Abonnez-vous à notre newsletter !

Tunnel (2637m) puis Col du Parpaillon (2783m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1570m
Durée :
1 jour

Très belle sortie VTT sous d'immenses falaises abruptes, dans un site magnifique de forêts de mélèzes et de pins, de torrents et d'alpages dans une ambiance très "Montagne". L'arrivée au Col est un grand moment. – Auteur :

Accès

A Barcelonnette prendre la D900 direction Jausiers-Vars.

Après 13 km arrivée dans la Commune La Condamine – Châtelard (1305 m).

Parkings autour du Monument aux morts et face à la boulangerie.

Précisions sur la difficulté

Pour ce qui est de la montée jusqu’au Tunnel et la traversée de ce dernier absolument aucune difficulté technique.

Cependant il y a deux points qui méritent quelques remarques :

1) Traversée du Tunnel

Il serait dommage de ne pas aller faire coucou aux Hautes Alpes.

Le Tunnel fait 700 m de long. A l’intérieur pas d’éclairage, l’air est froid et il pleut.

Tout au long de la traversée on roule sur un terrain creusé où se sont formées de profondes flaques d’eau.

Cela dépend de la période mais une bonne partie du sol pourrait être couverte de glace.

Pour finir il se peut qu’on soit amené à rencontrer d’autres usagers qui peuvent être à pied, à vélo, à moto ou en voiture.

Par conséquent :

* ne pas hésiter à s’habiller avant de s’engager. Surtout que vous aurez bien transpiré dans la montée.

* Indispensable d’avoir un éclairage efficace pour voir et être vu.

* Se méfier des trous et d’un éventuel verglas.

2) Montée au Col du Parpaillon

Pour ce qui est du retour, si au lieu de retraverser le tunnel, on choisit l’option d’aller profiter du panorama en gravissant le Col, les choses seront un peu plus compliquées.

Sur les deux versants, il n’y pas de panneau indiquant le col quant au sentier indiqué sur la carte, n’y comptez pas trop.

Côté Hautes Alpes, il y a des sentes qui partent à gauche et à droite de l’entrée du tunnel. Nous avons choisi celle de gauche qui ressemblait le plus à un sentier.

(De fait il s’est avéré que c’est celle dont le relevé GPS correspond le plus au sentier présent sur la carte IGN.)

Cette sente comporte des portions très raides où il va falloir pousser, porter, hisser les engins, sur un terrain parfois croulant. (Approximativement 150m de dénivelée pour une distance de 0.4 km).

Mais la récompense sera extraordinaire.

Pour la descente côté Ubaye, le sentier disparaît très rapidement et il faut alors se lancer dans des éboulis dont la pente peut dépasser les 30° (inutile de préciser que c’est vélo à la main !).

Entre nous c’est la première fois que je me sers d’un VTT, freins bloqués, comme bâtons de marche sous peine de partir en vrac.

Mais ça passe…

Plutôt que des chaussures type VTT, je conseillerais ici des chaussures type MID avec des semelles qui accrochent.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN : TOP25 - 3538 ET "Aiguille de Chambeyron"
  • Altitude minimale : 1300 m
  • Altitude maximale : 2783 m
  • Distance (AR) : environ 37 km
  • Horaires : comptez entre 6 et 7 h
  • Balisage : Depuis Les Pras jusqu’à la Cabanne du Grand Parpaillon, balises GR 6 et 56. Puis jusqu’au tunnel, balisage VTT jaune (vu 2 balises). Quelques cairns dans la montée au Col
  • VTT sans AE
  • Chaussures MID plutôt que Type VTT

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Au départ du parking, prendre la D29 direction la station de ski Ste Anne – La Condamine pour s’enfoncer dans la vallée du Ruisseau du Parpaillon.

Passer devant la Chapelle St Roch à 2 km (1435 m- qui ne ressemble pas du tout à une chapelle).

Continuer sur 2,8 km jusqu’à un carrefour dans une épingle à l’entrée du hameau des Pras (1693 m). A noter que la déclivité de la route sur ce tronçon de 4.8 km est de l’ordre de 10 % (Pour ceux à qui ça parle).

Laisser la D29 poursuivre à gauche vers la Station de Sainte Anne et continuer tout droit.

A partir des Pras jusqu’à la Cabane du Grand Parpaillon on va rouler sur le GR 6 - GR 56 "Tour de l’Ubaye".

Traverser le hameau des Pras et poursuivre sur une petite route à pente très faible, qui sera encore goudronnée sur un peu plus de 1.3 km, jusqu’à la Chapelle Sainte Anne (1753 m - Fontaine – Table pique-nique).

Ici la petite route devient une piste forestière en terre battue bien roulante.

Poursuivre sur cette piste forestière, franchir le Pont du Bérard situé 1.8 km plus loin (1866 m), puis après 2 lacets déboucher sur le Plan du Parpaillon (2033 m).

Ici accueillant petit Bar très simple.

On aura parcouru jusqu’ici, 8 km au total.

Traverser le pont sur le Ruisseau du Parpaillon.

Continuer sur la piste ou « Route du Parpaillon » (on entre alors dans le vif du sujet !).

C’est une route qui, comme le tunnel, fût construite entre 1891 et 1900 par le Génie Militaire. Elle fait suite à un chemin, militaire aussi, de la fin du XVII ème « praticable par l’artillerie ».

La montée se déroule dans des alpages assez pentus dans une ambiance très montagne. On aura un sol un plus caillouteux, moins roulant..

Pendant la montée il est important de repérer une traversée d’eau en très mauvais état. Elle pourrait créer un sérieux problème à la descente.

Au bout de 6.5 km et 8 lacets dans une pente de l’ordre de 10 % on arrive sur la plateforme devant le Tunnel du Parpaillon (2637 m). I.

La distance totale parcourue est de 17 km pour un dénivelé de 1400 m.

A la verticale de la galerie on aperçoit le Col du Parpaillon (2783 m).

Traverser le tunnel.

On débouche ainsi dans les Hautes Alpes sur la Commune de Crévoux face à la vallée du Torrent de Crévoux qui descend sur Embrun.

Pour revenir à La Condamine – Châtelard en franchissant le Col du Parpaillon (2783 m) (ce qui est une option) :

Repérer une sente bien marquée à gauche de l’entrée du tunnel.

Vélo à la main la suivre au mieux jusqu’au sommet du Col (quelques cairns).

Après avoir bien profité du magnifique panorama, commencer la descente en suivant d’abord un bout de sentier, puis ce dernier disparaissant très rapidement, attaquer directement dans des éboulis raides face à la pente.

Eviter au maximum que le VTT n’en fasse qu’à sa tête et bien ancrer ses pieds au sol pour les manœuvres.

Quand la pente s’adoucit obliquer à droite pour arriver sur la plateforme du tunnel par un terrain plus facile (mais pas plus agréable).

A partir d’ici retour vers La Condamine – Châtelard par le chemin de montée.

Attention à bien anticiper la traversée d’eau repérée à la montée. Sans cela vous risqueriez de sortir de la photo.

Dernière modification : 15 novembre 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 6 juillet 2017

Topo publié le 15 novembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par balouLe 16 novembre à 19h05

    belles photos et la descente doit etre super !
    je voulais y monter depuis crevoux mais je n’ai pas de 4x4

  • par Le 17 novembre à 16h08

    D’un côte comme de l’autre le cadre est très beau et franchement ce serait vraiment dommage de monter ça en 4X4.

    La descente est super mais la montée n’est pas mal non plus. Au final une belle journée en perspective dans une ambiance Montagne qu’on n’oubliera pas de sitôt !

    A+

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !