Veste Ultrashell Peak de la marque Cimalp

Cimalp nous propose une veste étanche et ultra respirante, avec la nouvelle technologie Ultrashell®.

Cimalp nous propose une veste étanche et ultra respirante, avec la nouvelle technologie Ultrashell®.

Avoir une veste étanche mais respirante est un point important lors d’une randonnée. Comment continuer d’apprécier une journée pluvieuse sans être trempé de l’extérieur ou de l’intérieur ? Quelle veste mettre lorsque le vent nous refroidit, mais que l’on ne veut pas mouiller notre première couche à cause de la transpiration ?

Cimalp propose un nouveau produit déposé sous le nom d’Ultrashell : une nouvelle membrane encore plus respirante et plus étanche. J’ai testé avec la veste Ultrashell Peak pendant deux mois et voici le résultat.

Conditions du test

Le test s’est déroulé en deux étapes. Tout d’abord j’ai réalisé des journées de ski de randonnée et de raquettes dans les Alpes, du côté de Chamonix, au mois de février et mars 2016. Les conditions météo étaient variées : grand soleil mais également de la neige bien humide, avec des températures allant de -10 à 5 degrés. J’ai porté la veste à la montée quand les conditions s’y prêtaient (léger vent, température un peu froide qui nécessite de porter une veste), et à la descente.

Dans un second temps, je suis partie en Laponie finlandaise, dans le parc national d’Hossa, réaliser des sorties raquettes et de chiens de traineau. Les températures variaient de -10°C à 0°C, et la météo a beaucoup changée : grand soleil, pluie, neige, léger vent.

La veste a été testée dans toutes les situations et dans toutes les conditions !

“Un test muti-conditions entre Chamonix et Laponie finlandaise”

Caractéristiques fabricant

Veste imperméable et stretch : modèle femme, disponible en noire et dans les tailles du 36 au 48 (du S au 2XL). Elle est ergonomique et préformée pour avoir un joli look.

Veste 4 saisons : la veste est utilisable l’été jusqu’à 25°C avec une activité faible, mais également l’hiver jusqu’à -10°C pour une activité intense.
Cimalp dépose un nouveau brevet avec la technologie Ultrashell. Le tissu est composé de 3 couches Rip-stop dont la membrane Ultrashell. Les performantes sont les suivantes : respirabilité de 80’000 MVP et étanche à 20 000 mm d’eau. Ces nouvelles performances sont obtenues grâce à des pores encore plus fins, qui laissent mieux passer l’air tout en restant résistant.
Une explication claire sur la respirabilité et sur l’étanchéité d’un vêtement ? C’est ici.

La veste a beaucoup de poches : 3 poches zippées à l’extérieur (deux sur les hanches et une sur le torse) et 3 à l’intérieur (une zippé au niveau du torse et deux ouvertes au niveau des hanches avec passage MP3). Elle a des Zips YKK sur toutes les fermetures (poches, aérations et zip principal).

La capuche a trois points de serrage (deux sur les côtés avec une cordelette qui se serre et un scratch derrière la tête) et une visière modélable.

Une particularité ? La veste est une édition limitée à 299 exemplaires ! Un produit unique si vous l’acheter.

Poids : 570g en taille M

Prix : 299€

Ce que l’on a aimé

  • La coupe très féminine et très cintrée de la veste. On se sent jolie dedans, et on a envie de la porter toute la journée ! La veste dispose de scratchs aux poignets et d’un cordon de serrage à la taille, ce qui permet de l’ajuster encore plus.
  • La résistance de la veste. Après deux mois de test, elle n’a aucune éraflure, aucun défaut, aucune malfaçon. Rien n’a bougé malgré une utilisation intense et en toute situation. Elle aurait pu s’abimer cent fois, entre les carres des skis ou les câbles reliant les chiens à l’attelage. C’est un produit de qualité !
  • 4 saisons : on peut porter la veste quelle que soit la saison. Elle est stretch, et on peut également facilement porter une doudoune en dessous sans être serré ni se sentir oppressé. Les mouvements restent libres. En été cependant, elle est trop chaude pour être porté jusqu’à 25°C comme annoncé sur le site. Déjà à 20°C, on ne la porte plus. Mais jusqu’à 15°C sans problème ! Du coup pour l’hiver, le printemps et l’automne, aucun souci. Ou pour aller en haute montagne l’été.

Veste de randonnée Cimalp

  • La praticité des poches : elles sont nombreuses et bien placées. On n’est pas embêté avec le sac par exemple pour attendre les poches latérales. La veste dispose également d’une poche sur le torse où l’on peut mettre son ski pass ou le téléphone (avec une petite ouverture vers l’intérieur de la veste pour glisser des écouteurs, très pratique). A l’intérieur, il y a une autre poche qui se ferme pour les papiers, les clés ou toutes les affaires importantes. Enfin il y a deux grandes poches intérieures pour mettre ses gants, une bouteille ou une carte IGN. Seul bémol ou plutôt incompréhension : les deux grandes poches intérieures sont ouvertes à la base, donc attention à ne pas y glisser des clés !
  • La grandeur de la capuche. La capuche est grande, et on peut bien la serrer afin qu’elle s’adapte à notre tête. Grâce aux deux cordons de serrage latéral, au scratch sur le dessus du crane, et à la visière amovible, la capuche est parfaitement adaptée. Lorsque l’on tourne la tête, elle suit et ne reste pas droite. Elle est donc très pratique.
  • La veste est très étanche. J’ai passé des journées sous la pluie à Chamonix ou en Finlande à la tester, et je n’ai jamais pris l’eau. De plus la veste sèche très rapidement, donc du jour au lendemain, on repart au sec (contrairement aux shoftshell qui mettent beaucoup plus de temps !). La veste a deux ventilations assez conséquentes au niveau des aisselles. Elles permettent d’évacuer la transpiration tout en restant au sec. Elles sont assez difficiles à ouvrir malgré le fait d’avoir la languette sur les zips. C’est impossible à ouvrir avec un sac sur le dos. Mais en revanche, si on anticipe et qu’on les ouvre avant la montée, c’est du bonheur.

“Un produit résistant, très étanche et avec un excellent rapport qualité prix !”

  • Le sens du détail : des zips pour les fermetures éclairs avec des languettes pour ne pas avoir à enlever les gants, un crochet en toile pour le poser au porte manteau ou encore le protège menton pour éviter de se geler ou griffer avec la fermeture éclair.

  • Le prix. Le rapport qualité prix est inéluctable. Une veste étanche à moins de 300 euros, et aujourd’hui encore moins cher grâce au réduction de fin de saison (199 euros au 23 avril 2016), c’est un prix très acceptable.
  • L’édition limitée et le luxe d’avoir une veste qui ne sort qu’à 300 exemplaires.

Points à améliorer :

  • Le poids de la veste est assez conséquent par rapport à une veste Gore-tex classique. La veste est moins chaude qu’une softshell et moins compactable qu’un vêtement du même type.
  • La couleur : le noir n’est pas salissant et passe partout, mais en revanche, c’est un peu triste. Pour les photos ou pour la sécurité en montagne, on préfère une couleur plus flash et plus joyeuse.
  • La veste est respirante, mais en revanche, on se prend encore de bonne suée notamment en montée. Il est difficile d’avoir une veste parfaitement étanche, mais qui est respirante. On note une bonne avancé technologique, la veste est mieux qu’un produit classique, mais ce point peut encore être amélioré !


>> Plus d’infos sur le site de Cimalp - la veste est actuellement en promo !