Trek dans le Mercantour autour du Mt Bégo

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
3400m
Durée :
3 jours et plus
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Boucle autour du Mont Bégo, pour découvrir les merveilles du Mercantour

Accès

Point de départ au Pont du Countet, au fond de la vallée de la Gordolasque. Pour s’y rendre, depuis Nice remonter la route de Grenoble jusqu’à rencontrer la route de la Vésubie, direction Lantosque puis Belvédère. Dans Belvédère remonter la bucolique route de la Gordolasque jusqu’au parking terminus.

Précisions sur la difficulté

Pas de difficulté particulière si ce n’est celle due aux conditions défavorables rencontrées sur place en terme de météo et de neige. A ne pas négliger bien sûr l’aspect nuit à une altitude supérieure à 2000m et l’éventuel froid associé.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3741 OT "Vallée de la VESUBIE" et TOP 25 - 3841 OT "Vallée de la Roya"
  • Altitude minimum : 1682 m
  • Altitude maximum : 2872 m
  • Distance : environ 40 km
  • Horaires : comptez entre 20 et 30 h

Itinéraire

Jour 1 :

Départ du Pont du Countet, pas le temps de plaisanter, la montée est directe et brutale en direction du Pas de l’Arpette. D’abord dans la foret le long d’une conduite forcée puis dans un espace dégagé, remonter ensuite le vallon en tirant à gauche jusqu’au col.

De là, la vue est superbe sur une partie de la vallée des Merveilles qui s’étend en contrebas. Après une bonne descente sur un sentier bien tracé, arrive en vue le refuge des Merveilles, près duquel il est possible de planter la tente, ou bien d’y passer la nuit.

Jour 2 :

C’est parti pour la grosse journée de la semaine, aujourd’hui c’est objectif Mont Bégo ! Après avoir contourné les deux lacs proches du refuge, entamer la montée vers le Bégo par un sentier bien visible depuis le refuge sur sa partie initiale, traçant une sorte de grande saillie horizontale au-dessus du lac long supérieur.

A proximité du pilier sud du Bégo, ici un débat peut prendre forme : soit de laisser les sacs et de faire l’ascension à vide avant de faire le retour et continuer vers la vallée des Merveilles supérieure et la Baisse de Valmasque, soit monter les sacs et une fois au sommet de continuer vers la face nord du Bégo, plus aérienne et délicate, tout en restant bien tracée.

La montée au Bégo par la face sud s’effectue sans encombre, par un astucieux chemin qui serpente entre les barres avant d’arriver sur la croupe sommitale. Encore quelques minutes pour atteindre le sommet et la vue dégagée s’offrira à vous !

Pour ce topo nous décrirons la variante sans les sacs au sommet. Une fois de retour aux sacs, tracer horizontalement pour rejoindre la vallée des Merveilles, qu’il faut remonter tranquillement. Arrivés à la Baisse de Valmasque, vous pouvez contempler le reste du chemin, avec en tout premier le Lac du Basto et le chemin qui longe sa rive droite.

Prendre donc la direction du refuge de Valmasque, où il sera de nouveau possible soit de planter la tente, soit d’y dormir selon la motivation de chacun.

Jour 3 :

Petite journée au programme, avec le refuge de Fontanalba en point de mire, commençant par une descente assez longue direction Castérino. A l’approche de la route, un large chemin sur la droite mêne au lac des Grenouilles d’abord, où la pause midi est appréciable, puis ensuite au refuge de Fontanalba, où une fois encore il faudra choisir entre l’abri ou la tente (à l’époque de ce topo, refuge de Valmasque en travaux, se renseigner avant). Attention, la zone de bivouac autorisée est un peu en contrebas du refuge, bien indiquée.

Jour 4 :

Suite de la boucle, aujourd’hui c’est direction la baisse de Valauretta dans un premier temps puis encore une fois le refuge des Merveilles dans un second temps. Pour la rejoindre, il faut continuer le large sentier qui passe devant le refuge de Fontanalba, avant de bifurquer à gauche peu avant le lac vert. Remonter alors le sentier jusqu’à la baisse.

Au col, un panneau indique la direction du refuge des Merveilles. Dans le vallon de Valauretta, deux solutions s’offrent à vous : faire le tour par le GR pour rejoindre le fond de la vallée, ou couper par un petit sentier indiqué sur les cartes IGN, qui se situe non loin d’une cabane appelée Gias de Valauretta, juste après avoir traversé le torrent.

La deuxième solution est préférable en termes de calme, car beaucoup moins fréquentée, et dominée tout du long par les barres du Bégo, splendide ! Préférer le GR en cas de doute sur l’orientation. Qu’importe la voie, après quelques efforts vous retrouverez le déjà vu refuge des Merveilles pour une ultime nuit en altitude.

Jour 5 :

Le voyage touche à sa fin, plus qu’à repartir sur les traces du premier jour ! Remonter le pas de l’Arpette, descendu quelques jours plus tôt, avant de basculer du côté de la Gordolasque. Commence alors la fameuse descente interminable de fin de rando, celle qui casse les genoux. Suivre la trace initiale ne présentera aucune difficulté, et c’est retour au parking après ces 5 jours dans le Mercantour.

Remarques générales :

Les étapes décrites ici peuvent paraître courtes... si les conditions sont favorables ! Sans neige et sans pluie, il est certain qu’elles seront très courtes, il est donc tout à fait envisageable d’adapter complètement les longueurs et l’enchaînement des journées, en choississant d’autres endroits où planter le camp ! Il est facilement imaginable de faire rentrer le tour en 4 jours, voir en 3 en cas de grosse motivation et de bon entrainement !

Le Mercantour est riche en faune... préparez vous à croiser une armée de marmottes, de biches, de chamois, de bouquetin, d’hermine, de rapaces, pourquoi pas un loup... une paire de jumelles n’est pas forcément superflue !

Enjoy your trekking ;) !

Dernière modification : 23 juin 2018
Mont Bégo (2872m) en traversée par la Gordolasque

La carte du topo « Trek dans le Mercantour autour du Mt Bégo »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Trek dans le Mercantour autour du Mt Bégo »

Sous le Pas de l'Arpette, en arrivant sur les Merveilles Lac Long Supérieur Vers le Sommet du Bégo En remontant la Vallée des Merveilles Le Lac du Basto Dans le Vallon de Valmasque Vue de la Baisse de Valauretta Au-dessus du Refuge des Merveilles