Abonnez-vous à notre newsletter !

Traversée des Cols de Pré Rémy, du Fort, de la Frèche et d’Arpingon, au-dessus de Saint-Rémy-de-Maurienne

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1514m
Durée :
9h

Le versant Mauriennais du Massif de Belledonne-Sept-laux présente une série de combes parallèles descendant de la crête courant de la Pointe de Rognier au Pic du Frêne. La présente randonnée propose de visiter quatre de ces combes en les reliant par les Cols permettant en partie haute le passage de l'une à l'autre, en défilant sous la belle muraille que constitue versant est les Grands Moulins, les Trois Dames et le Fort. C'est un itinéraire riche en montées/descentes, qui peut être abrégé ou au contraire complété par l'un ou l'autre des sommets proches du parcours. – Auteur :

Accès

Remonter la Vallée de la Maurienne (autoroute A43 sortie Épierre) jusqu’à St-Rémy-de-Maurienne.
Du rond-point central, poursuivre vers l’Ouest pour monter les lacets de l’étroite route forestière revêtue de la Frèche, jusqu’à la fin du goudron, parking de la Place de Varrat.

Publicité

  • Sac de Couchage - Femme - Exosphère (...)

    162 €

  • Doudoune en Primaloft ThermoBall - (...)

    210 €

  • Chaussure de grande randonnée - (...) PROMO

    290 € 230 €

  • Sac à dos de trail running - Pack (...) PROMO

    119 € 113 €

Précisions sur la difficulté

Cette randonnée ne présente pas de difficulté technique particulière et peu de difficulté d’orientation l’été, en raison de l’omniprésence du balisage. La difficulté principale vient de la succession des montées/descentes qui peuvent éprouver les organismes.

En cas de nécessité, cette large boucle peut être réduite en utilisant les sentiers de descente des combes traversées : soit de la Combe de Lachat vers la forêt de Noire-Combe, soit du Lac de la Frèche sur la forêt de Noire-Combe ou celle de Varrat.

Au printemps et en début d’été, la persistance de névés, notamment dans les montées aux Cols (dans ce sens), peut nécessiter l’emploi des crampons pour la sécurité.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3433OT - Allevard/Belledonne Nord
  • Altitude minimale : 1170 m
  • Altitude maximale : 2270 m
  • Distance : environ 16 km
  • Horaires : comptez entre 8 et 10 h
  • Balisage : Les itinéraires du versant St-Rémy-de-Maurienne sont balisés de jaune. La crête des Férices (entre les Frèches et Arpingon) est balisée GR 738.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

De Varrat au Col de Pré Rémy

De la Place de Varrat, revenir sur ses pas sur 150m jusqu’au croisement pour prendre vers le nord-est la route forestière de Noire Combe non revêtue. S’élever ainsi à flanc de forêt laissant partir plusieurs chemins sur la gauche, puis redescendre rejoindre la route forestière de Beaufay-Bellecombe (placette avec panneau des itinéraires de St-Rémy).

50m après la placette monter sur la gauche une raide piste forestière en direction de Plan du Lay et Pré St-Rémy. La pente s’atténue et à un croisement, prendre la piste forestière montant sur la gauche vers Lanche Carrée, sur 100m seulement.

Ne pas rater à droite un sentier de flanc, qui part de niveau et même descend légèrement. Il va rejoindre le Ruisseau du Goujon puis monter en lacets serrés dans la pente boisée. Celle-ci s’atténue progressivement avant d’attendre le chalet du Plan du Lai.

Continuer 300m à plat parmi les mares et au croisement, quitter le sentier vers la Pointe de Rognier et prendre à gauche la direction du Col de Pré Rémy. Après un parcours vallonné, le sentier s’élève à flanc de montagne pour contourner les zones de blocs rocheux et remonter le couloir herbeux montant au Col.

Du Col de Pré Rémy au Col du Fort

Du Col descendre sur la gauche rejoindre le sentier montant de Noire-Combe. Le prendre à droite direction ouest : il contourne la Combe minérale de Lachat en suivant la crête d’une moraine et s’élève rive droite du couloir puis en lacet en son centre jusqu’à l’échancrure du Col du Fort.

Du Col du Fort au Col de la Frèche

Descendre le couloir de son versant sud-ouest par quelques lacets, puis tirer sur la droite pour passer au pied des rochers de la rive droite. Suit une traversée de niveau vers la droite pour franchir des zones de blocs et d’éboulis et atteindre une croupe plus herbeuse qu’il faut descendre, près du Lac de la Frèche.

Au pied, rejoindre le sentier montant des chalets de la Frèche et monter à droite le vallon puis un relief bosselé plus doux pour atteindre par la droite le Col de la Frèche, point bas de la crête.

Du Col de la Frèche au Col d’Arpingon

Descendre le couloir versant ouest pour rejoindre sous le Col le GR® 738 venant de la Perrière. Le prendre à gauche pour remonter vers le Sud par le sentier de crête des Férices, qui contourne la Pointe de la Frèche pour remonter sur la crête.

Du croisement avec le GR®, possibilité de gravir en aller et retour les Grands Moulins sur le droite (380m de D+) - voir trace GPS bleue.

Une variante permet de moins redescendre avant de remonter : du Col de la Frèche, revenir 50m sur ses pas face est puis traverser vers le sud en descendant un peu pour remonter par une pente raide et détériorée sur la crête. La traverser pour rejoindre en faible montée le contournement de la pointe de la Frèche - voir trace GPS violette.

De ce collet, le sentier remonte un peu vers la Tête de la Perrière puis replonge versant Ouest pour contourner par le bas les rochers et remonter en face au Col herbeux d’Arpingon.

Du Col d’Arpingon, possibilité de gravir en aller et retour la Tête de la Perrière sur la gauche (80m de D+) - voir trace GPS verte.

Du Col d’Arpingon à Varrat

Du Col (panneaux) poursuivre encore sur quelques centaines de mètres la crête jusqu’à une brèche où un sentier quitte le GR® (qui redescend vers le Refuge des Férices) pour basculer dans le versant Est (Arpingon).

Après quelques lacets, les pentes deviennent plus modérées et herbeuses pour rejoindre le principal Lac d’Arpingon.

Du Col au Lac d’Arpingon, une variante hors sentier peut être agréable, en prenant sur la gauche les pentes herbeuses qui permettent une descente directe aisée - voir variante trace GPS jaune.

À partir du Lac, le sentier se perd un peu dans le vallon, mais le balisage jaune permet de cheminer au mieux en privilégiant les bandes herbeuses. Le vallon est ainsi descendu, en tirant progressivement vers sa rive droite pour passer une ancienne moraine le fermant.

Puis le sentier tire progressivement sur la gauche, rejoint en le tangentant le sentier venant du Crêt de la Charité et débouche, après une très légère remontée, au Chalet d’Arpingon.

Prendre vers l’Est la descente qui comprend une partie raide assez pénible (sentier complètement détérioré par les passages). Au pied, à partir de la clairière (arrivée du câble de descente du Chalet), la descente suit la piste pastorale dans la forêt aux Étaves.

Après un virage à droite, au point coté 1591m, un poteau invite à plonger à gauche par un raide sentier dans la forêt. Ce sentier traverse le torrent du Gers, une piste forestière et plus bas la route forestière dans un de ses lacets et replonge dans la forêt, coupe de nouvelles pistes forestières pour enfin déboucher directement sur la Place de Varrat.

Dernière modification : 2 novembre 2019
Col de la Frêche (2183m), Col d’Arpingon (2276m)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Ayant parcouru pas mal de sommets à pied ou à ski dans les années 60 et 70, je profite de mon retour dans les Alpes pour ma retraite pour parcourir à nouveau certains itinéraires et en découvrir de nouveaux.

Randonnée réalisée le 27 octobre

Topo publié le 1er novembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 3 novembre à 09h05

    Hello,
    Jolie rando. Ce versant Mauriennais de la Pointe de Rognier et des Grand Moulin est superbe, sauvage à souhait et assez peu connu. Faut dire que l’accès par les pistes/routes ne sont praticables quasi que l’été ou fin du printemps, ça limite et il n’y a pas foule !
    J’avais essayer un printemps peu neigeux pour skier par la haut...Route impraticable très bas ça fait de gros den’ !
    Très chouette en tout cas !
    A+
    Patrick

  • par balouLe 3 novembre à 10h53

    beau secteur sauvage il y a des chamois et des cabanes de chasseurs
    le grand pierrier sous le col du fort est tres vipéreux attention où l’on met les pieds

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !