Une petite semaine en Crète sur la GR E4

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
2000m
Durée :
3 jours et plus

La Crète au mois de Mai offre la possibilité d'aller marcher dans de merveilleux paysages aux senteurs de lauriers et de thym et de profiter chaque jour pendant la randonnée de belles criques aux eaux cristallines ! Alors, c'est parti ? – Auteur :

Accès

Avion jusqu’à Héraklion (Transavia pour des billets pas chers ) puis bus jusqu’à la gare routière principale et 2 cars jusqu’à Paléochora. Compter une journée de transfert incluant le vol.

Précisions sur la difficulté

Pas de difficultés particulières pour cette randonnée, une grosse journée avec 1200 m de D+ pour les gorges d’Irini mais qui passe sans problème et puis le lendemain, on les redescend par les fabuleuses gorges de Samaria !

Les infos essentielles

  • Carte Top 30 de chez Anavasi : Samaria-Paléochora-Sougia Ref 11.13
  • Carte Top 30 de chez Anavasi : White Mountains Ref : 11.11- 11.12
  • Altitude minimum : 0 m
  • Altitude maximum : 1250 m
  • Distance : environ 95 km
  • Horaires : comptez entre 05 à 08 h par jour
  • Le GR est dans l’ensemble bien fléché par des panneaux jaune et noir avec de nombreux cairns et traces de peintures. seules quelques sorties de villages manquent d’indicateurs mais les gens vous renseignent avec plaisir !
  • Balisage : Jaune et noir

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Jour 1 : Transfert depuis la France

Jour 2 : Paleochora-Elafonisi-Paleochora

  • 4 heures de marche ou 8 heures selon les dates du bateau qui vous ramènera à Paleochora.
  • En Mai le bateau ne fonctionne pas ! bien se renseigner sur place car sur le net les renseignements sont très approximatifs voir faux... !

Cette étape côtière est très belle mais il faudra vous rendre en taxi jusqu’à Krios pour éviter les 9 km de bitume. Compter 15 euros pour le transfert aller ( l’agence de taxi se trouve vers le débarcadère). Bon accueil et se met en 4 pour vous arranger...

Si le bateau ne fonctionne pas, le retour vous ramène à Krios par le même chemin et donc là aussi il faut prévoir le taxi pour la route.
Le sentier E4 est bien indiqué par des cairns et panneaux jaune et noir tout le long du littoral, quelques grimpettes alternent avec des marches sur des plages idylliques... Elafonisi est réputé pour sa plage paradisiaque mais beaucoup trop de monde pour moi aussi, nous ne resterons pas longtemps ! en chemin vous verrez beaucoup de chèvres en liberté grimpant les falaises tels des chamois et des lauriers roses à profusion si vous randonnez en Mai. Bref un premier contact avec ce GR vraiment top et des baignades de rêve !

Jour 3 : Paleochora-Sougia

  • 6 heures de marche
    Belle étape côtière avec 200m un peu raide avant Sougia. Paysage côtier typique des îles méditerranéennes. On se baigne en route et on profite du soleil !

Jour 4 : Sougia- Omalos par les gorges d’Irini

  • 8 heures de marche
  • 1200 m de D+

Pour cette étape, on quitte la mer pour les montagnes par des gorges exceptionnelles de beauté et très sauvages en comparaison avec sa voisine Samaria. La veille réserver un taxi pour se faire déposer à l’entrée des gorges ce qui évite une fois encore le bitume de 5 km. De là le spectacle commence, au petit matin le chant des oiseaux résonne dans la gorge étroite, de magnifiques arbres aux formes tortueuses, des fleurs, des senteurs, bref on se croirait au paradis !!

Le chemin grimpe régulièrement et sans s’en rendre compte on gravit les 1200m tellement la beauté et diversité du paysage vous accapare ! En fin d’après-midi, on parvient au plateau d’Omalos et par un petite route, on gagne le village. À l’entrée du village vous vous arrêterez au bar resto et c’est là que vous mangerez (typiques et bons produits locaux du propriétaire ) et éviterez ainsi la bouffe standardisée des hôtels...

Jour 5 : Omalos-Agio Roumeli par les gorges de Samaria

  • 5 h 30 de marche
  • 1200 m de D-

Une étape mythique qui voit des milliers de visiteurs rien que pour ce lieu !
L’hôtel vous amènera à l’entrée des gorges.

  • Ouverture 7 h 30 et il faut être sur place 1/2 h avant, histoire de profiter des gorges avant la foule !

Au départ, le chemin formidablement aménagé descend rapidement vers la fond de la gorge. une belle forêt de pins vous abrite du soleil tout le long de la descente que vous ferez avec les gardes du parc lesquels vérifient à chaque checkpoint les bouches à incendies...
Tout au long de la descente, des points d’eau potable ainsi que des toilettes indiquent qu’on est loin des gorges d’Irini !

Les gorges au fur et à mesure de la descente se rétrécissent et le clou du spectacle se situe bien en aval peu avant la sortie, là, on serpente dans un étroit corridor plutôt impressionnant... ! On arrive ainsi à Agia Roumeli où la plage vous attend !

Jour 6 : Agia Roumeli-Loutro

  • 7 h 30 de marche principalement le long de la côte

Une étape côtière longue mais tellement belle ! en chemin des vues magnifiques sur des eaux turquoises, une église "Agios Pavlos" sur une plage !, une crique de rêve (Marmara bay ) surplombée par un petit resto fort sympathique ! ça tombe bien, on y arrive à l’heure du déjeuner ! Salade crétoise d’enfer !

Bref, on repart direction Loutro un peu chargé mais c’est pour la bonne cause...

Le chemin s’éloigne un peu de la côte pour contourner la pointe et redescendre sur Loutro par un chemin un peu escarpé mais de toute beauté.

Un grand plouf ne déméritera pas après cette étape un peu longue mais tellement crétoise.

Jour 7 : Loutro-Frangokastello

  • Transfert par bateau jusqu’à Chora Sfakion (2 h) puis taxi jusqu’à Frangokastello

Le choix du bateau s’est fait pour éviter la trop longue partie de route entre Sfakion et Frangokastello et le bateau c’est sympa !

Journée plage et emplettes !

Jour 8 : retour France (taxi jusqu’à Héraklion).

Dernière modification : 29 juin 2018
Les gorges de Samaria

A propos

Auteur de ce topo :

Tombé dans la marmite montagne dés l'age de 12 ans, J'ai commencé par l'alpinisme et la haute montagne jusqu'à l'age de 40 ans pour ensuite me consacrer entièrement à la rando. La photo a également une grande place dans cet univers. "Quand tu arrives en haut de la montagne, continue de grimper" proverbe (...)

Crédits : Monik

Randonnée réalisée le 11 mai

Topo publié le 6 juin

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 7 juin à 16h51

    Bonjour Yetidzo. Avant de regarder le topo en détail, une remarque sur un détail qui me heurte les yeux : il ne s’agit pas de la Crête (de coq), mais de la CrÈte avec un accent GRAVE (30 ans de Grèce, dont 15 partagés en Crète, obligent).

  • par Jean PaulLe 7 juin à 19h34

    Photo n°22 : c’est un geai et non pas un pic vert .
    Le 17 mai j ’étais en Crète et j ’ai pu faire une randonnée superbe dans les gorges de Rouvas au Sud d ’Héraklion .

  • par FredLe 8 septembre à 11h09

    Bonjour .il n y a aucun commentaire sur l’ hébergement ?
    En mai ou en octobre on trouve facilement des petits hôtels ?
    Ou camping sauvage ?

  • par Le 8 septembre à 15h44

    @Fred. De 1984 à 1995, nous avons passé chaque année 2 semaines en Crète (en 1987 le plus jeune fils avait 16 mois et le grand 6 ans) et nous n’avons jamais eu de problème de logement dans de petites "pensions" ou chez l’habitant, qui plus est au mois d’août.
    Cependant je ne me risquerais pas à un conseil, les conditions ont peut-être changé.

    La recherche "voyage en crète où loger" sur Internetdonne plein de réponses, mais il y a beaucoup à lire.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !