Traversée de la Vanoise de Modane à Val d’Isère

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
6350m
Durée :
3 jours et plus

Vanoise automnale et glaciers – Auteur :

Accès

Début à la gare SNCF TGV de Modane
Fin à Val d’Isère où on peut prendre la navette T14 Altibus à destination de la gare SNCF de Bourg Saint Maurice (réserver la veille avant 12h)

Précisions sur la difficulté

  • Quelques difficultés pour les descentes de col > 2800m quelques fois enneigées coté ubac (surtout Chavière).
  • Noter que la difficulté peut varier considérablement en fonction de la météo et de l’enneigement (dans mon cas, très beau temps et enneigement particulièrement faible pour un mois d’octobre).
  • Sur un aspect sécurité, noter qu’il n’y a pas de réseau mobile dans le vallon encaissé du refuge du Saut, et aussi du col de la Vanoise jusqu’au col de la Rocheure.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN 3534OT et 3633ET
  • Se renseigner sur l’ouverture des refuges (dans mon cas refuge d’hiver). Attention aux samedis où ceux-ci sont davantage fréquentés voire pleins.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Sur 7 jours :

  • 95km
  • Total D+ 6350m
  • Total D- 5800m

J1 : de Modane au refuge de l’Orgère.

  • 6.5km
  • D+ 950m

Départ de la gare en milieu d’après midi à 14h50 (1050m). De là rechercher et suivre le GR5. Le chemin raide permet de prendre rapidement de l’altitude dans la forêt. Peu de point de vue avant le lieu-dit Pierre Brune (1850m). De là, le refuge de l’Orgère (1985m) est presque atteint.

J2 : du refuge de l’Orgère au refuge de Peclet-Polset

  • 9.5 km
  • D+ 900m
  • D- 450m

Du refuge (1985m), prendre le chemin à l’ouest en direction du col de Chavière.
Après un début raide, on parvient à un sentier balcon (env. 2200m) en faux-plat menant à un joli vallon (2500m). Après un détour possible au lac de la Partie (panneau fléché), le sentier redevient raide jusqu’à parvenir au col de Chavière (2796m).
Les premières dizaines de mètres de descente sont un peu compliquées à cause de petites plaques de neige et surtout d’un passage -quelques mètres au dessus du replat- où le sentier semble avoir été emporté. La suite se fait sans problème, orienté par les cairn, jusqu’au refuge de Peclet-Polset (2474m).

J3 : du refuge de Peclet-Polset au refuge du Saut

  • 10km
  • D+ 600m
  • D- 950m

Du refuge (2474m), prendre le chemin fléché au nord-ouest. Après avoir passé le lac Blanc, le sentier se redresse nettement jusqu’au col du Souffre (2817m). Possibilité de grimper sur la petite moraine à gauche un peu avant le col pour avoir une vue sur le haut du glacier de Gébroulaz et le remarquable Roc du Souffre.

Une fois au col, continuer sur le sentier à l’ouest pour descendre une cinquantaine de mètres jusqu’à une moraine qui s’étend sur un axe nord-sud. Il est possible de suivre prudemment en hors-sentier cette moraine sur 1km sur la crête afin de parvenir sur une butte à environ 2930m donnant une magnifique vue sur les dômes, l’aiguille et glacier crevassé de Polset, une multitudes de lacs glaciaires, le massif du mont Blanc, le Beaufortain, etc.

Le retour se fait en revenant sur ses pas sur la moraine. Une fois revenu sur le sentier officiel, suivre les cairns et le glacier dont on observera d’abord l’amenuisement de sa partie visible, puis devinera son prolongement sous les roches (vers la côte 2400m, coin à bouquetins).

Au refuge du Saut (2126m), un Pralognanais et son groupe me proposeront gentiment de m’héberger dans la vallée le lendemain.

J4 : du refuge du Saut à Pralognan avec un crochet au Petit Mont Blanc

  • 24km
  • D+ 1200m
  • D- 1900m

Du refuge (2126m), prendre le sentier au nord-est en direction du col de Chanrouge (2520m) atteint rapidement. Arrivé à une bifurcation peu après le col, prendre à gauche et continuer jusqu’au refuge des Lacs Merlet (2417m). De là on aperçoit le lac Merlet inférieur. Il est possible de faire un détour au lac Merlet supérieur (2450m). Belle ambiance pour ce joli lac encaissé au pied de l’aiguille du Fruit duquel on a une belle vue sur les dômes.

Revenir sur ses pas jusqu’au refuge des lacs Merlet et aller en direction du refuge voisin du Grand Plan et suivre la piste de 4x4. Au bout de la piste vers la côte 2460m, suivre une sente menant au sentier de monté du Petit Mont Blanc (2677m) qu’on suivra.

Redescendre par le même itinéraire et prendre en direction du col du Mône (2533m) qui demandera de remonter un peu. Peu après le col, prendre à droite pour une longue descente avec une vue dégagée (résineux avec de belles couleurs en ce mois d’octobre). Dans la descente prendre en direction des Prioux (1710m). Parvenu sur la piste au niveau des Prioux, une fontaine à droite avec peu de débit est accessible en traversant le lieux-dit. Aller au nord jusqu’à Pralognan (1420m).

L’étape étant longue, il aurait été possible d’abréger le parcours au refuge des lacs Merlet.

J5 : de Pralognan (les Fontanettes) au refuge du col de la Vanoise

  • 6.5km
  • D+ 900m

Du parking des Fontanettes (1650m), suivre le sentier en direction du refuge des Barmettes (2012m) puis du refuge de col de la Vanoise (2516m). En ce mois d’octobre, le lac des vaches et le lac Long étaient presque à sec (idem pour le lac des Assiette du sentier alternatif).

Remarque : des travaux de stabilisation étaient en cours sur les pentes du Bochor et eut probablement empêché le passage sur certains de ses sentiers.

J6 : du refuge du col de la Vanoise au refuge de la Femma avec une tentative abandonnée de crochet à la pointe de la Réchasse

  • 18km
  • D+ 700m
  • D- 850m

Du refuge (2516m), suivre le sentier à l’est pour traverser le col de Vanoise (coin à chamois). Après avoir amorcé la descente, continuer à droite sur le sentier balcon pour franchir un pierrier cairné.

À une seconde bifurcation, je ne prend ni tout droit ni à gauche, et vais à droite pour suivre un itinéraire d’hiver en direction de la pointe de la Réchasse via le mont de la Para. Cela se fait hors-sentier avec quelques cairn et des fois sur une sente un peu plus marquée. Le chemin étant trop technique et exposé à mon goût, et ma progression trop lente, je fais demi-tour peu après avoir franchi le passage délicat de la carte IGN.

Descendre vers le lieu-dit l’Ile (2019m) et suivre la route, puis la piste jusqu’au refuge de la Femma (2352m) au milieu des vaches et de chalets d’alpage. En cours de route, penser à regarder en arrière les dômes et la dent Parrachée.

J7 : du refuge de la Femma au refuge du Fond des Fours avec un crochet au col des Fours

  • 13 km
  • D+ 1100 m
  • D- 900 m

Du refuge (2352m), poursuivre le sentier facile fléché vers l’est au milieu du relief tourmenté. On fini par arriver au joli lac de la Rocheure puis immédiatement après, au col de la Rocheure (2911m). De là, belle vue sur la Grande Motte et la Grande Sassière. Continuer sur le sentier vers l’est (et non vers le nord) vers un court passage en dévers coté ubac. On évolue à partir de maintenant dans un univers accidenté et minéral quoique progressivement conquis par des végétations vivaces. L’itinéraire est généreusement cairné ou évident jusqu’au refuge du Fond des Fours (2537m).

L’étape étant courte, possibilité de faire un aller-retour depuis le refuge jusqu’au col des Fours (2976m). Contrairement à ce qu’indique ma vieille carte de 1998, le glacier du Fond et le glacier de la Jave ont disparu (corollaire, le sentier de descente par delà le col n’est plus indiqué comme délicat sur les cartes récentes et permettrait de continuer vers le refuge du Carro).

J8 : du refuge du Fond des Fours à Val d’Isère

  • 7.5km
  • D- 750m

La descente se fait d’abord dans la rocaille, puis sur un sentier agréable. Il faudra tout de même prévoir deux passages de torrent à gué en arrière-saison. Le sentier passe ensuite près de ruines et de chalets d’alpage. Le sentier rejoint finalement un parking, s’en écarte légèrement puis rejoint Val d’Isère (1820m), où ce jour là, la navette passait à 12h30.

Dernière modification : 16 mai 2018
La Pointe de la Réchasse (3212m) par le Col de la Vanoise

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 12 octobre 2017

Topo publié le 24 octobre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 24 octobre 2017 à 13h33

    Bonjour Dadam.
    Très bonne idée d’avoir mis une couleur différente pour chaque jour dans le tracé !
    Bravo pour cette longue aventure et merci pour ces superbes photos en retour !
    J’aime bien les photos avec l’Aiguille Doran au début (#2, #3, #4), surtout la #3.
    J’aime beaucoup la photo #16 aussi. C’est d’ailleurs celle que tu as choisie comme logo ;o)
    Tu as vraiment eu une météo d’enfer pendant les 7 premiers jours ! Difficile d’avoir mieux. Tu as vraiment super bien choisi ton créneau !

    Si je puis me permettre, tu as mis "Sur 7 jours" au tout début de la rubrique "Itinéraire" mais dans ta description et ton tracé, tu as décrit 8 jours.

    Autre remarque : je suis déjà allé au Lac de la Partie et sur la photo #6, sauf erreur de ma part, ce n’est pas l’Aiguille Doran qu’on voit derrière le lac mais les Pointes de la Partie à gauche et la Pointe de l’Echelle au centre, avec ses parois caractéristiques de couleur noir et cuivre (même si là ça ne se voit pas trop).

  • par Le 24 octobre 2017 à 16h14

    Salut, merci pour tes commentaires :). L’aiguille a effectivement une forme impressionnante vue de l’Orgère.
    Il y’a 8 jours dans le topo parce que le départ s’est fait l’après-midi et la fin le matin. Je viens d’ajouter ceci au topo.
    Idem pour la pointe de la Partie, je corrige le titre de d’image.

  • par Le 24 octobre 2017 à 19h51

    Belle traversée et quelle météo ! Pour avoir fait une boucle début août et passé le Petit Mont Blanc sous le neige je te l’envie ! De plus de belles photos qui me donnent accès à ce que j’ai raté...

  • par Le 25 octobre 2017 à 11h18

    Merci, c’est la première fois que je pars aussi tard dans l’année mais j’ai franchement été gâté par le temps

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !