Vallée des Traouïero - Trégastel / Perros-Guirec

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
65m
Durée :
demi-journée

La vallée des Traouïero, une étape à ne pas manquer. Cette vallée profonde et boisée est parcourue par un petit ruisseau et parsemée de blocs de granite rose formés par l’érosion depuis 300 millions d’années. Grâce à la présence d’un microclimat original, de nombreuses espèces rares et menacées de fougères et de mousses s’y épanouissent. – Auteurs : et

Accès

De Trégastel ou de Perros-Guirec se rendre à Randreuz par D788.
Parking dans le village de Randreuz, sur la "Route de Rendreus".

Précisions sur la difficulté

Aucunes difficultés

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 0714OT - Lannion/Perros-Guirec/Les Sept Îles/Côte de Granit Rose
  • Départ : 20m
  • Point haut : 45m
  • Dénivelé cumulé : 65m
  • Distance : environ 5km (AR)
  • Horaires : entre 1,5h et 2h
  • Balisage : Jaune du PR
  • Sortie du 25/05/2018

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Aller

De Randreuz prendre la Route de Rendreus (sud).

Plus loin on trouvera un sentier à droite, des panneaux et le balisage jaune du PR vers la Vallée des Traouïero.

Suivre ensuite le sentier balisé jaune dans cette vallée, en traversant des passerelles et des petits ponts, avec une végétation luxuriante et dans les blocs de granit. On trouvera également un petit étang sur le trajet.

Cette vallée escarpée cache des chaos granitiques tapissés de mousses et entourés de fougères dans un sous-bois épais de chênes châtaigniers, frênes, aulnes et noisetiers.... Ce sont les anciennes influences climatiques et l’érosion qui ont donné naissance à ces grands chaos granitiques...

Ce topo s’arrête au point coté 42m sur la carte IGN mais on peut poursuivre plus loin, suivant le temps et l’envie.

Retour

Par le même itinéraire.

A découvrir :

-----------------------------------------------------------------------------

Diaporama de la sortie

Dernière modification : 20 août 2018
Côte de Granit Rose - Ploumanac’h

A propos

Auteurs de ce topo : ,

Randonnée réalisée le 25 mai

Topo publié le 28 mai

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 29 mai à 18h08

    Salut à tous les 2.
    Ce sentier offre un décor qui change de ce à quoi on est habitué en Bretagne avec les superbes chemins côtiers. C’est un décor qui me fait penser à des choses que je peux voir dans les forêts vosgiennes ou les forêts allemandes près de la frontière française. Certes les rochers ne sont pas faits de la même roche mais il y a une ressemblance générale. D’ailleurs, en ce moment, les rhododendrons sont fleuris dans les forêts allemandes et même si on ne les voit pas de très près, j’ai l’impression que sur vos photos #6 et #8, il s’agit justement de rhododendrons.
    Sinon, la photo #24 est très sympa. Quel arbre !
    @+.
    Thierry.

  • par Le 29 mai à 18h42

    Salut Thierry
    Des paysages et des décors très variés, nous sommes tombés sous le charme de la Bretagne. Des falaises et des prairies vertes qui descendent jusque dans la mer, des immenses plages de sable blanc, des villages typiques aux toits de chaume, une côte de granit rose magique...superbe.
    En effet il s’agit bien de rhododendrons sur les photos (il manque encore des légendes...)
    @+

  • par Le 30 mai à 16h40

    Curieuse appelation que cette vallée des Traouiero, ce nom étant un mot pluriel signifiant "les vallées".

  • par Le 30 mai à 17h10

    C pas un peu comme le col de la Colle ? :)

  • par Le 30 mai à 18h01

    Et le glacier des Glaciers situé sur l’aiguille des Glaciers ;o)

  • par Le 30 mai à 22h39

    Il faut croire que c’est le fin du fin.

  • par EnDirectDesTraouierosLe 31 mai à 19h52

    L’explication locale à ce pluriel tient tout simplement à la présence de deux vallées à peu près parallèles, parcourue chacun par un ruisseau appelé "Traouiéro" (il y a "le grand" et "le petit"). La seconde vallée, non aménagée, est un peu moins spectaculaire.
    Pour la petite histoire, tout ce beau paysage boisé était nu comme la main il y a moins d’un siècle, c’était tout lande et pâtures...

    Et : oui, l’arrière-pays breton mérite souvent d’être exploré. Je ne saurais trop recommander les boucles "mixtes" qui parviennent à concilier une portion littorale et une portion "dans les terres".

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !