Sortie du 24 septembre 2017 par Bryce38 Lac Gary (2368m) par le Col Blanc et la Tête du Vet

J'avais prévu initialement un aller-retour depuis le Clapier Noir, par Somme Rutin et les Drayes comme décrit par le topo et finalement j'ai réalisé une boucle un peu improvisée avec en bonus un détour par la Tête du Vet. Un joli tour sans difficulté dans un endroit calme et peu fréquenté des Ecrins, avec un éventail de possibilités de sommets très accessibles : Arcanier, Pic Vert, Tête de l'Ane...

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Magnifique journée pour ce premier dimanche d’automne : peu de vent, quelques cirrus hauts le matin, plus bas l’après-midi. Pas de trace de neige à proximité du sentier, sauf une étroite langue dans le versant Nord de l’Arcanier.

Récit de la sortie

Pour profiter de ces belles premières journées d’automne, rien de tel qu’une virée en montagne. Destination : un coin perdu du massif des Ecrins pour garantir une randonnée sauvage loin des foules.

Le début est un peu monotone sur de la piste forestière large et raide, avec cependant l’avantage de prendre vite de l’altitude.
À la suite d’une erreur d’itinéraire, je me retrouve sur une piste qui monte dans la combe de la Chambre d’Ane.

Plutôt que de faire demi-tour, je décide de continuer par curiosité. Vers 1900m, le chemin débouche sur une croupe herbeuse sous la Tête du Vet et grimpe au sommet par des marches toujours très raides tracées dans la terre et l’herbe, dré dans l’pentu ! Ensuite au Col Blanc la crête s’aplanit au niveau de Roche Moutte, un énorme bloc posé sur le chemin et marqué d’un panneau.

L’objectif à atteindre est alors en vue : la brèche Gary, une échancrure rocheuse assez évidente droit devant. Le sentier de montée est facile et bien travaillé pour résister à l’érosion grâce à de nombreuses poutres de maintien au sol.

Le passage de la brèche ne nécessite pas les mains et laisse tout de suite voir un joli panorama sur le lac Gary et derrière, les sommets de la vallée de Valsenestre.

Après une courte descente, je me retrouve devant la cabane que je visite, puis je m’installe un peu plus loin sur un promontoire pour la pause pique-nique-sieste.

Bilan : une rando agréable pour qui cherche la tranquillité, je n’ai pas croisé un seul humain de la journée ! Mais je n’ai pourtant pas manqué de compagnie : moutons (environ 1000 têtes), 2 chamois, 3 sangliers, 1 écureuil, 2 perdrix...

Dernière modification : 26 septembre 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Grenoblois d'adoption, amoureux de la montagne et des grands espaces depuis une quinzaine d'années et collectionneur de lacs d'altitude. J'apprécie les randonnées à la fois sportives, engagées et insolites (vires du vertige) où il faut mettre les mains, mais aussi les randonnées classiques plus tranquilles. Le but principal étant de se faire plaisir et voir des beaux paysages qui se méritent. Adepte (...)

Randonnée réalisée le 24 septembre 2017

Publiée le 26 septembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 29 septembre 2017 à 22h24

    Bonjour Bryce,
    Superbe rando que j’ai effectuée début septembre 2015, mais sans descendre au lac Gary. Croisé 1600 moutons (je ne les ai pas comptés, le berger me l’a dit !) qui descendaient de la Brèche et qui m’ont ravagé le sentier ! Mais sans rancune.....expérience sympa. Et pas un chat ce jour-là non plus, à part le berger.
    Dans le secteur, connaissez-vous le lac Labarre ?

  • par Le 30 septembre 2017 à 10h11

    Bonjour Vermatoiz,
    je n’ai pas non plus compté les moutons mais c’est une estimation à la louche car je n’ai pas vu le berger. J’ai été obligé de traverser le troupeau pour remonter du lac à la brèche !
    Je connais le lac Labarre : l’été 2015 j’avais fait une boucle de 2 jours depuis Valsenestre : brèche du Périer, Lauvitel, col du Vallon, col de la Muzelle. J’avais bivouaqué au lac de Plan Vianney pour tester mon nouveau tarp.
    J’ai découvert récemment qu’on pouvait faire la traversée sur les crêtes entre le lac Gary et le lac Labarre, ça n’a pas l’air difficile.

  • par Le 30 septembre 2017 à 14h52

    Effectivement Bryce38 la traversée est réalisable et pas difficile.
    https://www.altituderando.com/Tete-des-Chetives-2644m-en

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !