Tour du Brec de Chambeyron à ski

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1400m
Durée :
3 jours et plus

Un itinéraire somptueux par beau temps à faire sur deux jours pour profiter des lieux. Ambiance garantie dans un cadre haute montagne. – Auteur :

Accès

De Barcelonnette ou en venant du Col de Vars, aller à Saint-Paul, direction Fouillouse. Passer le "pont qui tue " se garer à l’entrée du village perdu de Fouillouse (1900m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte au 1/25000° 3538 ET

1er jour

A la sortie de Fouillouse, l’itinéraire d’été prends sur la gauche, en direction d’une barre exposée sud-ouest. A ski, on préfèrera l’itinéraire d’hiver qui continue au sud-est. Passer un petit pont de bois. Après 3km environ, à l’altitude de 2275m, prendre à gauche vers le nord en direction du pas de la Couletta dans un vallon merveilleux avec des blocs délirants et une vue magistrale sur la face sud du Brec et de ses acolytes.

Les pentes qui amènent au pas de la Couletta (2752m) sont faciles.

On voit alors nettement le refuge de Chambeyron (2626m) vers lequel on descend par une courte pente, en neige de face nord. Le lac se contourne comme on veut et on peut aussi le traverser si il est bien gelé.

Par suite d’un départ tardif, nous avons eu de la neige très lourde jusqu’à 2300/2400m et ensuite de bien meilleures conditions. La descente du pas de la Couletta s’est très bien skiée. Personne au refuge malgré les vacances de Pâques. Nous avons vidé et nettoyé le poêle à bois (quel travail !)

2ème jour

Le ciel est couvert. Changement d’ambiance. Le regel nocturne est à revoir, heureusement que nous sommes assez haut.

Du refuge, le cheminement part vers l’est-nord-est, en direction d’une croix sur un mamelon bien visible. Puis on passe au pied du Brec et des couloirs Bujon et Nord. On atteint le col frontalier de la Gypière (2921m) par une pente un peu soutenue.

Très chouette descente ensuite vers le plateau où se trouve le bivouac Beppe Barenghi (super mais petit), puis encore quelques pentes et une remontée à flanc et au mieux pour remonter au col de Stroppia (2869m) que l’on ne voit qu’après être bien descendu. Les pentes de droite viennent de sommets de plus de 3200m et demandent des précautions selon l’état du manteau neigeux. Lors de notre passage, certaines plaques étaient déjà parties et les températures chaudes me faisaient davantage craindre des coulées qu’un départ de plaques.

Le col est bien marqué et dans une ambiance magnifique avec des piliers et une arête rocheuse digne des plus belles lignes. La descente se fait en versant ouest dans une belle pente. La neige était assez bonne jusqu’à 2400m environ. Ensuite ça a été une petite galère dans de la neige bien pourrie jusqu’à Fouillouse. Quelques marmottes sorties chercher un peu de verdure ou se dérouiller les pattes nous ont bien fait rire...

Dernière modification : 26 avril 2013
Tête de la Fréma (3151m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : test-materiel-outdoor

Les Monts du Forez ont usé mes premiers godillots, puis les Pyrénées (Balaitous 1er 3000). Les calanques et le Verdon ont occupé tous mes WE des années 90 avec les boucans de Marseille ;-) Et puis sont venues la passion de l'image avec des vidéos... et les tests de matériel.

Topo publié le 29 avril 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !