Abonnez-vous à notre newsletter !

Traversée de Kvammafjella, de Lid à Øystese

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1175m
Durée :
3 jours et plus

Kvammafjella fait partie de ces lieux que j'affectionne particulièrement. Peu connu du grand public qui quand il s'agit de randonner en Norvège se tourne vers les Lofoten, le Jotunheim ou encore les Svaldbard. Et pourtant Kvammafjella est l'occasion d'une très belle randonnée, loin de la civilisation, peu fréquentée, accessible en train et en bus, avec des paysages magnifiques et variés qui n'ont rien à envier à la Vanoise et la Haute-Maurienne. – Auteur :

Accès

Depuis Oslo ou Bergen prendre le train jusqu’à Dale. A la gare de Dale prendre le bus 910 qui circule dans la vallée de Bergsdalen et descendre à Bergsdalen Kirke. Attention le bus 910 ne monte dans la vallée qu’une seule fois par jour et part de la gare de Dale à 9h27 chaque matin.
Au retour, depuis Øystese, on peut regagner Bergen ou bien Voss avec le bus 925.

Le site des trains norvégiens : https://www.vy.no/en
Le site de la compagnie des bus : https://www.skyss.no/en/

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

Pas de difficulté particulière.

Les infos essentielles

  • Carte Nordeca, Topo 3000, "Voss - Bergsdalen" et bien sûr le très bon site internet topographique norvégien : Norgeskart
  • Altitude minimale : 0 m
  • Altitude maximale : 1090 m
  • Distance : environ 38 km
  • Balisage : des T rouges fréquents et régulièrement espacés et des panneaux indicateurs aux intersections.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Préambule

La traversée de Kvammafjella peut se faire en 4 jours en dormant successivement aux refuges de Høgabu, Gullhorgabu et Vending. Ces refuges ne sont pas gardés et sont accessibles en libre-service. A votre arrivée il faut remplir un registre et ensuite vous pouvez utiliser le refuge, c’est-à-dire accéder aux réserves de nourriture, faire du feu, utiliser les toilettes sèches... A noter qu’il n’y a pas d’eau courante dans ces refuges, il faut aller la chercher à la rivière. Pour la toilette vous pouvez également la faire dans la rivière. L’endroit où vous pouvez prendre de l’eau est généralement indiqué par un panneau "vann" (eau) ou "drikkevann" (eau potable), mais dans les 2 cas l’eau est potable. A votre départ il vous faudra remplir une facture précisant les éléments consommés et déposer celle-ci dans le coffre-fort blanc prévu à cet effet. Comme beaucoup de choses en Norvège ce système est basé sur la confiance, pour qu’il puisse perdurer il est nécessaire que vous jouiez le jeu et que vous régliez bien tout ce que vous avez consommé.

Pour ceux qui souhaiteraient faire une plus longue étape le premier jour il est possible de rejoindre le refuge d’Høgabu depuis Dale (7h) ou depuis Vaksdal (6h) qui est également accessible en train.

Jour 1 : de Lid à Høgabu

  • Dénivelé positif : 500 m
  • Dénivelé négatif : 75 m
  • Altitude minimale : 450 m
  • Altitude maximale : 950 m
  • Distance : 4.4 km
  • Horaire : 2h30

A Lid il faut emprunter la passerelle permettant de traverser la rivière. Vous pouvez d’ailleurs demander au chauffeur de vous déposer au niveau de la passerelle plutôt que de vous déposer à l’arrêt de Bergsdalen Kirke (l’église de Bergsdalen), cela vous permet de gagner quelques centaines de mètres.

Après avoir traversé la passerelle il faut suivre la piste qui chemine à niveau direction sud-sud-est. Après environ 700m elle laisse place à un petit sentier (chercher les balises avec les T rouges). Celui-ci s’élève alors en pente douce au-dessus de la vallée de Bergsdalen. A mesure qu’on prend de l’altitude le panorama s’ouvre sur la vallée de Bergsdalen mais le cadre ne devient véritablement magnifique que lorsqu’on passe les deux lacs sans nom au pied du versant nord-ouest de Gråfjellet.

Une fois passés les deux lacs sans nom on rejoint le refuge d’Høgabu en une quinzaine de minutes. A noter que pendant tout le trajet de Lid à Høgabu il n’y a qu’un sentier balisé par les T rouges, l’orientation est donc très aisée.

Jour 2 : de Høgabu à Gullhorgabu

  • Dénivelé positif : 275 m
  • Dénivelé négatif : 425 m
  • Altitude minimale : 850 m
  • Altitude maximale : 1090 m
  • Distance : 4.6 km
  • Horaire : 3h30

C’est véritablement lors de cette étape que l’on entre dans le coeur du sujet. On quitte Høgabu en contournant le lac en contrebas de ce refuge, Tjørnadalsvatnet, par sa rive est. Il faut viser le massif sans nom que l’on apercoit au sud du refuge. Au premier croisement on suit la direction Gullhorgabu avant d’entreprendre l’ascension du massif en question. Celle-ci est facile mais néanmoins très ludique puisqu’en l’absence de sentier il faut réfléchir au cheminement, malgré la présence des balises, et parfois poser les mains pour l’équilibre. Le sommet est une sorte de grand plateau qui s’incline ensuite pour rejoindre un point bas dont l’altitude est d’environ 1000-1010m.

Passé ce point bas le sentier reprend de l’altitude puis traverse une zone plus accidentée avant de passer un col sans nom en surplomb d’un large vallon menant au lac de Gulltjørna que l’on contourne par l’est. Quand on arrive à son exutoire on descend sur le lac de Nedre Gulltjørna. On contourne celui-ci par l’ouest pour rejoindre le refuge de Gullhorgabu situé à proximité de l’exutoire de Nedre Gulltjørna.

Jour 3 : de Gullhorgabu à Vending

  • Dénivelé positif : 350 m
  • Dénivelé négatif : 450 m
  • Altitude minimale : 740 m
  • Altitude maximale : 970 m
  • Distance : 11.5 km
  • Horaire : 6h

Cette étape est de loin la plus variée de ce parcours. On quitte Gullhorgabu en rebroussant le chemin parcouru la veille jusqu’à arriver au premier croisement situé à proximité de la rivière descendant de Gulltjørna. Suivre la direction de Vending. Il faut contourner Øvsta Dukavatnet par l’ouest. Contournement un peu long mais qui offre de beaux points de vue sur ce lac.

Arrivé au sud de celui-ci il faut remonter direction sud un large vallon qui mène au lac de Vestra Trongasmogtjørni. L’ascension se poursuit ensuite jusqu’au col de Vestra Trongasmoget avant de redescendre sur les lacs de Trongasmogtjørna et Øystra Trongasmogtjørni. On les contourne par l’ouest puis le sud avant de reprendre l’ascension vers le col d’Austra Trongasmoget.

Passé le col d’Autra Trongasmoget l’ambiance change et laisse place à une atmosphère alpine de moyenne montagne. On redescend alors longuement jusqu’à arriver à la grande cabane de bergers de Kjerringadalen avant de reprendre de l’altitude, passer le col de Leitet puis atteindre le magnifique lac de Søyevatnet que l’on longe avant d’atteindre la rivière permettant à Dyradalsvatnet de se déverser dans Søyevatnet. On traverse celle-ci puis plus loin on passe à proximité de la cabane de Søyasete avant de remonter une large pente en contrebas de Frostabrekka.

Le cheminement longe alors la rivière de Tverrelvane jusqu’à arriver à un croisement au niveau duquel il faut prendre la direction de Vending que l’on rejoint en 10-15 minutes.

Jour 4 : de Vending à Øystese

  • Dénivelé positif : 50 m
  • Dénivelé négatif : 850 m
  • Altitude minimale : 0 m
  • Altitude maximale : 850 m
  • Distance : 13.5 km
  • Horaire : 5h

On quitte le refuge de Vending direction Øystese indiqué par un panneau devant le refuge. Le sentier part au sud dans un premier temps avant de contourner le massif situé au sud de Vending pour s’enfoncer dans la longue vallée de Fitjadalen. On profite alors d’une enfilade de très beaux lacs de montagne : Solheimedalsvatnet, Fugladalsvatnet puis Vossadalsvatnet surplombé à l’ouest par de très grandes parois d’une roche très sombre, impressionantes.

En aval de Vossadalsvatnet la vallée s’ouvre et se fait plus verdoyante. On chemine alors le long de Vossadalselva avant de rejoindre la piste en terre qui elle-même nous ramène à Fitjadalen et son très beau lac, Fitjdalsvatnet.

A partir de Fitjadalen on peut rejoindre Øystese pour prendre le bus soit en marchant le long de la route ou plus simplement en faisant du stop. Ne pas oublier à Øystese de profiter de la vue sur Hardangerfjord depuis la plage derrière l’église qui est le 2ème plus grand fjord de Norvège.

Remarque : pour ce dernier jour on peut alternativement monter au refuge de Breidablik duquel on peut jouir paraît-il d’une très belle vue sur Hardangerfjord. Ensuite on peut redescendre sur Fitjadalen par un sentier qui chemine grosso modo parallèlement au sentier suivi dans ce topo.

Dernière modification : 13 juillet 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 2 juillet

Topo publié le 13 juillet

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !