alors que le GR 5 continue à monter, bifurquer à gauche en traversant le ruisseau (bienvenue en Suisse). Le sentier monte en longeant le ruisseau, puis vers la gauche en direction du vallon qui est remonté jusqu’au col de la Croix.

Franchir le col et prendre à droite (sud) un sentier à flanc menant vers le pas de Lovenex, et y monter. Belle vue sur le lac de Lovenex.

Derrière le pas, prendre immédiatement à droite (ouest) les traces qui montent dans une petite combe en direction du col d’Ugeon. Au col, rester sur le flanc droit, et rattraper un sentier rejoignant la crête herbeuse menant à la dent du Vélan (de retour en France).

La dent se contourne par la gauche (sud) en descendant un couloir terreux, puis en remontant le long de la falaise. De là, le parcours de la crête de Charousse est évident : il suffit de suivre la trace sur le fil de l’arête herbeuse, qui offre un tracé esthétique et panoramique. Vue sur le vallon de Bise à gauche et le lac de Neuteu à droite. Les pentes se font plus raides à l’approche du col de Bise, et le sentier passe en flanc sud (exposé, boueux et délicat si humide).

Du col, redescendre à droite le sentier qui contourne la pointe de Pavis par le nord. Délaisser à droite le sentier venant des chalets de Neuteu et remonter au col de Pavis. Bouquetins à foison, si vous n’en voyez pas, vous le faites exprès !

Prendre le sentier qui part en traversée horizontale vers les portes d’Oche à travers les pierriers. Belle vue sur le lac de Darbon. Franchir le col, et redescendre derrière (ouest) vers le lac de la Case et sa tourbière.

Descendre à droite (nord) par une faiblesse de la pente au fond du vallon d’Oche. À moins de vouloir profiter du point d’eau, inutile de redescendre jusqu’aux chalets d’Oche, mais remonter légèrement le flanc droit du vallon sous les pierriers pour rattraper le sentier montant vers la dent d’Oche. La montée, régulière et efficace, amène rapidement à la bifurcation vers le col de Rebollion, vers la gauche.

Franchir le col, et suivre le sentier qui descend puis traverse horizontalement vers la droite (est) l’austère face nord de la dent d’Oche en direction du col de la Neuva (délicat si névés). Franchir le col et descendre derrière (est) pour arriver rapidement à la Neuva du Milieu, puis par une large piste à la Neuva-Dessous et enfin au point de départ.

Variantes de randonnée

Un des grands intérêts de cette randonnée est d’être modulable à la carte, par la possibilité de gravir un ou plusieurs sommets supplémentaires. Si vous voulez faire "la totale", vous en aurez pour environ 12h de ballade sur 1900m de dénivelé !

Option château d’Oche (2197m, 1h30 et 250m de dénivelé en plus)

Le château d’Oche est un sommet assez peu couru, car il est à l’ombre de son grand frère la dent d’Oche. Cependant, il est tout aussi joli à gravir, et beaucoup plus sauvage.

L’ascension s’effectue à partir de la traversée reliant le col de Pavis aux portes d’Oche. Repérer une rampe inclinée coupant la falaise parcourue d’un petit sentier en lacets qu’il faudra gravir. On débouche sur le plateau sommital incliné qui se remonte suivant des traces. Raide à la fin, les jambes chauffent...

Pour la descente, redescendre le plateau et prendre une trace descendant vers la droite (ouest). Arrivé au bord du plateau, la pente se fait déversante et exposée, et la trace traverse vers une épaule herbeuse en direction d’une bosse plus large qui descend sur le lac de la Case.

Option dent d’Oche (2222m, 1h30 et 250m de dénivelé en plus)

La dent d’Oche est un magnifique promontoire offrant une vue spectaculaire sur les autres monts du Chablais au sud, mais également sur le bassin du lac Léman au nord.

La traversée de ce sommet se fait à l’opposé du sens habituel. Depuis le lac de la Case, redescendre dans le vallon d’Oche le plus à droite possible, puis rejoindre au mieux le sentier montant vers le col de Planchamp. Le sentier repart à gauche (ouest) avant le col sous la falaise des contreforts de la dent d’Oche, traverse un ressaut et une jolie dalle inclinée fournie en prises (chaîne), pour monter en terrain caillouteux le long d’une large vire vers la crête. Après une dernière traversée rocheuse sur la crête (chaîne), le sommet est atteint.

Pour la descente, continuer la crête vers l’antécime ouest (croix). Derrière, une dalle rocheuse permet de descendre (câble) sur les pentes herbeuses plus bas, puis par des sections inclinées un peu rocheuses, on atteint le refuge de la dent d’Oche, magnifique nid d’aigle. La descente du refuge s’effectue dans un couloir raide entrecoupé de ressauts rocheux (chaînes) bien fournis en prises, mais qui sont très patinées, ce qui demande des précautions. On descend dans une faille, puis sur une croupe rocheuse, vers un sentier qui finalement rejoint le sentier menant au col de Rebollion.

Option pic Boré (1974m, 1h et 200m de dénivelé en plus)

Par rapport aux sommets précédents, les gazons du pic Boré semblent bien débonnaires. Cependant, ce pic offre une vue vraiment magnifique sur le lac Léman et ses environs, vue particulièrement jolie durant le coucher de soleil. C’est donc un sommet idéal pour conclure la boucle, d’autant plus que plus bas la piste s’accomode bien d’une descente de nuit (n’oubliez quand même pas la frontale pour cela).

Du col de Neuva, monter au mieux les grandes pentes herbeuses au nord, pour arriver à l’antécime ouest du pic Boré. Derrière, un petit parcours d’arêtes herbeuses vers l’est redescend un peu vers un replat, puis remonte raide au sommet.

Pour la descente, continuer l’arête vers l’est. Alors que le sentier principal bascule dans le flanc nord, continuer la sente plus étroite restant en flanc sud. Des sections herbeuses raides demandent un peu d’attention. On rejoint le col du Parchet, d’où une piste revient vers la Neuva du Milieu. Si le terrain est gras, il est préférable de revenir par le chemin de montée au col de Neuva. On peut également suivre la descente dans le flanc nord (petite section rocheuse raide) et revenir en traversée vers le col du Parchet.

Option petite boucle des 4 cols (2h et 300m de dénivelé en moins)

Pour ceux qui trouvent cette randonnée trop longue, ou qui veulent plutôt se concentrer sur les sommets d’Oche, il est possible de la raccourcir en montant directement au col de Pavis depuis le départ. Pour cela, il faut continuer le GR 5 sans franchir le ruisseau frontalier. La montée, bien raide, finit par déboucher aux chalets de Neuteu. De là, le col de Pavis s’atteint rapidement vers la droite.

On peut noter que cet itinéraire peut aussi servir d’échappatoire, permettant rapidement de revenir au départ depuis le col de Bise.

Détails de la sortie

Mi-novembre, magnifique journée... Sûrement une des dernières journées pour randonner le Chablais en mode "été", étant donné l’arrivée de la pluie et de la neige dans les jours à venir... Il fallait une ballade assez jolie pour cette occasion...

Départ à 9h du parking dans la froidure matinale. Une grosse couche de givre recouvrait les prairies ne voyant jamais le soleil en cette saison... Montée express au col de la Croix...

De visu, de nombreux plaques de "vieille neige fraîche" recouvraient les versants nord, vraiment "béton"... Posant déjà problème pour rejoindre le pas de Lovenex... Grand détour par le bas pour y monter, mais ça ne passait toujours pas dans les pentes du haut... Finalement, j’ai sorti les crampons d’alpi... Pour une fois, je ne les aurai pas baladés pour rien ! En crampons, la montée des plaques de neige dure est presque plus agréable que de marcher sur terrain sec...

Montée au col d’Ugeon dans une neige plus correcte... Arrivée à la dent du Vélan, l’arête de Charousse était complètement sèche sur son versant sud... Tout passe sans problème. Traversée vers le col du Pavis enneigé, mais sans problèmes aussi. Bouquetins à foison... Il est 13h, pause dans un beau temps fantastique...

Traversée vers les portes d’Oche, puis descente vers le lac de la Case. Monter à la dent d’Oche ? De visu, le versant sud semblait assez sec, mais plus haut ? Je ne voulais pas monter et me retrouver bloqué par de la neige dans les passages difficiles en haut... J’ai donc pris le chemin du col de Rebollion. Cependant, un petit aller-retour vers le refuge de la dent d’Oche offrirait un beau point de vue, ainsi que quelques photos supplémentaires pour ce topo...

Derrière le col de Rebollion, la face nord de la dent d’Oche était bien recouverte de neige dure, et vu l’exposition de certains passages, il a fallu remettre les crampons. Encore du temps perdu, plus le temps d’aller chercher le coucher de soleil au pic Boré ! J’y suis quand même monté pour voir la mer de nuages à défaut de lac Léman, et faire quelques photos de plus...

Il est 17h30, descente avec la nuit tombante, le premier quartier de la haute lune d’hiver m’a accompagné tout le long de la piste.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Tour de la montagne d’Oche, boucle des 8 cols »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours