Aiguille de Chambeyron (3412m) par sa face sud et la brèche Nérot-Vernet Sortie du 8 octobre 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Très beau, mais 20 min de brume, 20 min de trop...

Récit de la sortie

Nous venons de gravir l’Aiguille Pierre André dans l’après-midi. Mais nos efforts de ce W.E ne font que commencer.

Nous rejoignons de suite Fouillouse et débutons la montée très pénible vers le refuge de Chambeyron. Le soleil se couche, ce spectacle est un privilège qui nous fait oublier cette approche que l’on n’affectionne guère... Le refuge est atteint vers 19h45.

Après une nuit sans sommeil avec nos 12 compagnons de chambre, nous partons pour le sommet vers 7h45.

Le cône permettant l’accès au couloir Gastaldi est épouvantable à monter et que dire de la suite. Une vraie bavante.

Rapidement un itinéraire balisé de blanc apparaît sur la droite, nous l’ignorons. Cet itinéraire de la voie normale à été balisé récemment. Il est un peu plus technique que le passage décrit par le topo mais plus sûr : le rocher est meilleur. L’itinéraire du topo est commun au balisage blanc après la Brèche.

Nous continuons à remonter le couloir Gastaldi et prenons à droite dans ce large couloir comme le mentionne Agarock. Mais nous ne voyons pas le petit cairn... Nous poursuivons à l’instinct.

La progression se fait à proximité du mur rocheux, main gauche du couloir. Il faut mettre les mains sur une bonne partie de l’itinéraire (trouver du "meilleur" rocher). L’itinéraire décrit par Agarock, partait main droite de ce couloir d’éboulis.

Nous arrivons donc directement à la Brèche Nérot-Vernet sans passage exposé au vide / pas de vire. Simplement un long couloir en rocher pourri. Il s’agit de l’itinéraire le plus direct pour rejoindre la Brèche.

Du côté des lacs du Marinet, un épais brouillard arrive. Nous rejoignons tout de même l’arête, qu’elle ambiance ! Gazeuse !! Rapidement cette brume nous envahi, le vent du nord frisant les glaciers nous gèle.

Nous ne voulons pas attendre une supposée amélioration météo, nous décidons de redescendre par un autre itinéraire, celui proposé par Agarock. Les vires sont plus impressionnantes en photos qu’en réalité et la main courante sur le passage exposé est comme neuve.

Retour au pied du couloir Gastaldi. Nous sommes maintenant pressé de rentrer à la maison. Cette marche retour est interminable, pour me répéter, nous n’affectionnons pas l’accès au refuge de Chambeyron.

Cette sortie n’est pas un échec à proprement parler. En montagne il faut savoir dire stop.

J’aurais aimé toucher la couronne de la reine des Alpes du Sud. Ce n’est que partie remise...

VIDEO

Dernière modification : 17 octobre 2017

Photos « Aiguille de Chambeyron (3412m) par sa face sud et la brèche Nérot-Vernet »

Le Brec de Chambeyron le refuge Le sommet paraît inaccessible couloir Gastaldi couloir Gastaldi couloir Gastaldi couloir Gastaldi couloir Gastaldi bientôt prendre à droite couloir d’éboulis, on arrive directement sur la Brèche N.V  la Brèche N.V Lac de Noir et lac de l’Etoile Lac des Neuf Couleurs Lacs du Marinet On rejoint l’arête Nous stoppons la course Descente par les vires (topo Agarock) Descente par les vires (topo Agarock) Descente par les vires (topo Agarock) - main courante retour dans le «couloir d’éboulis» on a «bouclé» 2 variantes de la VN Le sommet se dévoile ... ironie du sort C’est que de l’amour en montagne