Valfleury, circuit de l’aqueduc

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
560m
Durée :
1 jour

C'est le plus long des cinq circuits balisés par la commune de Valfeury dans la vallée de la Durèze et de ses affluents. Il s'agit d'une variante rallongée du Circuit de la Durèze, le nom venant de vestiges de l'aqueduc romain du Gier fortuitement mis à jour par le recalibrage d'un chemin rural. – Auteur :

Accès

  • Village de Valfleury
  • Grand parking à l’entrée du village
  • Départ possible du col de la Gachet

Précisions sur la difficulté

  • Circuit long et vallonné
  • Orientation au "nœud du 8" vers la cote 438m
  • Traversées de départementales peu fréquentées
    • D2
    • Carrefour du col de la Gachet
    • D65 (x2)
    • D6

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 2933 ET
  • Altitude minimale : 364 m
  • Altitude maximale : 778 m
  • Distance : environ 18 km
  • Horaires : environ 5h00
  • Balisage : jaune + triangle noir

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Aller

  • En bleu sur le fichier kml

Du parking, panneau des randonnées, traverser le village en passant devant l’église.

Prendre le Chemin des Plantées, plein nord, panneau direction les Plantées.

Aux Plantées, prendre à gauche, nord, le Chemin des Ecorchas.

À la cote 722m, traverser la D2.

Rejoindre le GR 7 et le suivre à droite, nord-ouest, jusqu’au col de la Gachet.

Traverser le carrefour et prendre le chemin en face, nord-nord-est.

Rejoindre la D6 à la cote 767m.

Prendre le chemin à droite, est puis, 100m plus loin, le chemin de gauche, nord-est.

Le chemin passe à la Font du Loup et atteint une bifurcation.

Prendre à droite, nord et rejoindre la D 65 qui faut traverser deux fois, la route effectuant un lacet.

Poursuivre la descente jusqu’à la bifurcation de la cote 665m, séparation avec le circuit bleu.

Prendre à gauche, nord, panneau direction le Gas et rejoindre ce hameau.

À l’entrée du hameau prendre à droite, est. Atteindre une bifurcation 250m plus loin, séparation avec le circuit rouge.

Descendre à gauche, nord-ouest, revenir est, rejoindre une petite route. La suivre à droite, est, traverser le hameau de Crévieux.

Environ 250m après le hameau, prendre un sentier à gauche, sud-est, traverser la D6 et descendre le vallon du Ruisseau du Feuillet.

Rejoindre une petite route et la remonter, droite, sud. Traverser le hameau de Chevalard, atteindre un carrefour.

Jonction avec le circuit rouge. Prendre à gauche, sud-est. Au carrefour suivant, 90m plus loin, séparation avec le circuit rouge.

Prendre le chemin en face, sud-est, non représenté sur IGN 2018.

Rejoindre une petite route, la suivre à gauche sur 40m, prendre un chemin à gauche, sud-est, cote 465m.

Atteindre une piste agricole, tourner à droite, sud, traverser une autre piste et atteindre le "nœud du 8".

Prendre la piste agricole, gauche, sud-est. Traverser le plateau et descendre sans l’atteindre vers la confluence du Feuillet et de la Durèze.

Atteindre un carrefour environ 15m au-dessus du niveau de la rivière, point bas de la randonnée.

Retour

  • En rouge sur fichier kml

Prendre à droite, ouest, longer la Durèze jusqu’aux Rivoires, confluence avec un petit vallon venant de la droite, nord, cote 376m.

Remonter ce vallon, revenir au "nœud du 8".

Prendre à gauche, nord-ouest, atteindre le carrefour de la cote 438m.

Prendre à gauche, sud-ouest. Descendre dans un petit vallon boisé, franchir un ru et tourner à gauche, sud-est.

À la sortie du bois, prendre le chemin de droite, ouest. le chemin en face n’étant pas représenté sur IGN 2018.

Atteindre une petite route, prendre à gauche, sud, jonction avec le circuit rouge ; de ce point, les circuits rouge et noir sont confondus jusqu’à Valfleury.

Traverser le hameau des Chabaudières et continuer la descente jusqu’au gué sur la Durèze, ne pas le franchir.

Prendre le sentier qui remonte à droite, nord-ouest, jusqu’au hameau de la Sibertière.

Dans le hameau, prendre la petite route à gauche, ouest-sud-ouest et atteindre le hameau de Vernay, oratoire.

À une bifurcation, prendre à gauche et descendre jusqu’à un pont sur la Durèze, ne pas le franchir.

Prendre à droite, ouest, le chemin qui remonte à Valfleury en longeant la Durèze.

Informations

Dernière modification : 31 décembre 2018
Cellieu - Valfleury, en boucle

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 18 décembre 2018

Topo publié le 20 décembre 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (18).
  • par Le 20 décembre 2018 à 13h52

    Ces panoramas détaillés sont superbes et fascinants. Je suis allé le même jour faire un tour sur l’esplanade de Fourvière, émerveillé de voir les Alpes aussi bien mais frustré de ne pas pouvoir identifier la plupart de ces montagnes. Encore un peu d’expérience est nécessaire et ces panoramas m’aident bien. J’en redemande !

  • par Le 20 décembre 2018 à 14h04

    Merci du retour.
    Ce logiciel gratuit en ligne aide bien :
    http://www.udeuschle.selfhost.pro/panoramas/makepanoramas_en.htm

  • par Le 20 décembre 2018 à 15h10

    Merci du conseil. En effet, logiciel très pratique et très intéressant pour moi qui me destine à des études de géomatique.

  • par marynetteLe 21 décembre 2018 à 06h04

    toujours des croix des oratoires c’est un vrai pélerinage ! tu peux aller a compotelle

  • par Le 21 décembre 2018 à 11h31

    bonjour Alain. Sur ta dernière photo, là où tu indique la muzelle il me semble que la grosse masse qui se détache le plus sur l’horizon c’est le sommet des Bans. Ton indication n’est pas fausse car de ce point de vue les 2 sont dans le même alignement.

  • par Le 21 décembre 2018 à 14h00

    marynette : j’ai aussi photographié un château, cela ne fait pas de moi un défenseur des riches et des aristocrates. J’ai photographié des vergers et cela ne fait pas de moi un agriculteur. J’ai photographié un aqueduc romain et cela ne fait de moi un spécialiste de l’antiquité.
    Mais votre message fait de vous une personne de peu d’intelligence.

  • par Le 21 décembre 2018 à 14h03

    Bonjour Patrice
    Je ne pense pas qu’il y ait erreur. C’est bien la Muzelle. De l’endroit où a été prise la photo, les Bans sont occultés par la Muzelle, moins haute, mais plus proche de 20km.

  • par Le 21 décembre 2018 à 14h18

    @Marynette, point n’était besoin de poster deux fois un message parfaitement inutile. Croix et oratoires sont des objets témoins de la vie humaine. C’est vous qui y attachez une connotation religieuse. Par ailleurs les chemins de CompoStelle sont d’excellents itinéraires de randonnée. Et si un jour vous allez à Compotelle en train, n’oubliez pas de compoSter votre billet.

    Et comme disait notre ami Jicé (je crois), parler de quelque chose ce n’est pas croire en ce "quelque chose".

  • par Le 21 décembre 2018 à 14h20

    La capture vient d’un logiciel en ligne.
    http://www.udeuschle.selfhost.pro/panoramas/makepanoramas_en.htm
    Le sommet ouest, indiqué par le logiciel est à 150km et pourrait être l’aiguille des Arias.
    Merci pour ton message constructif, tous ne le sont pas...

  • par Le 21 décembre 2018 à 14h26

    Bonjour hereme
    Merci pour ton message.
    Jicé a dit ça ? C’est une belle et très juste citation.
    Mais je doute que marynette (que je soupçonne de se cacher derrière des pseudos divers, les messages étant toujours écrits dans un style identique de niveau CE1) puisse en comprendre la subtilité.
    @ Patrice : aux jumelles on reconnait bien la Muzelle et on ne voit rien qui dépasse derrière.

  • par lilianLe 22 décembre 2018 à 20h33

    un drôle de loup a l’echarpe rouge

  • par Le 23 décembre 2018 à 09h15

    C’est Lupo Wolfie, la mascotte du Giro.
    Les éleveurs français ont menacé de barrer les routes si cette peluche passait la frontière.
    Vont-ils faire un mouvement pour l’interdiction des nounours en peluche et autres doudous présentant des prédateurs sous un jour sympathique ?

  • par Le 23 décembre 2018 à 10h52

    C’est en effet du grand n’importe quoi Alain !
    Il vont peut-être aussi tenter d’interdire le film Dense avec les loups, ou boycotter la station de ski de la Joue du Loup, et tant d’autres lieux qui portent le nom de ses animaux fabuleux que sont les loups et les ours !
    250 malheureux prédateurs sur un territoire comme la France et c’est la révolution des grenouilles. Je cherche un gilet jaune pour tous ces animaux qui n’ont pas voix au chapitre et que l’on tue sans vergogne !

  • par Le 23 décembre 2018 à 11h57

    Merci pour le lien. Amusant comme outil. Ma remarque venait du fait que sur la table d’orientation du crêt de la perdrix ,d’où on reconnait à peu près le même panorama que sur ta photo,il y est indiqué " les bans". Alors je viens de tester le logiciel depuis ce point de vue, et effectivement il me sort "la muzelle" à la place "des bans". Erreur sur la table ?

  • par Le 23 décembre 2018 à 12h10

    J’ai fait un agrandissement de la photo en y apportant de la définition, pour moi c’est bien la Muzelle.

  • par Le 23 décembre 2018 à 14h37

    Les tables du Pilat (et d’ailleurs) ne sont pas toujours sans erreurs.
    Les Grandes Jorasses sont mentionnées sur celle de la Perdrix ou de l’Oeillon, je ne sais plus laquelle. C’est aussi une erreur, il faut aller à Yzeron, bien plus au nord, pour voir les Grandes Jorasses.

  • par Le 24 décembre 2018 à 18h31

    @ lilian (avec un peu de retard).
    Pff !
    C’est pas rouge, c’est : "Rosa Giro d’Italia"

  • par Le 29 décembre 2018 à 10h19

    Histoire de vérifier par moi-même, je suis monté au crêt de la perdrix cette semaine.
    J’y ai pris quelques clichés de l’horizon. Puis je les ai comparés sur géoprtail 3D qui permet d’incliner la terre. Pas de doute, c’est bien la Muzelle.

  • par Le 29 décembre 2018 à 10h35

    Si on ne fait pas le calcul tenant compte de la courbure terrestre, il semble évident qu’à 800m d’alt. la Muzelle occulte les Bans. Qu’elle l’occulte également 630m plus haut est plus surprenant.

  • par Le 30 décembre 2018 à 14h32

    Depuis le crêt de la perdrix, supposons que la Muzelle et les Bans soient dans le même alignement ( ce qui n’est pas le cas).
    Alors d’après mes calculs, sans tenir compte de la courbure terrestre, il faudrait que le sommet des Bans culmine à 3751m pour qu’il puisse pointer le bout de son nez derrière la Muzelle.
    Dans la réalité il se peut que les Bans soient visibles, mais ils passent inaperçu comparé aux silhouettes plus imposantes des autres sommets.
    Imaginons un segment sur l’horizon qui relierait la Muzelle à l’Olan. Alors les Bans se situent à environ du quart de ce segment dans le sens Muzelle-Olan.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !