Vieux Rompon par les bords du Rhône

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
300m
Durée :
demi-journée

Magnifique promenade au confluent de trois rivières. Le retour par le sangle dominant l'Ouvèze est aussi inattendu que superbe. – Auteur :

Accès

Le Pouzin (Ardèche)

Parking dans le village ou mieux, le long de la voie ferrée sur les berges du Rhône.

Venant de Loriol ou de l’A7 (sortie Loriol) par la D104 , entrer dans le Pouzin, passer le pont sur le Rhône, puis au carrefour avec la D86 prendre direction La Voulte.

Venant du Sud (D86), passer le pont sur l’Ouvèze puis suivre direction La Voulte.

En venant de l’Ouest par la D104 (Privas, Aubenas), longer l’Ouvèze puis dans le village direction La Voulte au croisement de la D104 et de la D86.
Parking immédiatement après le carrefour à gauche le long de la voie ferrée.

En venant du Nord par la D86 (La Voulte), parking sur la droite peu avant le croisement avec la D104.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Infos pratiques

  • Distance : 7,5 km
  • Dénivelé : 300m
  • Altitude point bas : 92m
  • Altitude point haut : 384m
  • Durée : 3 à 4 h
  • Carte IGN : 30370 La Voulte-sur-Rhône

Itinéraire

Du Pouzin au Couvent des Chèvres

Du parking du bord du Rhône, traverser la voie ferrée pour rejoindre la rue principale du vieux village (Rue Olivier de Serres). La remonter vers le nord (marquage du GR42A). Au niveau du N°65, des panneaux indiquent "Le Vieux Rompon 4,1km" et "Le Vieux Rompon 3,6km / Le Couvent des Chèvres 1,6 km". Suivre cette dernière indication (c’est le GR42A). Le retour se fera par l’autre chemin.

Très vite le GR part à gauche entre des maisons et s’élève rapidement au-dessus du village. C’est un vieux chemin empierré qui passe dans une gorge entre les falaises. Au bout de 10 à 15 minutes, un second panneau indique "Le couvent des Chèvres 0,5 km" sur la droite. Quitter le GR et suivre ce dernier chemin. On atteint très vite le plateau et le fameux couvent, quelques ruines d’un vieux monastère (terrain privé de la carrière, tout clôturé). On surplombe le confluent de la Drôme et du Rhône. Très belle vue sur l’enfilade de la vallée du Rhône jusqu’à Valence au Nord et sur la vallée de la Drôme avec le donjon de Crest et les Trois Becs et le Sud Vercors.

Du Couvent des Chèvres au Vieux Rompon

Prendre alors le large chemin qui se dirige vers l’Ouest. On rejoint très vite l’immense carrière et le GR42A au niveau d’un collet. Ne pas prendre le petit chemin qui monte sur le plateau, mais suivre le chemin principal (GR) à plat qui part vers le Nord-Ouest et longe la clôture de la carrière. Il oblique ensuite vers l’Ouest et arrive près d’une porte qui barre le chemin et l’accès au plateau. La passer par le côté. Le chemin passe sous la ligne haute tension, puis redescend doucement. Au niveau des premières maisons, laisser un chemin qui part vers le Nord (panneau "La Voulte) qui gagne le plateau de Rompon, et continuer la petite route jusqu’à la chapelle du Vieux Rompon.

Du Vieux Rompon au Pouzin

Au niveau de la chapelle, prendre à gauche le chemin qui se faufile entre les vieilles maisons. Peu après le vieux village, on arrive à une intersection (alt. 300, panneau). À droite, un chemin redescend sur Rompon. Le laisser et obliquer à gauche sur la piste principale (direction "Le Pouzin"). Au bout d’une centaine de mètres, laisser une trace à gauche et suivre la piste principale qui fait une large boucle et monte doucement sur le plateau. Remarquer les étranges stratifications du relief. On rejoint ensuite un chemin qui monte de la droite et vient en fait du point 300 (cairn). Continuer le chemin principal. Au niveau d’un second cairn, laisser un chemin qui part à flanc sur la droite (accès aux voies d’escalade). Le chemin gagne le plateau et la forêt.

Au niveau d’un replat, laisser une bonne piste partir à gauche et suivre la piste tout droit dans la forêt qui descend légèrement plein Sud. Elle atteint rapidement le bord du plateau et surplombe la vallée de l’Ouvèze. La piste fait une boucle, oblique vers l’est et atteint un grand poteau de la ligne HT. Fin de la piste. Fin de l’itinéraire marqué sur la carte IGN.

Prendre en face un petit chemin non marqué sur la carte IGN, qui se faufile dans les bois de chênes (vieilles marques jaunes et grises). Il longe le bord du plateau vers le Sud-Est puis passe la falaise sommitale en descendant dans un couloir. Le sentier oblique ensuite vers l’Est en balcon au-dessus de la vallée de l’Ouvèze. En sortant de la forêt, il est sur un sangle sous la falaise sommitale. Belle vue sur la vallée de l’Ouvèze. Au bout du sangle on arrive en vue du Pouzin et du confluent de l’Ouvèze et du Rhône avec la statue de la Vierge.

Le sentier descend vers la Vierge mais tourne à gauche un peu avant la statue et se dirige vers un petit vallon. Il descend dans le vallon, ré-oblique vers le sud au-dessus du village. Après un dernier virage, il passe entre les maisons et rejoint la Rue Olivier de Serres.

Rejoindre le parking.

Dernière modification : 16 mai 2018
Au cœur du Vivarais, Chalencon (694m) - St-Jean-Chambre - Chalencon

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 22 avril 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 25 avril 2017 à 02h00

    Salut Yann. A noter qu’il existe deux Ouvèze se jetant dans le Rhône : l’une au nord d’Avignon, l’autre au Pouzin en Ardèche.
    Le site du Couvent des Chèvres est d’une grande richesse historique :
    http://www.persee.fr/docAsPDF/amime_0758-7708_2008_num_26_1_1659.pdf
    http://autrefoisstgeorges.hautetfort.com/archive/2011/10/02/rompon-le-couvent-des-chevres-site-clunisien.html

    • Etymologie de Rompon : pourrait venir du latin "rumpare" (rompre, fracasser), par allusion à la rivière Ouvèze qui vient se jeter sur le rocher sur lequel est situé le hameau principal "Les Fonts-du-Pouzin".
    • Dans "La Charta Vetus" (en 727, mais plus vraisemblablement vers 950) l’évêque de Viviers consigna les anciennes donations faites à son église : "Moi Rodolphe, j’ai doté l’église de Saint Pierre construite sur la montagne de Rompon ".

    Donation (an 40 du roi Conrad = 977) : ...moi Silvius (de Clérieu) et mon épouse nommée Gwilis et notre fils nommé Guillaume ... nous donnons à la susdite Eglise ... sise au lieu appelé Monastère de Cluny, une partie de nos biens, (ceux qui sont) sis dans le pays du Vivarais, dans le territoire de Saint-Alban, dans le mont appelé Rompon, (à. savoir) ce mont lui-même et les deux églises construites sur ce mont, avec les dîmes et les revenus presbytéraux.
    Ces biens ont pour frontières et pour limites : à l’est, le fleuve appelé Rhône ; à. l’ouest, la rivière appelée Chambaud ; au nord, la rivière appelée Montélier ; de l’autre côté, au vent, le cours d’eau dit Ouvèze.
    Tout ce qui se trouve inclus, à. l’intérieur de ces frontières et qui m’appartient légalement, je le donne tout entier et intégralement ...

    Et je donne ... dans un autre lieu-dit le Poulet, près du fleuve appelé Rhône, bois et terre, et pré, et pâturages, et rivières et sources, eaux et cours d’eaux, tout et absolument donne tout ce qui se trouve en ce lieu, pour que (cela) dépende du pouvoir de saint Pierre, de même qu’au mont Rompon ; ... à cette condition que l’abbé dom Mayol et sa congrégation construisent en cet endroit même un monastère et y envoient des moines.

    ... Je donne, en outre, douze serfs ... pour y servir éternellement.

    S(eing) de Silvius et de son épouse G( wilis ) et de leur fils Guillaume, lesquels ont demandé que ceci soit fait et confirmé.

    (Cécile Perroud-Christophle , "Considérations sur les temps obscurs de la montagne, du village de Rompon le Vieulx, et histoire du Prieuré de Saint Pierre de Rompon en Vivarais".)

  • par Le 1er mai 2017 à 21h01

    Oui, il y a deux rivières "Ouvèze" affluentes du Rhône, l’une Ardéchoise en rive droite, qui arrose Privas, l’autre Drômoise et Vauclusienne en rive gauche passe (et peut inonder !) à Vaison-La-Romaine.

    Merci pour les infos ! Le site du couvent est beau, mais malheureusement tout est clôturé (propriété de Lafarge, l’exploitant de la carrière adjacente).

  • par Le 3 mai 2017 à 11h43

    Eh oui Yann, obligation de clôturer, sinon les vieux démons américano-français surgissent : ... bla-bla ... principe de précaution... bla-bla ... protection... bla-bla ... accident... bla-bla ... propriétaire... bla-bla ... responsable etc.
    Quant à l’extension, il faut croire qu’ils en ont l’autorisation.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !