Traversée de la Chartreuse par le Mont Granier et Dent de Crolles

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
3300m
Durée :
3 jours et plus

4 jours en autonomie (bivouac) de la gare de Chambéry à Grenoble en passant par le mont Granier et la Dent de Crolle via un itinéraire privilégiant les crêtes pour plus d'authenticité. – Auteur :

Accès

Départ de la gare SNCF de Chambéry, arrivée à Grenoble.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Cartes IGN TOP 25(R)

3333 OT/OTR Massif de la Chartreuse Nord

3334 OT/OTR Massif de la Chartreuse Sud

Jour 1 : Gare de Chambéry - Pied du mont Granier (8h, +1400m, -650m)

Nous prenons le train de 6h37 en gare de Grenoble pour arriver à Chambéry Challes Les Eaux à 7h40. Passage par la Place du Palais de Justice, la Place de Genève (petit arrêt à la boulangerie pour le petit déjeuner et faire le plein de pain), la Place de l’Hôtel de Ville, puis l’on emprunte un enchaînement de petits passages, parfois abrités, perpendiculaires aux rues, pour déboucher sur la Place Président Mitterand.

Dans l’angle Sud-Est de la place, on trouve un panneau et le GR96 (Alt. 270m) que l’on va suivre tranquillement : rue Léon Menabrea, rue de la Calamine où l’on commence à monter en traversant le parc de la Calamine via la promenade de Jean-Jacques Rousseau puis la Forêt hantée, Chanaz (Alt. 430m), un bout de petite route que l’on quitte au niveau d’une fontaine (refaire le plein d’eau !) et la Croix de la Roche (Alt. 610m). Ce dernier tronçon était infestée de Pyrale du buis, pendantes au bout de leur fil, qui nous obligeaient à slalomer !

On sort ensuite du GR par la droite pour atteindre le belvédère du Bec du Corbeau (Alt. 754m) où une pause s’impose. Depuis le point de vue, en revenant 20m sur nos pas, on trouve rapidement un sentier sur la droite permettant de longer la crête jusqu’à rejoindre le GR96 à proximité du tunnel du Pas de la Fosse.

On suit de nouveau le GR96 donc, jusqu’à la Pointe de la Gorgeat (Alt. 1486m). En chemin, pause déjeuner, et tentative de crochet par les sentiers pour atteindre les différents cours d’eau temporaires accessibles mais ces derniers se révélèrent tous taris.

Le manque d’eau nous oblige à rejoindre Les Ravines par le GR en amorçant notre descente via La Corniole (Alt. 1198m) et les Granges de Joigny (Alt. 1208m) où une fontaine alimente un abreuvoir. Si l’eau ne vous fait pas défaut, il est possible de passer par le Mont Joigny (Alt. 1553 m).

On rejoint la D285a au niveau du Col du Granier (Alt. 1153m). En chemin, un aller-retour au belvédère vous fera profiter d’une vue sur les sommets des Bauges et de Belledonne. On suit la départementale sur 3 Km (fontaines sur le côté droit de la route) jusqu’à une cabane forestière et un parking (Alt. 846m) où l’on initie une nouvelle montée en empruntant un chemin de cailloux de calcaire blanc, praticable pour un 4x4. Le but est de camper pas trop loin de la source située sur le chemin, à 927m d’altitude. Arrivée à son niveau, celle-ci est tarie.

Au premier embranchement, nous prenons à droite pour continuer de monter en visant les trois cours d’eau temporaires (à gauche au second embranchement, vers la Source des Eparres, et sous la Fontaine Fraisière). Le troisième sera le bon. Ravitaillement en eau, et rapide demi tour pour installer le bivouac près d’un abri en dur repéré 5 min plus tôt à côté du second embranchement (Alt. 1010m, vous voyez le petit carré marron sur la carte IGN).

Note : Le passage par la route n’est peut-être pas très attrayant, mais c’est un mal pour un bien. Il permet d’atteindre le point de départ d’une très belle ascension du Mont Granier.

Jour 2 : Pied du mont Granier - Alpette des Dames (7h30, +1200m, -600m)

Nous commençons l’ascension du Granier en reprenant la route de calcaire sinueuse jusqu’à un sentier qui monte dans la forêt en direction du Pas de la Porte. En chemin, la source (une gouttière sortant du sol) ne nous fait pas défaut et prodigue un petit filet d’eau (Alt. 1440m). De nombreux arbres sont couchés en travers du sentier.

Après avoir passé le Pas de la porte (Alt. 1620m), nous prenons à droite pour grimper sur le Granier au Nord. Un petit passage peut nécessiter que l’on pose les mains, mais rien de compliqué. Le sentier, bien que disparaissant sur la carte, est en réalité balisé en jaune, fait bien le tour du haut du Granier et passe par un calvaire (Alt. 1898m) offrant un magnifique point de vu, notamment sur le trajet de la veille.

Tout de suite après, passage à proximité du sommet du Granier (Alt. 1933m) puis descente progressive par le sentier vers le Pas des Barres (Alt. 1590m). Vers la fin de la descente, on trouve un passage un peu délicat car très raide, mais des câbles et des barres métalliques facilitent la tache, même avec de gros sacs. Nous rejoignons donc le GR9 au niveau du Col de l’Alpette (Alt. 1560m) où une fontaine (en réalité un tuyau au sol) permet de faire le plein d’eau.

Nous suivons ensuite le GR9 en passant par la Cabane de l’Alpette, les Haberts de Barraux puis le Chalet de l’Alpe (Alt. 1664m) où une fontaine permet le ravitaillement en eau. On continue avec le Pas de l’Echelle, la descente jusqu’au Pré de Pratcel (Alt. 1451m) puis dernière montée de la journée jusqu’à l’Alpette des Dames où l’on installe le bivouac non loin de la fontaine (Alt. 1520m).

Jour 3 : Alpette des Dames - Habert du Col du Coq (7h, +500m, -600m)

Nous repartons de l’Alpette des Dames par le PR qui monte très progressivement à travers la forêt de l’Aulp du Seuil, un magnifique enchaînement de bois, clairières et roches. En chemin, petit Curtil, Grand Curtil et pause au Châlet de l’Aulp du Seuil (Alt. 1678m) pour refaire le plein d’eau (abreuvoir).

Nous nous dirigeons vers le Col de Bellefont (Alt. 1902m) et une ascension sans difficultés entre les névés. Là-haut, nous décidons de rester de nouveau sur la crête, via le sentier suivant la limite domaniale, vers le Piton de Bellefont (Alt. 1958m).

Nous laissons sur notre droite un premier embranchement proche du Pas de Montbrun, puis un second (PR) à côté du Pas de Rocheplane. En revanche, nous rejoignons le GR au troisième embranchement "Le Prayet" (Alt. 1938m), prévenus par d’autres randonneurs que la Cheminée du Paradis est infaisable en descente et sans équipement (c’est vraiment de l’escalade sur 20 à 30m de hauteur).

Une fois le GR9 rejoint donc (Alt. 1745m), nous le suivons jusqu’à un nouveau croisement (Alt. 1786m) proposant soit l’ascension de la Dent Crolles via un PR à gauche qui rejoindra plus tard le GR9, soit de rester sur le GR9 en passant devant le Trou du Glaz. Après concertation, nous choisissons cette seconde option que nous ne regretterons pas tant la descente est sympa, avec des petits passages techniques (quelques cordes présentent, rien de bien méchant) et des couloirs étroits entre deux parois rocheuses. Le Trou du Glaz lui-même est imposant, et une chute d’eau à 20 m après l’entrée permet de refaire le plein et de se rafraîchir un peu tandis que des groupes de spéléologues en ressortent.

La descente se poursuit tranquillement sur le GR9 vers le Col des Ayes (Alt. 1538m), le Col du Coq (Alt. 1434m) et enfin le Habert du Col du Coq où nous trouvons une petite construction alimentant un abreuvoir le long du GR, quasiment à la sortie du Habert. Nous installons le bivouac non loin de là sur l’étendu d’herbe (Alt. 1400m).

Jour 4 : Habert du Col du Coq - Grenoble, place Cymaise (7h, +200m, -1600m)

Nous repartons sur le GR9 (GR de Pays du Tour de Chartreuse) jusqu’au Col de la Faïta (Alt. 1385m), puis nous laissons le PR sur notre gauche. Arrivés à l’altitude 1491m, juste avant l’Emeindras de Dessus et une petite montée à découvert vers une cime, nous quittons le GR par un petit sentier herbeux qui commence par une pente douce sur notre gauche, afin de rejoindre Les Grands Crêts et plus tard, les Mont St-Eynard.

Les différents points de vue sur la vallée qu’offrent de petites zones à découvert sont superbes. Au niveau du Pas de la Branche, laisser la descente raide sur votre gauche, puis juste après, au nouvel embranchement, prenez le sentier de gauche qui monte (celui de droite en pente douce vous ramènerait dans la vallée du côte du Sappey-en-Chartreuse).

Nous rejoignons ensuite le fameux GR9 au niveau du Pré du Plat (Alt. 1324m) que nous allons suivre jusqu’au bout de notre périple : Fort du St-Eynard (Alt. 1330m), grosse descente jusqu’au Col de Vence où nous trouvons une pompe à côté d’un abris de bus pour l’eau (Alt. 782m), ça remonte progressivement ensuite jusqu’à l’entrée de la forêt domaniale de la Tronche (Alt. 871 m), puis descente finale vers la Bastille (Alt. 491m) et quelques escaliers plus loin, la fontaine du Lion et la place Cymaise (Alt. 213m).

Résumé

Très belle randonnée traversante et sauvage avec, pour un massif aussi boisé, de nombreux passages en dehors des forêts dès le 2ème jour permettant d’apprécier les magnifiques paysages.

Note 1 : Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et ne comprennent pas les pauses. Nous étions un groupe hétérogène de 4 personnes dont 3 n’ayant jamais pratiqué l’itinérance en autonomie avec un sac de plus de 10 Kg. Le rythme de marche était donc très raisonnable.

Note 2 : Merci à "guillaume" pour son topo "Chambéry - Grenoble par Chartreuse" qui a servi de base à notre randonnée. Je pense cependant que celui-ci, en proposant des journées plus équilibrées et un itinéraire plus sauvage ne fait pas doublon.

Dernière modification : 16 mai 2018
Chambéry - Grenoble par Chartreuse

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 12 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 12 juin 2017 à 07h58

    Belle traversée ! Bienvenu sur le site.

  • par sinredLe 12 juin 2017 à 09h49

    ça donne envie de retour à la nature. Merci

  • par Le 12 juin 2017 à 10h31

    Bonjour et bienvenue !
    MAGNIFIQUE CHARTREUSE !
    Quelle entrée tonitruante sur le site avec ce topo sur 4 jours et ces photos superbes !
    La photo du logo est FANTASTIQUE !. Très bon choix. Digne d’un best of.

  • par Le 13 juin 2017 à 21h14

    Je me disais aussi que cet itinéraire me disait quelque chose ;)
    C’était l’itinéraire initialement que j’avais plus ou moins prévu mais qui a été complètement réadapté du fait de la neige ! Ca n’avait pas l’air d’être ton cas !
    L’itinéraire par les crêtes est effectivement plus sauvage et offre de meilleures vues ! Joli !

  • par Le 13 juin 2017 à 22h23

    Merci pour votre accueil ! J’essaierai de m’employer à cet exercice autant que possible :)
    @guillaume, nous avons failli nous aussi tomber dans la neige à une semaine près ! Mais 5 jours de grand soleil auront eu raison de la couche tombée plus tôt, ce qui nous a permis d’effectuer ce que j’avais effectivement identifié comme ton idée initiale de trajet !

  • par Le 13 juin 2017 à 22h39

    Les topos de traversées ces derniers temps sont d’une grande qualité, après Guillaume, voici Fran, bravo et je te souhaite la bienvenue parmi nous !

    La même que ViveLaMontagne, très gros coup de cœur pour la photo du logo, les traînées nuageuses subliment ce très beau Mont Granier !

  • par Le 27 novembre 2017 à 21h26

    Bonjour,
    Intéressé par cette traversée en autonomie, je souhaiterai savoir s’il est possible de la réaliser à compter d’avril ?
    Namaste.

  • par Le 1er décembre 2017 à 00h50

    Bonjour Ganesche !
    Nous avons réalisé ce trek fin mai, et avons évité la neige à une semaine près. Il restait pas mal de névés, principalement dans l’approche et l’ascension du col de Bellefont.
    Les conditions sont évidemment variables d’une année sur l’autre. Par comparaison, regarde les photos du topo de guillaume, qui lui aussi l’a fait en mai, et était totalement dans la neige :
    https://www.altituderando.com/Chambery-Grenoble-par-Chartreuse

    Avril me semble donc ambitieux de mon point de vue. Après, je te conseil de contacter par téléphone la Maison de la Montagne à Grenoble, en amont pour connaître les conditions météorologiques habituelles en Avril sur ce massif, et dans les jours qui précéderont ton départ (jusqu’à la veille).

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !