Traversée des Arêtes du Gerbier (2109m)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Magnifique traversée d'arête, mi-rando du vertige, mi-escalade (maxi 3c), Nord-Sud depuis la double brèche, jusqu'au grand couloir, au Nord du Pas de l'Oeille.

Accès

Villard-de-Lans, suivre la D 215 jusqu’au Balcon de Villard "Cote 2000", puis monter aux "Glovettes", parking à la Croix des Glovettes 1240m.

Itinéraire

Carte : IGN TOP25 3236ET

ITINERAIRE

Des Glovettes, suivre le sentier Bergerie des Fauges, en passant par l’Aversin , 1336m et le Collet des Clots, rejoindre la bergerie (0h30).

Poursuivre le bon sentier du Col Vert, jusqu’à son intersection avec celui du Pas de l’Oeille, 1675m (1h).

Prendre sur 100m, de distance le sentier du Pas de l’Oeille, jusqu’à être à l’aplomb du grand couloir de la double brèche que l’on atteint par une sente raide assez bien marquée (0h30).

Remonter le couloir de la double brèche (escalade facile sur gradins, puis dans le couloir, deux passages en 3b, spits et une corde fixe).

On sort du couloir proprement dit, par une zone d’éboulis et de pentes herbeuses raides, avec une sente bien marquée, qui amène au pied d’un ressaut de 15m (3b, deux spits).

On sort sous la double brèche, une sente bien marquée amène sur l’arête (1h depuis le début de l’escalade).

La suite est simple, on suit scrupuleusement l’arête aérienne avec des pas d’escalade facile sur le rasoir, le peigne (3b maxi, nombreux béquets pour mettre des sangles) jusqu’à venir buter sur le bastion sommital que l’on escalade facilement versant Prélenfrey, évident, pas de 2, (1h30 depuis la double brèche).

On retrouve l’arête que l’on suit jusqu’à une brèche que l’on désescalade sur 15m, puis on remonte par un pas aérien (3c, 2 spits), jusqu’à trouver une sente bien marquée, versant Ouest, descendante (passage de 10m en désescalade) qui amène à un rappel de 25m relais sur chaîne, (0h30 depuis le sommet).

Le rappel ramène vers le grand couloir où une sente bien marquée et raide, permet de rejoindre le sentier du Pas de l’Oeille (0h30), puis par la Combe Charbonière, on atteint la bergerie des Fauges (1h), et les Glovettes par le Collet des Clots et l’Aversin (0h30).

L’ASCENSION

Magnifique randonnée du vertige, dans un cadre aérien et somptueux. Escalade est facile, mais les techniques alpines sont nécessaires (encordement, assurage sur relais et en mouvement).

Cela faisait des années, que Jérôme et moi-même avions envie de ce voyage entre terre et ciel, depuis que nous avions fait le pilier de la double brèche, il y a....20 ans !

Nous n’avons pas été déçu ! Le parcours de l’arête, est une fantastique chevauchée, sur un calcaire blanc de toute beauté, très adhérant et sain.

De plus, le parcours est long, on n’en voit presque pas le bout, et c’est tant mieux. L’escalade est facile et ludique, les points assurance en dynamique sont faciles a trouver, il y a des béquets partout. Nous avons tout fait avec trois sangles et une corde de 50m (25m a double).

Le rappel à la fin de l’arête, donne encore un caractère plus alpin a cette "alpi-rando"

MA-GNI-FI-QUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !

Dernière modification : 16 mai 2018
Tour du Gerbier et du Ranc des Agnelons, du Pas de l’Œille au Col Vert par Prélenfrey

La carte du topo « Traversée des Arêtes du Gerbier (2109m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Traversée des Arêtes du Gerbier (2109m) »

Arêtes du Gerbier Piler de la double brèche Début de l’escalade de la double brèche 	Mer de nuage sur le Triève Les arêtes du Gerbier vues de la double brêche Entre ciel et terre sur les arêtes du Gerbier Passage du Peigne Sommet du Gerbier vu des arêtes Cordée sous le bastion sommital du Gerbier Au sommet des arêtes du Gerbier 	Le rappel Cordée à R4 dans le piler Martin Roc de Cornafion Les arêtes du Gerbier