Via Ferrata d’Andagne

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
500m
Durée :
demi-journée

La Via Ferrata d'Andagne, près de Bessans en Haute-Maurienne, exige une approche assez longue (pour une Via Ferrata) mais c'est le prix à payer pour un parcours, ni trop technique, ni trop physique, mais qui finit par dominer la vallée de 500 mètres. Ambiance aérienne et sortie sur un magnifique plateau d'alpage. A noter que l'on trouve, à côté de cette Via, un vrai parcours d'initiation pour les enfants et les débutants. – Auteur :

Accès

De Bessans, prendre la direction du col de l’Iseran et de Bonneval-sur-Arc. Le parking, se trouve sur la droite, à la Balme Noire, 2,2 Km après la bifurcation avec la petite route de la vallée d’Avérole. Gros panneau informatif sur la via.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Matériel de Via Ferrata

  • Un casque d’escalade
  • Un harnais d’escalade (baudrier)
  • Une longe spécifique, équipée de deux mousquetons de sécurité et d’un absorbeur de choc
  • Éventuellement une corde pour progresser en cordée

Carte

Difficulté

Quatre parties

  • un itinéraire enfants/initiation appelé parcours Robert Blanc dit "le Pape"
  • un itinéraire, partiellement câblé, d’accès à la Via Ferrata, appelé la Vire du Greffier
  • la Via Ferrata proprement dite, appelée parcours Guy Favre qui débute vers 2065m
  • un itinéraire, partiellement câblé, de retour

Carnet de route

  • Altitude de départ : 1749m
  • Sortie : 2250m
  • Longueur : 1700m
  • Dénivelée : 500m
  • Temps de parcours : 1h35 (annoncé 2/3h00)
  • Retour : 45’ (annoncé 1h00)
  • Cotation : D
  • Exposition : Ouest

Approche

Prendre le sentier, plein est, qui se dirige vers la falaise et atteint en moins de 5’ le début du parcours d’initiation.

Descriptif

On commence par le parcours Pierre Blanc, dit "le Pape", itinéraire d’initiation accessible aux enfants.

Les deux itinéraire se séparent et on entame la seconde partie, la Vire du Greffier, pour une longue approche.

Enfin, vers 2065m d’altitude, on arrive à la partie terminale, vraiment raide et aérienne, une vire herbeuse et gazeuse, une poutre très gazeuse également. Ensuite, la via devient très verticale avec quelques courts dévers. Beaucoup de barreaux et peu de contact rocher, mais l’ambiance est très aérienne.

On arrive près d’un hameau en ruine, les chalets d’Andagne, perchés sur un magnifique plateau d’alpage dominant la plaine de Bessans.

Retour

Prendre sur la droite, un sentier balisé en jaune, partiellement câblé, et qui va suivre le ruisseau d’Andagne et sa belle cascade.

Anecdote

J’avais déjà parcouru cette Via en 2009. Je l’avais faite en matinée dans l’ombre et je n’avais pas pris de photo. Le numérique dans l’ombre, avec un compact... c’est pas terrible. Au soleil...ce n’est pas terrible non plus. Les photos prises en plongée sont bonnes, mais celle en contre-plongée sont pleines de reflets disgracieux, le Soleil venant de face. J’ai fait de mon mieux et je demande l’indulgence.

Si je qualifie l’approche de longue, il faut relativiser ; longue pour une Via Ferrata. Mais au total c’est quand même court par rapport à une ascension en montagne. Il ne m’a fallu que 2h20 du parking au parking.

Je suis donc retourné faire cette Via une après-midi. C’était avant la canicule et il ne faisait pas très chaud à Bessans : 25°C au meilleur de la journée.

Je préfère les barreaux et le rocher aux passerelles, ponts de singe, poutres etc.

Et lorsque je suis arrivé au passage gazeux de la poutre (dont le câble est placé un peu bas) je me suis souvenu (trop tard) que lors de ma première ascension je m’étais dit, le passage une fois franchi : "cette Via, je ne la referai jamais".

Dernière modification : 28 décembre 2013
Ouille Allegra (3130m) par la Frête

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 26 octobre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par heremeLe 26 octobre 2012 à 12h40

    Salut Alain. Continue à faire d’aussi "mauvaises" photos et tout ira bien. Il y a pas mal de jeux d’ombres intéressants, notamment sur la photo n° 15 où il y a apparemment une personne placée au-dessus de toi. Le troisième homme sur la montagne ?
    C’est vrai que l’accès à la grande poutre (en bois ?) n’est pas très sympathique. Mais comme toi je préfère le bon rocher stable et son contact direct.
    Pour quelqu’un qui avait juré de n’y point retourner ! Un trou de mémoire ? Bah, bis repetita placent.

  • par Le 26 octobre 2012 à 13h16

    Bonjour Hereme
    Eh oui ! C’était un trou de mémoire. Avec l’âge....
    Sur la photo 15, la première ombre est la mienne. Je me suis fait rattraper par un couple. Le M. est juste en dessous de moi et Mme un peu plus bas. Un couple bien sympa puis qu’ils ont attendu que je sorte de la voie pour descendre.
    J’aime bien la verticalité, voire l’au-delà de la verticalité, des via ferrata. Mais je préfère ce qui ne bouge pas !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !