Tour du Mont-Perdu, entre France et Espagne

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
6500m
Durée :
3 jours et plus
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Randonnée sportive réalisée en 6 jours au départ de Cauterets, ce qui rallonge la durée, la classique se faisant au départ de Gavarnie en 6 jours. Réaliser cette rando, c'est parcourir de magnifiques paysages variés avec des passages de cols à 2800m. Côté Espagnol, on entre dans le parc naturel d'Ordesa classé par l'UNESCO, les vallées sont magnifiques et différentes du côté Français. J'ai préféré le faire en autonomie en bivouaquant ce qui nécessite un portage plus lourd mais cette option est tellement plus sympa... mais procure de plus grandes difficultés liées au portage. Différentes variantes sont possibles, on peut choisir de faire ce tour dans les deux sens, les entrées et sorties sont multiples, tout dépendra du temps disponible

Accès

De Cauterets :

Prendre les traces du GR10 derrière les thermes pour rejoindre le pont d’Espagne ; ou, c’est l’option retenue prendre une navette du parking de la gare, le parking est gratuit est permet de laisser stationner le véhicule pendant plusieurs jours, ce qui n’est pas le cas plus haut au pont d’Espagne...

Itinéraire

Première étape : Cauterets - Refuge des Oulettes de Gaube

  • Horaire : 2h45
  • D+ : 611 m

Du pont d’Espagne, prendre la direction du lac en suivant les traces du GR10, le contourner par sa rive gauche. La première partie est relativement facile ce qui nous permettra de nous mettre gentiment en jambes après 9h00 de voiture.

Passés le lac, nous ne rencontrerons que quelques personnes redescendant. C’est sous un ciel de plus en plus nuageux que nous arriverons jusqu’à l’air de bivouac sans même voir à 20 mètres devant nous, mon amie pour sa première allait être dans l’ambiance de son premier bivouac en pleine nature.

La nuit sera fraiche et humide.

Deuxième étape : Refuge des Oulettes - Gavarnie

  • Horaire : 7h51
  • D+ : 873m
  • D- : 1607m
  • Distance : 22,34km

De l’aire de bivouac, nous apercevons le refuge, alors que la veille nous n’avons rien vu, nous prendrons main gauche et suivrons le GR jusqu’ à la Hourquette d’Ossoue. Le brouillard et l’effort de la montée nous mettent tout de suite dans le vif du sujet.
Quelques éclaircies ainsi que la température liée à l’effort nous fera quitter nos polaires et permettra d’avoir de beaux points de vue sur le petit Vignemale.

Arrivés au col, nous ferons une pause bien méritée. La descente se fera d’abord en direction du refuge de Baysselance, puis en continuant le GR jusqu’au lac d’Ossoue.

La descente jusqu’au lac d’Ossoue ne présente pas de difficultés majeures, le sentier est toujours évident et bien tracé.

Arrivés au lac, nous ferons une pause déjeuné et dégusterons notre fromage et noix de jambon achetés avant de partir de Cauterets ; un vrai délice !

Passer le lac aux eaux cristallines et la zone de stationnement puis traverser le torrent et continuer d’abord par une remontée rive droite en suivant toujours le GR, (2h45) descente longue dans les alpages en contournant les différents éperons ce qui rend la descente interminable.

Arrivés à Gavarnie, nous irons au camping nous poser, une petite douche, suivie d’un bon repas lyophilisé nous requinquera...

Troisième étape : Gavarnie - Pineta

  • Horaire : 8h29
  • D+ : 1284m
  • D- : 1401m
  • Distance : 17,6km

Du camping, remonter en direction du cirque en suivant la rive droite du Gave. Au bout de 10 minutes, juste après l’auberge de la chaumière, prendre à gauche la direction du refuge des Espuguettes ; Hourquette d’Alans.

Le sentier démarre raide en lacet, mais il est tôt et nous serons abrités du soleil sur la moitié de la montée nous menant au refuge en un peu plus de 2h30. De là, nous ravitaillerons en eau car après c’est plus désert et il reste pas mal à faire jusqu’à Pineta.

Nous avions chaque jour 3 litres d’eau chacun... ce qui nous a permis de nous hydrater correctement...

Après avoir mangé une barre et bu de bonnes lampées d’eau au refuge nous reprendrons notre chemin direction la Hourquette d’Alans.
Compter environ 2h00 pour atteindre la Hourquette (2430m).
D’ici, c’est un autre paysage qui s’offre à nous, d’un côté Gavarnie, la brèche, le Vignemale au loin, de l’autre le cirque d’Estaubé, de là nous distinguons le sentier qui se dirige vers le col de Port Neuf de Pinede.

Du col, nous redescendons en tirant sur la droite de sorte à nous diriger vers le col de Port Neuf, nous resterons sur cette ligne de direction en nous repérant avec les cairns.
Notre progression se fera sur un sentier entrecoupé de gros blocs de pierres, surtout à l’embouchure de la brèche de Tuquerouye, suivre les cairns.

  • Il faut environ 2h00 pour atteindre Port Neuf sous un soleil de plomb.

Arrivés à Port Neuf, (2466m) nous avons une vue extraordinaire sur la vallée de Pineta. La descente se fait en tirant à droite par une trace dans les éboulis qui peut s’avérer dangereuse, il faudra être très vigilant et plutôt privilégier dès que c’est possible les abords dans lesquels nous pourrons planter les talons afin de ralentir notre descente, les premiers mètres sont raides.

Continuer la descente en vous orientant à main gauche, puis, continuer en contournant l’éperon rocheux de l’arrête sud de la punta del Forcarral, descendre vers sa base en direction du sentier qui descend du balcon de Pineta que l’on distingue au loin.
Le reste de la descente ne pose pas de problème jusqu’au parking Parador.
Auparavant il y avait une aire de bivouac nous avons été surpris de constater que nous ne pourrions pas bivouaquer de façon légale à cet endroit, faut dire que j’étais venu en 2007, je me souviens qu’à cette époque nous avions pu planter notre tente et trouver de quoi nous ravitailler ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, hormis une buvette et une cabane dans laquelle se trouve des gardiens pas très coopératifs...

Après concertation avec ma tendre et un moral qui avait quelque peu baissé nous décidâmes de nous rendre au camping qui se trouve à 5km direction Bielsa en faisant du stop.

Heureusement un compatriote en visite dans le coin acceptera de nous y conduire, ce qui nous évitera une pénible marche sans réel intérêt.
Nous nous poserons au camping et profiterons du confort et même d’une petite tête dans la piscine...

Quatrième étape : Camping Pineta - Fon Blanca

  • Horaire : 7h47
  • D+ : 1247m
  • D- : 806m
  • Distance : 15km

Le départ se fait par un sentier qui remonte vers le cirque de Pineta en empruntant la rive gauche du Rio, parallèle à la route, nous ferons 5km jusqu’au refuge de Pineta.

Du refuge, se diriger en suivant des cairns et suivre le sentier balisé en rouge et blanc qui remonte vers le col d’Anisclo. La première partie se déroule sur le lit du Rio, pour rapidement monter dans la forêt.
On est sur le sentier de Tormosa.

Le sentier très raide permet de s’élever. Il serpente de manière logique afin de contourner les différentes barres rocheuse, passé la limite des arbres, on atteint vite des barres dans lesquelles il faut y mettre les mains. On atteint une intersection venant du balcon de Pineta, de là continuer jusqu’à un poteau indicateur, il y a une source à cet endroit qui jaillie par un tuyau sous les herbes. Continuer la progression plein sud pendant 1H30 au moins.

  • La montée dure environ 5h30 jusqu’au col.

Arrivés au col la vue est tout simplement splendide sur le Canyon d’Anisclo et les contrefort du mont Perdu.

De là, il faudra descendre par la droite d’abord puis en tirant sur la gauche pour se placer rive gauche du Rio Vellos jusqu’à l’altitude de 1695m pour atteindre le lieu autorisé pour bivouaquer à Font Blanca. La descente est magnifique entourée par d’immenses falaise d’où jaillis multitudes de cours d’eau, nous suivrons le rio en rive gauche et resterons ébahis par tant de beauté.

  • Nous atteindrons notre aire de bivouac en un peu plus d’ une heure.
    Après avoir trouvé un endroit sympa, nous planterons notre tente.

Cinquième étape : Font Blanca - San Anton

  • Horaire : env 8h00
  • D+ : 901m
  • D- : 1100m
  • Distance : environ 23 km (plus de batterie)

De font Blanca, prendre la direction de la cascade et passer devant l’abri, suivre les marques rouges et blanches et remonter la barre rocheuse en passant à gauche de la cascade.
Le sentier continu dans des pierrailles jusqu’à une barre rocheuse et permet d’atteindre le col de Goriz (2343m).

Du col on aperçoit la Faya de Pelay... la vue est magnifique.

Continuer en direction du refuge en suivant le balisage.

Du refuge, descendre le sentier et se diriger vers la rive gauche de la faya.
Au dessus de la falaise, nous prendrons sur la droite, pour ensuite nous diriger vers le sentier du balcon rive gauche...

De là, c’est changement de décor, alors que nous avons été seul depuis notre départ, on aperçoit en contrebas des centaines de personnes montant soit au refuge ou simplement venu voir la cascade de la Cola de Caballo.

Descendre jusqu’au fond de la vallée et remonter en direction du sentier que l’on aperçoit rive gauche et qui permet d’atteindre le balcon que l’on suivra jusqu’à la Pradera.
Les panoramas tout le long du balcon sont magnifiques, le sentier reste pratiquement à niveau jusqu’à Calcilarruelo.

De là, on entame une longue descente.

  • Un service de bus permet aux touristes de monter voir ce site en régulant l’affluence ainsi que l’impacte d’une telle densité humaine sur cet écrin.

Nous avons choisis de le prendre pour nous rendre au premier camping.
Mieux vaut éviter de descendre sur Torla, car le lendemain il nous faudra remonter sur Saint Nicolas.

Sixième étape : Camping San Anton (Torla) - Gavarnie

  • Horaire : 7h27
  • D+ : 1470m
  • D- : 1100m
  • Distance : 18,33km

Du camping, remonter la route qui vient de Torla et prendre le sentier (de la Escala) qui permet de joindre San Nicolas en évitant la route carrossable. D’abord en sous-bois, on atteint des prairies. Le sentier permet de progresser le long d’une falaise en suivant la rive droite du Rio. La progression est facile, on rencontrera juste un passage sécurisé par un câble qui permet de franchir une zone d’effondrement.

En continuant, on arrive sur un pont qui nous fait passer rive gauche, le traverser et reprendre le chemin que l’on ne quittera plus jusqu’à San Nicolas. La progression se fait sous les arbres dans une magnifique forêt de hêtres et de pins.

  • Nous atteindrons San Nicolas en un peu plus d’une heure.

De là, nous prendrons la direction du col de Boucharo (2270m).

Cette partie n’est pas la plus belle du circuit et parait longue.
Arrivés au col on retrouve la civilisation, voitures et touristes, mais très vite on traverse la route qui conduit à la station et on bascule dans la vallée de Pouey-Aspé.

On atteindra en 30 minutes une cabane devant laquelle nous passerons, l’itinéraire se poursuit dans de vastes pâturages et permet de regagner Gavarnie.

À l’altitude 1710m, à la cabane de Pouey-Aspé, on a une vu splendide sur le cirque de Gavarnie.

Du col de Boucharo, nous mettrons environ 2h00 pour arriver à Gavarnie.

Arrivés, nous mangerons un morceau, puis prendrons un bus direction Cauterêt.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le canyon d’Ordesa

La carte du topo « Tour du Mont-Perdu, entre France et Espagne »

Ouvrir en grand !
Periode de turbulences en matière de cartographie (voir actu) !
Si la carte ci-dessous vous parait un peu palichonne, nous vous invitons à la consulter sur OpenStreetMap

Chargement de la carte en cours