Sortie du 7 octobre 2017 par gegers La Grande Lauzière (2741m) par le Vallon de la Pra

Sortie de grande envergure, sauvage et exigeante. Couplée avec, à la descente, la visite du lac Claret, elle est de la race de celles que l'on oublie pas !

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Ciel bleu. Températures clémentes.

Récit de la sortie

Les mouflons de la Grande Lauzière s’en foutent. Le tumulte du monde, la folie des uns, l’inconscience des autres, ils n’en ont rien à braire. Ce qui les emmerde, en cette fraîche journée d’automne parfaitement ensoleillée, c’est ma présence. Intrus dans cet univers sauvage et minéral, les mouflons me sifflent pour me faire part de leur mécontentement, puis s’en vont tourner leurs sabots ailleurs, loin de l’indésirable.

Je galère, et ils s’en foutent. Il faut dire que, cumulé, le dénivelé de cette sortie dépasse les 1500m, et je n’ai pas fait beaucoup de sorties de cette envergure cette saison, la faute à des pépins physiques qui ont eu la bonne idée de se mettre en sommeil. A l’assaut de la Grande Lauzière donc, sommet qui était sur mes tablettes depuis plusieurs années, je suis autant essoufflé qu’ébahi par la beauté sauvage des lieux. Dès que j’ai quitté le sentier pour m’engager dans ce chaos minéral, je me suis laissé porter par la fragile tranquillité du secteur. Quelques cairns, une grande liberté, et un vent froid, mordant, qui souffle sur les ardoises noires du sommet et, en dessous, sur ce vaste plateau désertique. Au loin, la Meije et le Rateau, enneigés, se cachent derrière un contre-jour opportun. D’un côté, le Taillefer et le Vercors. De l’autre, la pointe martienne de la Croix de Belledonne. Et partout, le massif qui vit et qui respire, qui se pare de jaune à mesure que l’automne avance.

Pour prolonger le plaisir je décide, à la descente, de plonger jusqu’au bord des eaux translucides du Lac David, et de déambuler longuement dans le vallon de la Pra, avant de redescendre et retrouver la foule au Lac du Crozet. Une longue bambée, pleine d’émerveillements. Le bonheur à deux pas de sa porte.

Dernière modification : 7 octobre 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 7 octobre 2017

Publiée le 7 octobre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par marmottonLe 8 octobre 2017 à 09h34

    Très beaux clichés !
    Et quelle luminosité.. :)

  • par Le 10 octobre 2017 à 22h53

    Superbes photos ! Et une superbe sortie, qui donne envie quand on aime Belledonne........

  • par Le 11 octobre 2017 à 07h54

    Merci à tous les deux. Je pensais connaître ce coin de Belledonne, j’ai été bluffé par son côté sauvage.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !