Sortie du 28 septembre 2017 par jump38 Le Cheval Noir (2832m) par le lac Bleu (2137m) et le lac Blanc (2139m). Saint-François-Longchamp.

Un Cheval ... ‘Noir’, un lac ... ‘Bleu’, un lac... ‘Blanc’ … une rando colorée ... mais bruyante !

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Météo clémente. Quelques petits nuages par moment. Un peu de fraîcheur tout de même au sommet

Récit de la sortie

Cette fois ci nous optimisons l’empreinte carbone : nous sommes 10 pour deux voitures !

J’ai souvenir d’avoir vu en août 2016 un parking clairement signalé et là… je ne le retrouve pas. Résultat nous nous garons (par erreur) bien après les Chalets du Cours d’en Haut.

Nous voilà donc partis à travers prés, puis à suivre une remontée mécanique. Le contre-jour n’aide pas mais j’ai le souvenir que le sentier passe juste au-dessus du Roc Blanc et c’est dans cette direction que l’on va. Finalement on tombe sur le panneau indiquant la direction du Lac Bleu que nous allons visiter. Il est dans l’ombre et manque d’eau.

Direction le Lac Blanc et on attaque la montée du Col du Cheval Noir… suivi par un chien noir et blanc qui nous précédera, ou nous suivra parfois, jusqu’au sommet.

Claudine et moi, qui connaissons l’itinéraire, avons prévenu les amis que la pente était raide ; ils avouent ne pas être déçus !

La montagne est belle (dixit Jean Ferrat) mais aujourd’hui elle est bruyante. Des travaux pharaoniques sont en cours : et que je te concasse des rochers, et que je te joue de la pelleteuse, et que je te remue des tonnes de terre à grand coup d’énormes camions jaunes, et que je t’assassine la montagne ; pour faire quoi ? Manifestement un réservoir pour alimenter les canons à neige (mais où vont-ils prendre l’eau ? Il n’y a que des ruisseaux type ‘pipi de chat’ dans le coin ?) et très probablement un parcours de ski-cross. Ces travaux expliquent peut-être pourquoi les panneaux au départ, évoqués dans le topo, n’existent plus.

Bref, nous voilà cueillis par le soleil un peu sous le col, et peu après au col où le changement de versant nous permet de nous séparer du bruit des travaux.

La montée au sommet se fait sur un terrain un peu gras mais pas vraiment glissant. Sur notre gauche un groupe de jeunes bouquetins nous observe et nous siffle à qui mieux mieux ; notre chien de compagnie s’en désintéresse totalement.

A la cime il fait frais et les sommets vedettes (Mont Blanc, Grand Combin, Mont Pourri, Grande Casse) jouent à cache-cache ; on arrive même à distinguer le Cervin.

Notre chien du jour, peureux au départ et refusant les caresses, apprécie maintenant qu’on le flatte et apprécie manifestement encore plus un peu d’eau au creux de nos mains ; il va de l’un à l’autre quémander gentiment un peu de nourriture.

Contemplation des cimes, casse-croûte et sieste nous occupent une bonne heure.

Retour au col et malheureusement nous renouons avec le bruit.

Et voilà ce que c’est de discuter en marchant … on loupe la bifurcation vers la gauche et on s’embarque sur le sentier conduisant au Col de la Madeleine ; une fois l’erreur constatée on fait machine arrière pour reprendre le bon chemin moyennant … 100m de dénivelé à reprendre.

Arrivés au Lac Blanc nous empruntons le sentier qui descend rejoindre le ruisseau, ce qui nous amène près du chantier que les engins, qui ont fini la journée, sont en train de quitter, puis la large piste nous amène aux Chalets du Cours d’en Haut où nous constatons l’absence de panneau. Tout semble avoir été fait pour dissuader de randonner dans le coin en attendant que les aménagements soient finis.

Tiens ! Notre chien nous a quittés … sans nous dire au revoir. Il était vraiment sympa et fera partie des souvenirs de cette balade.

Dernière modification : 2 octobre 2017

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Randonnée réalisée le 28 septembre 2017

Publiée le 1er octobre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !