Tour du Viso en deux jours par le Pas des Sagnettes

Difficulté :
Non renseignée
Dénivelé :
3000m
Durée :
2 jours
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Variante plus technique du classique Tour du Viso, il propose de quitter le GR par endroits pour emprunter des sentiers annexes dont le fameux Pas des Sagnettes, voie normale de l'ascension du Viso par le refuge Quintino Sella. Il s'agit d'une randonnée alpine pour laquelle il est conseillé d'avoir un équipement pour s'assurer dans le franchissement du Pas des Sagnettes. Réalisée en deux jours mais la durée peut être rallongée sans problème.

Accès

Remonter la vallée du Guil.

Au bout de la route, emprunter la piste carrossable et rejoindre le parking de la Roche Écroulée.

Itinéraire

1. Le topo

Le tour du Viso est un grand classique des Alpes du sud. Outre le GR très fréquenté et ne présentant pas de difficulté notable, il existe une multitude d’autres itinéraires plus ou moins délicats qui permettent de s’approcher au plus près de l’emblématique sommet.
Le tour proposé a été effectué en deux jours et en totale autonomie. Malgré cela il est possible de le rallonger à sa guise grâce au grand nombre de refuges ultramodernes qui sont disséminés sur le parcours. Attention néanmoins, il s’agit bien d’alpinisme, puisque certains passages empruntent la voie normale de l’ascension du Viso et nécessitent un matériel de grimpe et de sécurité minimum.
Nous avons choisi de démarrer le tour de la haute vallée du Guil, côté Français, dans le Queyras. Là-aussi il existe d’autres points de départ, côté Italien, qui permettent de rejoindre l’itinéraire.

Le matériel

Il s’agit d’une sortie rando/alpinisme , il faut donc posséder le matériel adéquat. Celui-ci sera indispensable pour franchir le Pas des Sagnettes, le reste du temps il sera dans votre sac.

  • Une corde simple de randonnée (20 ou 30m suffisent largement)
  • De la cordelette pour se bricoler une longe
  • Un casque (fortement recommandé par endroits)
  • 3 ou 4 dégaines
  • 1 mousqueton de sécurité

Les étapes

L’essentiel du Tour se déroule en Italie. Il passe par une série de refuges qui sont autant d’étapes possibles pour rallonger le trek :
en France :

  • Refuge du Viso, 2 450m.
    en Italie :
  • Refuge Giacoletti, 2 744m.
  • Refuge Quintino Sella, 2 634m.
  • Bivouac Andreotti, 3 225m.
  • Bivouac Forciolline, 2 823m.
  • Refuge de la Vallante, 2 444m.

L’ensemble de l’itinéraire proposé fait environ 50km et franchit 4 cols, pour un dénivelé positif total d’environ 3 000m. Absolument tous les passages délicats sont câblés, bien que cela ne suffise pas par endroits, où il est nécessaire de se vacher, voire de s’assurer lors de la progression. Le Pas des Sagnettes est une via ferrata d’environ 200m de dénivelé qui évolue dans un décor somptueux mais dont la présence du vide est importante par endroits. Il n’y a pas de cotation officielle (du moins je n’en ai pas vu), mais j’évalue les pas d’escalade à 3.
Il est possible de se procurer une carte du secteur dans les offices de tourisme de proximité. En effet le Tour s’effectuant à cheval entre deux pays, il est souvent peu commode de se repérer grâce à une carte classique.
Le tour proposé s’effectue dans le sens Nord/Sud, sens des aiguilles d’une montre. En effet il est beaucoup plus simple de monter le Pas des Sagnettes que de le descendre.

2. La sortie

Mardi 25 Août 2015

Il est 6h du matin quand nous démarrons à la frontale depuis le parking de la Roche Écroulée. Côté Français, le Viso est encore loin et ne laisse observer que son imposante face Nord qu’il est nécessaire de contourner pour entreprendre une ascension par la voie normale.

Il est impossible de s’avancer en véhicule jusqu’au Grand Belvédère du Viso, ce qui rajoute une à deux heures de marche pour rejoindre le GR. A 8h, nous perçons la couche de brouillard qui remontait la vallée du Guil avec nous, et nous observons les premiers rayons du soleil venus réchauffer le refuge du Viso.

Nous contournons ce dernier par un chemin de petite randonnée qui serpente en direction de la Traversette, première grande étape du Tour. A mesure que nous approchons de la frontière, le Viso se fait de plus en plus impressionnant et forme une véritable pyramide qui dépasse largement tous les sommets voisins. Les intempéries de la veille ont saupoudré son sommet de quelques centimètres de neige.

Le col de la Traversette est atteint peu avant midi, nous passons en Italie. Après la descente du Col, nous quittons le GR qui redescend jusqu’à Pian del Re et qui s’éloigne du Viso. Le chemin de petite randonnée emprunté permet de rejoindre le refuge Giacoletti, situé sur un éperon rocheux et très apprécié par les grimpeurs.
Attention à la dénivellation importante : les premières difficultés du parcours se présentent avant l’arrivée au refuge Giacoletti, où certains passages très pentus sont équipés de cordes fixes et d’échelles. Des pitons sont disséminés sur le parcours pour une éventuelle corde (plus utile à la descente qu’à la montée).

Le sentier devient ensuite plus régulier, et redescend jusqu’à rejoindre le GR en offrant une magnifique vue sur le Piémont et la vallée du Pô toute proche. Le refuge Quintino Sella est atteint vers 19h où nous y installons notre bivouac, juste à côté du Lac Grande di Viso, à 2 634m d’altitude.

Mercredi 26 Août 2015

Départ 5h à la frontale accompagnés par tous les prétendants du jour pour le sommet du Viso. Le début du Pas des Sagnettes, principale difficulté du parcours, est tout proche du refuge Quintino Sella. Au départ, seul un panneau d’avertissement est fixé au rocher.

La via ferrata se redresse à mesure que le Col des Sagnettes approche, et offre une belle escalade peu avant d’y parvenir. La corde transportée jusqu’alors a enfin servi, ce sera le seule fois de notre périple. Le col est atteint à 9h et devant nous, l’imposante face Sud se dresse comme un dernier verrou bloquant l’accès au sommet.

Il est nécessaire de rallonger le périple d’une journée et de bivouaquer à Andreotti ou à Forciolline si l’on veut atteindre le sommet. Par manque de temps, nous avons décidé de redescendre et de continuer notre Tour.

La descente, longue et pénible, permet de rejoindre le GR à la hauteur de la Fontaine du Salut, sous la barre des 2 000m d’altitude, par le vallon de Forciolline. Il s’agit d’un itinéraire délicat, qui s’apparente plus à de la désescalade plutôt qu’à de la randonnée. A midi, le torrent de la Vallante est rejoint.

Après avoir passé le refuge homonyme, le col de Vallante et ses 2 811m d’altitude est la dernière étape sérieuse du Tour. Nous avons franchi ce passage délicat mais indispensable puisqu’il permet de rejoindre la France, à 17h, perdus dans la nebbia épaisse ce jour-là. Au final nous n’avons aperçu le Viso qu’à de rares occasions au petit matin, avant qu’il ne se fasse engloutir par ces nappes nuageuses typiques de ce secteur des Alpes.

Il est à présent temps de quitter le GR pour retrouver notre vallée, descendre le Guil, et atteindre la Roche Ecroulée, après 14h de marche ce jour et plus de 3 000m de dénivelé positif dans les pattes.

La prochaine fois, ce sera le sommet.

Horaires indicatifs

25 Août 2015 :
Roche Écroulée : 6h
Col de la Traversette : 12h
Refuge Giacoletti : 15h
Refuge Quintino Sella : 19h

26 Août 2015 :
Refuge Quintino Sella : 5h
Col des Sagnettes : 9h
La Fontaine du Salut : 12h
Refuge de la Vallante : 15h30
Col de la Vallante : 17h
La Roche Écroulée : 20h

Dernière modification : 8 septembre 2018
Tour du Viso

La carte du topo « Tour du Viso en deux jours par le Pas des Sagnettes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tour du Viso en deux jours par le Pas des Sagnettes »

Viso au petit matin depuis le Grand Belvédère Avant que le soleil ne franchisse les crêtes, le Viso saupoudré de la veille Refuge du Viso alors que le chemin monte à la Traversette Le Piémont depuis le col de la Traversette Côté Français : Queyras et Ecrins Le Viso au plus près Montée au refuge Giacoletti Lac Chiaretto, sur le chemin du refuge Quintino Sella L’imposante face Sud depuis Quintino Sella Refuge Quintino Sella : lieu de bivouac pour la nuit Derniers rayons de soleil en amont du lac Grande di Viso Derniers rayons de soleil en amont du lac Grande di Viso Fin du premier jour : le sommet veille, enfin libéré de ses nuages Aube dans la voie du Pas des Sagnettes Le soleil prend de la hauteur... Corde fixe avant passage délicat Sommet du Pas des Sagnettes Piémont Les derniers passages avant le col des Sagnettes Le sommet est à portée de main... Lac de Forciolline Peu avant l’arrivée au bivouac Forciolline. Le col des Sagnettes est droit devant, à la lumière. Bivouac Forciolline Descente du vallon de Forciolline alors que la nebbia nous rattrape Refuge de Vallante Montée au col de Vallante dans la nebbia. Refuge de Vallante Retour en France : la vallée du Guil Lac Lestio Derniers regards en fin de journée