Petit Renaud (2606m) par les Siauds et la Cabane de la Montagne Sortie du 18 octobre 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

La montée à la cabane de la Montagne puis à celle de la Combe représente déjà une jolie petite sortie... Le Petit Renaud m'attendra encore un peu !

Conditions météo

Très beau temps, température idéale pour marcher et encore de belles couleurs d’automne...

Récit de la sortie

J’avais repéré cet alpage et sa cabane en montant au lac du Vallon et aujourd’hui je reviens le visiter.
Départ à 9h20 des Siauds, le versant où je dois monter est encore dans l’ombre, il fait frais et je pars d’un bon pas.
Le sentier est facile à trouver et bien balisé. On traverse un lit de ruisseau, puis on entre dans la forêt. Là, j’entends aboyer les chiens et je comprends qu’il y a une chasse dans le coin ! Du coup, comme en plus il fait encore un peu frais (la belle excuse !) j’endosse ma veste rose fluo... on n’est jamais trop prudent !

Au bout d’un bon moment je commence à avoir chaud, ça grimpe régulièrement, je n’entends plus les chiens. À ma gauche une prairie avec une belle bâtisse, fermée, bordée d’un muret près duquel je m’arrête pour enlever ma veste.
À la sortie de la forêt, je vois devant moi une crête effilée... ça passe par là ? oui, et à l’aise en plus ! Ce sentier est vraiment chouette, très bien tracé.
Encore de la forêt, avec cependant de belles trouées sur la vallée de la Malsanne et sur le Grand Armet.
On débouche ensuite par un chemin plus large sur un alpage et on découvre la cabane de la montagne qui se détache sur l’horizon. Très joli !

De là, je vais pousser jusqu’à la cabane de la Combe.
Je suis une trace qui monte sur ma droite, le terrain est à la fois caillouteux et herbeux, je monte à vue et après plusieurs virages et une bonne grimpette, je découvre la cabane-tonneau derrière une butte. Elle n’a rien d’extraordinaire mais c’était mon but aujourd’hui, je suis donc bien contente de la voir !
Après quelques photos et un petit tour alentour, je redescends pour manger plus bas, il est encore tôt (11h30) et il fait un peu frais ici avec une petite bise qui traverse bien...

Je regagne l’alpage et sa cabane, je repère un mamelon où j’irais bien me poser, et puis... en regardant un peu plus loin sur ma droite, je vois un piquet avec une bande jaune. Ah ! ça m’interpelle...
Je coupe à travers la prairie et je découvre un sentier bien tracé et un poteau directionnel, sans indication... Un instant d’hésitation, sortie de carte, et je me décide à partir de ce côté pour faire une boucle. Le sentier continue en balcon, puis amorce une descente.
Je me pose alors face au Grand Armet pour casser la croûte. Belle vue, grand calme, soleil (pas chaud chaud !), bref la belle vie !

J’entame ensuite la longue descente à travers une forêt de plus en plus pentue, sur un sentier jonché de feuilles mortes et du coup le plus souvent invisible et bien glissant, il faut s’accrocher aux bâtons !
Je retrouve enfin la prairie avec sa bâtisse et le chemin du matin.
Ce fut une belle balade...

Dernière modification : 31 octobre 2017