Tour des Gorges de Vallauris et des Amayères, par le Pic de l’Aigle, la Pointe Feuillette et le Chevalet

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1300m
Durée :
1 jour

À la découverte de trois sommets emblématiques de Lus-la-Croix-Haute, au prix d'une randonnée sportive qui offre différentes facettes sur les cimes abruptes du Dévoluy toutes proches et les vallons sauvages qu'il domine. Et la vire de la Montagne de la Paille n'est autre que la cerise sur le gâteau devant le fabuleux paysage qui nous est offert. – Auteur :

Accès

Du parking de la gare de Lus-la-Croix-Haute.

Horaires des trains ou des cars faisant la liaison Grenoble-Gap sur TER Rhône-Alpes.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Durée : 7 à 8h.
  • Difficulté :
  • Portions raides mais faciles, parfois hors sentier. 
  • Seule la vire de la Montagne de la Paille demande d’être à l’aise dans des pentes exposées, mais elle est facultative.
  • Balisage : jaune/vert ou GR avec panneaux indicateurs pour la moitié du parcours... sinon rien.
  • Carte : IGN TOP25 n°3237 OT Glandasse.
  • Tracé IGN.

Descriptif

De la D1075, à proximité de la gare, rejoindre le camping de la Condamine. À sa lisière nord, un chemin plein est, longeant notamment le ruisseau de la Merdari et bien balisé jaune/vert nous amène à une piste à la cote 1026m. Continuer en face en coupant de nouveau une petite route pour rejoindre le Mas Rebuffat.
C’est dans le centre de ce hameau qu’il faut être attentif pour poursuivre une piste agricole non balisée, partant sud-est puis est. Vers 1130m, à un nouveau virage, être de nouveau aux aguets pour découvrir un sentier sur la gauche. Devenant encaissé, le mieux est de longer un pré à sa gauche, pour le retrouver en forêt.
À une bifurcation, vers 1185m, en prendre un nouveau sur la gauche nous amenant assez rapidement à une piste forestière (cairn). En la suivant à droite sur 300m, on retrouve un itinéraire balisé issu du Trabuëch (1246m). Grimper alors ce long sentier en écharpe, coupant par trois fois une piste forestière. C’est raide, parfois pénible après une pluie, mais l’arrivée à la Montagne de Clairet et son alpage suspendu vaut largement l’effort fourni.
Une légère descente nous invite ensuite à trouver le promontoire du Pic de l’Aigle (1739m), où la vue est tout aussi stupéfiante sur les Aiguilles de la Jarjatte, le Rocher Rond ou le Grand Ferrand.

À une intersection, en contrebas vers l’est, démarre un sentier autrefois balisé mais aujourd’hui honteusement abandonné : son départ herbeux laisse franchement à désirer mais il s’améliore en retrouvant le couvert forestier. Il continue en écharpe descendante en passant notamment par une courte brèche rocheuse. Il se termine sur une piste vers 1540m que l’on suit à droite jusqu’au magnifique col de Priau et ses clairières parsemées de pins (et qui semble être un lieu de bivouac idyllique).
Remonter alors une croupe nord-ouest par une sente. Quand celle-ci part vers la combe haute de Merdari, remonter des traces de bêtes bordant le ravin de l’Aiglaire.
On finit par buter sur la falaise de la Montagne de la Paille. La solution de facilité est de tirer sur la gauche pour gagner rapidement et facilement la crête, mais ce serait franchement dommage de ne pas parcourir sa vire qui la ceinture sur la droite. Délicieusement aérienne avec ses étonnants encorbellements, elle a le défaut d’être trop courte.
Arrivé cette fois sur la crête, il est amusant d’escalader un court mur rocheux pour ensuite épouser le flanc nord herbeux de la Montagne de la Paille. Ensuite, une rude côte nous amène à la débonnaire croupe herbeuse de Pointe Feuillette (1881m), point culminant de ce circuit.

En plus d’un panorama idyllique sur les hauts sommets du Dévoluy, on peut découvrir la suite du parcours de crête en arc de cercle jusqu’au Chevalet.
Ainsi, il suffit de passer aisément, toujours dans un alpage de toute beauté, de la Montagne de France à celle de Jajène, séparées par le col du même nom. Avant d’arriver au large col Tournerond, seuls quelques rochers viennent jouer les trouble-fêtes mais en cherchant un peu, ils sont facilement évitables en contrebas par de bonnes traces de moutons.
Repérer également une vague sente qui monte en écharpe pour gagner la croupe nord du Chevalet, son (semblant de) départ se trouvant légèrement en contrebas sud du col. La progression y est un peu pénible mais on retrouve heureusement assez vite cette crête agréable menant à ce sommet orné d’un gros cairn (1754m).

Pour le retour sur Lus, dévaler hors-sentier la croupe sud du Chevalet, entre pins et clairières, en cherchant sans difficulté les meilleurs passages. On finit par tomber sur une piste forestière vers 1570m. La suivre nord-ouest en laissant sur la droite un sentier cairné à son départ faisant le tour du Chevalet puis un nouveau chemin sur la gauche. Après deux lacets dans une belle pinède, nous tombons sur les premiers pâturages des Sièzes. On rejoint ce hameau plein sud puis les Amayères par une portion de route heureusement peu fréquentée.
Le GR93 puis un nouveau chemin balisé jaune/vert vers 1100m nous ramènent, parmi de beaux pâturages, au camping de la Condamine.

Liens

De nombreux segments de cette boucle sont présents dans les topos suivants :

Un grand merci à Valverco et Dyn’s pour leur inspiration.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pic de l’Aigle (1739m) - Montagne de Clairet (1735m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 21 avril 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 21 avril 2016 à 12h00

    Bravo Denis pour ces belles photos. Quel beau coin ce Col Priau.

  • par Le 21 avril 2016 à 14h38

    Les photos sont splendides ! Je paris que t’as effectué cette rando le mardi 19, vu le grand ciel bleu des clichés.

    Bel itinéraire, je n’ai pas encore jeté un coup d’œil à cette fameuse vire sous le bourrelet de la montagne de Paille, il va falloir y remédier !

    J’ai toujours en tête de faire toutes les crêtes des alpages du col de la Croix jusqu’au Rognon en une traite... mais avant j’ai quelques ascensions de printemps en prévision, en espérant avoir la bonne météo pour mes jours de congés !

  • par Le 21 avril 2016 à 16h40

    Merci à vous deux. Et bien vu Dyn’s, c’était bien ce mardi, encore que ce n’était pas trop difficile à deviner. ;-)
    Cette boucle fut surtout prétexte à découvrir la vire de la Montagne de la Paille dont les photos de Patrice m’ont fait littéralement fantasmer, ainsi que le beau sommet du Chevalet.
    En tout cas en ce moment , c’est un festival de Crocus et de Pulsatilles (de Haller ?). Et les premières jonquilles poussent du côté de la Montagne de Jajène.

  • par Le 5 mai 2016 à 19h12

    Grand beau temps aujourd’hui, Pointe Feuillette en traversée des gorges des Amayères au col de la Croix et par la vire de la Montagne de Paille. Le passage sous le bourrelet est vraiment splendide, bien plus que je ne l’imaginais !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !