Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Après une petite journée de pluie, ciel bleu le matin qui se chargera l’après-midi.

Récit de la sortie

Superbe balade en perspective ... je ne randonne en "montagne" que depuis le mois de Février, je me suis donc arrêté au sommet du Caduc, ça m’a déjà pris la journée, nombreuses pauses contemplation et pique-nique incluses.

Au parking de La Favière je quitte l’auto vers 8h00 et hop !
Un bout de piste et de sentier jusqu’au Serre, un coucou aux patous qui aboient dans l’enclos d’une bergerie, j’ai dû rater le dernier raccourci qui permet de les esquiver ...
Un petit portillon en bois et ça commence à bien monter dans les pierriers.

De belles rencontres avec la faune au cours de la journée, certaines un peu étonnantes.

Direction les trois pâturages, dans un joli sous bois un chevreuil me surveille, une pause s’impose.

Sortie du bois un superbe "cirque" se dessine avec ses tons ocre qui contrastent avec le vert des bois, le tout sur des pentes douces, une pause pour profiter de ce paysage.
Je remarque un passager clandestin sur mon genoux ... tiens donc une mante religieuse !

Je rejoins doucement, la crête du Caduc, après avoir laissé le sentier qui descend à la Cabane de Chanabaja, la sente qui monte à la crête est facilement visible, c’est tout droit, pas d’erreur possible de toute façon !

Pique-nique sur la crête avec vue sur L’Estrop et tous les sommets qui l’entoure ... Wouaouh !!! C’est superbe ! Les nuages viennent apporter leur touche de magie !

Le déjeuner englouti je me remet sur mes pattes arrières et repars dans les cailloux, le dernier tiers offre des "grimpettes" assez ludiques, quelques arrêts pour souffler et admirer ce qui m’entoure,
Des bêtes à cornes qui dégringolent dans le ravin des Eaux Grosses. Surprise dans le ciel.

Arrivé au sommet convoité, piouff .... c’est magnifique cette vue ! Le plafond descendant de plus en plus je ne me suis pas attardé des heures la-haut, et il ne me restait pas assez de jus pour prolonger la balade, les mirettes bien chargées j’entame la redescente ... Je reviendrais avec grand plaisir !

Dernière modification : 29 mai 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Sculptures

Randonnée réalisée le 8 septembre 2017

Publiée le 25 octobre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 25 octobre 2017 à 20h06

    Bravo pour le traquet motteux de la photo 11.
    Photo 36 —> Grande Séolane.

  • par Le 25 octobre 2017 à 23h52

    Bonsoir Jipé.
    Ces mantes religieuses, ce sont vraiment des insectes étonnants et impressionnants.
    Tu as eu de la chance de voir dans la même journée une mante, un chevreuil et des chamois !
    De telles rencontres doivent probablement t’inciter à continuer à randonner en montagne, malgré les autres rencontres beaucoup moins agréables que tu fais aussi et que tu redoutes à juste titre (selon moi). Je pense que tu vois à quelles rencontres je fais allusion ... ;o)

  • par Le 26 octobre 2017 à 11h57

    Bonjour,
    merci @Alain, c’est donc un Traquet Motteux ce joli zoiseau, j’ai eu de la chance qu’il accepte de se tenir tranquille quelques minutes, hier au Près de L’Évêque je n’ai pas eu cette chance ...
    Pour la Grande Séolane j’ai hésité, je ne pensais pas quelle était visible sous cet angle de vue, et je ne connais pas très bien tous les sommets de ce massif.

    Effectivement la chance m’a bien sourie ce jour là, ce n’est pas toujours le cas ... Quand aux chiens de protection je ne les crains pas trop mais je reste méfiant compte tenu des problèmes rencontrés par d’autres randonneurs.

    Cet été j’ai rencontré au Chiran (Verdon) un berger (très ouvert) avec deux patous et un gros berger d’Anatolie, qui étaient bien sympa, lui m’expliquait qu’il a élevés ses chiens petits et éduqués ... et il reste à proximité du troupeau ...

    Et tant que mes jambes me le permettrons je continuerais les ballades en montagne, j’ai la chance de les avoir sous les yeux tous les jours ! :-)

  • par nanouLe 30 octobre 2017 à 17h04

    bonjour
    de belles photos et un secteur que je voudrais découvrir ; je suis passé pas tres loin en rentrant des gorges du verdon via la seyne , tous ces sommets me donnaient des idées de balades , superbe la photo des "deux planeurs" , les brebis entretiennent tous les massifs il faut aider les bergers qui avec la présence loup ce super prédateur n’ont pas la vie facile

  • par Le 30 octobre 2017 à 17h48

    Les brebis entretiennent les massifs, sauf là où il y a surpâturage. C’est à dire presque partout. Et avec les loups, les bergers mènent les troupeaux moins loin de façon à revenir au parcage le soir. Et donc dans certains alpages (pas tous) il y a des zones qui ne sont plus pâturées et d’autres qui le sont trop.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !