Tour du Pic du Pin - Lacs de la Coche et du Vénétier par le col de l’Aigleton

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Une randonnée dans l'environnement sauvage de Belledonne, qui vous fera découvrir le col de l'Aigleton et son ambiance très minérale. Ce tour du Pic du Pin offre de beaux panoramas sur le massif. Touche fraicheur sur le gâteau : il dessert les lacs de la Coche et du Vénétier, ainsi que le torrent du Grand Clôt.

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

Vallée du Grésivaudan, Brignoud, Laval, Prabert (D528), direction du pré de l’Arc, Parking du Habert du Muret, 300m après celui du Pont de la Betta.

Précisions sur la difficulté

Aucun sentier, ni balisage n’est présent quand on quitte le sentier du col de la Vache en direction du col de l’Aigleton. Des Cairns sont toutefois présents et l’objectif à atteindre bien visible (éboulis au Nord-Ouest) - à condition de savoir s’orienter.

La descente W du col de l’Aigleton s’effectue en partie dans de gros éboulis et nécessite donc vigilance et expérience, afin de ne pas s’engager sur des sentes trop escarpées. À effectuer par temps sec.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 - 3335 ET - Le Bourg-D’Oisans, L’Alpe d’Huez
  • Altitude min : 1343 m
  • Altitude max : 2266 m (Col de l’Aigleton)
  • Horaires : comptez 3h30 pour la montée, et 2h pour la descente
  • Distance : entre 10 et 11 km

Itinéraire

Du parking du Muret (panneau), prendre la direction du Habert d’Aiguebelle. Le sentier commence en forêt et passe rapidement à proximité du habert du Muret avant de rejoindre une piste plus haut menant à un replat à proximité du Habert d’Aiguebelle. Il s’agit en fait d’un refuge (refuges.info). Possibilité de prendre un café ou un repas.

Laissez-le sur votre gauche, ainsi que la vallée de la Jasse avec au fond le sommet de la Jasse (2478m) et prendre le sentier en direction du Pas de la Coche (1980m). Notez que cette montée en lacets est en partie à l’ombre le matin.

Au Pas de la Coche, on domine le Lac de la Coche avec au fond la vallée de l’Eau d’Olle et le Rivier d’Allemond qu’il est possible de rejoindre en poursuivant par le GR 549. On aperçoit également au loin le lac du barrage de Grandmaison, le massif des Ecrins et la Muzelle.

Du Pas de la Coche, prendre le sentier du col de la Vache. Il s’agit du sentier qui mène au lacs des Sept Laux. Le col de l’Aigleton est présent sur la carte mais non indiqué sur les panneaux.

Après le point nommé « Sous le Pas du Pin (2006m) » (panneau), on commence une longue traversée à flanc, direction Nord, sous Roches Jaunes et le Pic du Pin (2342m). On voit au loin le torrent du Grand Clôt qui descend du Fond de la Belle Étoile.

Le sentier finit par rejoindre le torrent qu’il franchit pour poursuivre rive gauche. Très peu de temps après, on abandonne ce sentier qui vire à l’Est (en direction du col de la Vache), pour poursuivre vers le Nord en direction d’un vaste éboulis. On traverse de nouveau le torrent, plein Ouest, guidé par quelques cairns et la présence près du sommet, du poteau blanc d’une station météo (à gauche du col).

NB : sur cette partie, il n’y a ni sentier, ni balisage et il convient de savoir s’orienter à vue en direction du col. Quelques cairns Jalonne toutefois le parcours et quelques traces laissées par de précédents randonneurs apparaissent de temps à autres.

De cette station, le col de l’Aigleton n’est plus très loin. La présence d’un gros rocher au milieu du col permet de franchir ce dernier soit par la droite, soit par la gauche. La descente (face Ouest) est directe et débute par un dédale de rochers. Un sentier les évite par endroit mais il est parfois plus simple de ne pas le suivre ! Au bas de ce chaos de blocs, on retrouve sur la droite un sentier herbeux escarpé duquel on finit par apercevoir si on est attentif, presque à hauteur, le premier lac du Vénétier qu’on rejoint un peu plus tard.

De là, il est possible de monter voir les autres lacs en direction du sommet de la Jasse, ou descendre sans difficulté au Habert d’Aiguebelle. La boucle est terminée. Retour au point de départ par le même itinéraire qu’à l’aller.

Remarque :

« L’Echappée Belle » est un ultra-trail qui effectue la traversée intégrale de Belledonne fin août. Le habert d’Aiguebelle est l’un des points d’étape de cette épreuve. Les concurrents y arrivent du Pas de la Coche et repartent au premier Lac du Vénétier avant de rejoindre le Col de l’Aigleton, puis le col de la Vache...). Un balisage temporaire constitué de petits fanions peut être présent à cette période.

Dernière modification : 6 août 2018
Lac de la Coche - Col de l’Aigleton (2266m)

La carte du topo « Tour du Pic du Pin - Lacs de la Coche et du Vénétier par le col de l’Aigleton »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tour du Pic du Pin - Lacs de la Coche et du Vénétier par le col de l’Aigleton »

Départ - Le Muret (1343m) En montant le Pas de la Coche, vue arrière sur le Habert d’Aiguebelle Aperçu de la Chartreuse (Chamechaude, Dent de Crolles, Grande Sure) Lac de la Coche... ...et ses occupants (Triton Alpestre) Zoom sur le Pic de la Belle Etoile Grand Pic de Belledonne (vue arrière) Traversée sous les Roches Jaunes et le Pic du Pin Adénostyle à feuilles d’alliaire admirant le Torrent Torrent du Grand Clôt Passage rive gauche et vue sur la traversée Dent du Pra Direction les éboulis (W-NW) - Abandon du sentier Pic du Pin (2342m) Traversée à vue en direction des éboulis Col de l’Aigleton (vue arrière) Descente après le col de l’Aigleton Descente escarpée après le chaos de rochers Descente sur les lacs du Vénétier Lac du Vénétier Vérâtre blanc (merci Alain, Dyn’s, Vermatoiz !) Grand Pic de Belledonne et Sommet Collomb ? Col de l’Aigleton au loin (vue arrière) Trèfle brun (Trèfle bai) Laitue des Alpes Saxifrage faux Orpin (Saxifraga aizoides) Epilobe des moraines Silène des rochers (merci Nature et montagne !) Thym serpolet Adénostyle à feuilles d’alliaire, Cirse épineux Epilobes