Tour des lacs du Néouvielle (2 jours)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1550m
Durée :
2 jours

En alternant entre plaines, forêts et roches, cette randonnée donne l'opportunité de découvrir une belle diversité des paysages et des lacs de la réserve naturelle du Néouvielle. – Auteur :

Accès

Depuis Saint-Lary-Soulan, prendre la D929 en direction d’Aragnouet jusqu’au hameau Fabian. Une fois le village traversé, laisser sur la gauche la route qui mène à Aragnouet (D918) et poursuivre sur la droite sur la D929 en direction des lacs du Néouvielle. La D177 (en descente sur votre droite) vous mènera jusqu’au parking du refuge hôtel d’Oredon (payant : 8.50€/jour (2017)), point de départ de la randonnée.

Précisions sur la difficulté

Dénivelé modéré sur deux jours, mais nécessite une attention permanente dû à la technicité du terrain (chemin accidenté de roches & racines).
Une fois sortis du GR10, la carte et le sens de l’orientation sont de mise malgré le fait que les cairns permettent la plupart du temps de se guider aisément.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP 25 1748 ET Néouvielle - Vallée d’Aure
  • Altitude minimum : 1874 m
  • Altitude maximum : 2468 m
  • Distance : environ 26 km
  • Balisage : GR10 (rouge et blanc) puis non balisé (cairns)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • JOUR 1

Du lac d’Orédon au refuge de Bastan en passant par le lac de l’Oule
9km, 900D+.

Départ du parking du lac d’Oredon (1874m) : Laisser le sentier qui part en bout de parking en direction des lacquettes (ce sera le chemin du retour) et prendre le GR10 qui monte discrètement à l’Est (il est pourtant situé à côté de grands panneaux d’informations).

On se met en jambes avec une montée, plutôt raide, jusqu’au col d’Estoudou (2260m). De là, franchir le col et emprunter la sente qui descend vers le lac de l’Oule à travers prairie puis forêt.

Une fois sur les berges de l’Oule (1824m), contourner le lac par la gauche jusqu’à arriver à la cabane de la Lude. Délaisser les chemins qui partent sur votre gauche pour longer le ruisseau de Port Bielh et rester sur le GR10 (balisé en rouge et blanc) qui franchi le pont pour attaquer la montée vers les lacs de Bastan.

On atteint dans l’ordre, la cabane de Bastan (2144m), le lac inférieur (2158m), le lac du milieu (2222m) et le refuge de Bastan (2248m).

Nuit au refuge gardé : Pensez à réserver !
(Possibilité de bivouac sur tout le pourtour du lac)

  • JOUR 2

Du refuge de Bastan au lac d’Oredon, en passant par le lac de Gourget et le lac Supérieur
16.5km, 650D+

Départ du refuge à la fraîche le lendemain matin. Deux options s’offrent à nous :

  • Passer par le col de Bastan (voire réaliser la montée au Pic de Bastan qui est annoncée comme époustouflante)
  • Contourner le Pic de Bastan par la gauche : le sentier n’est pas balisé mais très bien cairné.

Au vu de la journée qui nous attend, nous opterons pour la 2ème option, mais les bons marcheurs pourront choisir de défier le Pic (annoncé à 2h de marche du refuge) !

Nous poursuivons donc l’ascension en direction du Lac Supérieur (2280m) sur le GR10 tout en cherchant les premiers cairns qui indiqueront la bifurcation sur la gauche. A partir de là, plus aucune trace de balisage, il faudra se fier uniquement aux cairns, mais c’est globalement très bien indiqué !

On remonte donc dans la vallée, le long des étangs de Bastanet jusqu’aux lacquets de Port Bielh (2206m) (où nous rejoindrons ceux qui ont choisi de passer par le col). Passé le mazet en pierres, franchir le cours d’eau pour suivre les cairns qui descendent le long du ruisseau de Port Bielh jusqu’au lacquet de Coste Ouillère et l’abri de Port Bielh (en métal) (2105m).

À ce niveau, prendre la sente qui par sur la droite en direction de l’abri. La suite du chemin se trouve derrière la bute, de l’autre côté du ruisseau. On devine facilement la pente (douce mais longue) qui monte vers le lac de Gourguet (2229m).

On découvre alors une plaine de pierres autour du lac. Les cairns sont plus difficiles à trouver, voire inexistants par endroit. Le sentier continue tout droit en suivant le bord du lac pour se séparer en deux : sur la droite, il monte au col de Barège, sur la gauche, il monte en contournant le Pic Plat. C’est ce dernier que nous suivrons.

Passé le col, on découvre le lac Supérieur (2325m) (encore ?!).

En descendant tout droit, on traverserait de multiples lacs le long du ruisseau d’Estibère et pourrait rejoindre le lac de l’Oule. Mais ce n’est pas notre objectif du jour. Nous visons le col d’Aumar sur le versant opposé. La montée se fait très facilement, la pente étant plutôt courte et douce.

Une fois au col d’Aumar (2374m), on découvre le lac du même nom. S’entame alors une longue et raide descente sur un chemin pierreux pour atteindre les berges.

De là, il est possible de suivre le GR10 pour rejoindre le col d’Estoudou pour descendre au parking, mais nous choisissons de faire le tour du Lac d’Aumar pour rejoindre le lac d’Aubert (2154m) puis les lacquettes (2085m).

Sur ces derniers kilomètres, le chemin est de nouveau très bien signalé, que ce soit avec des cairns ou des balisages, il est impossible de se perdre.

Après une descente dans la pinède, nous retrouvons le parking d’Oredon.

Dernière modification : 16 mai 2018
Lacs de Bastan (2141m, 2246m, 2260m) par le Lac de l’Oule (1819m)

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 17 juin 2017

Topo publié le 19 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 22 juillet 2017 à 23h13

    Bonjour et bienvenue sur AltitudeRando !
    2 topos d’un coup ! Bravo !
    Et quelle ambiance paradisiaque dans ce décor varié et parsemé de lacs superbes !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !