Sortie du 9 novembre 2017 par Pascal Aiguillette des Houches (2285m) par le Merlet

Plus tout à fait l'automne, pas encore vraiment l'hiver... En tout cas, la blancheur est là au dessus de l'ouate recouvrant les plaines...

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau frais au dessus d’une solide couche de nuages bas culminant vers 2100m, parfois plus haut si le vent les pousse sur les versants.

Récit de la sortie

Constatation de la matinée à la vue des webcams : Il fait grand beau au dessus de 2200m, malgré les prévisions météo beaucoup plus pessimistes. Mais, après les occupations matinales, il ne reste guère d’options pour avoir le temps monter suffisamment haut et de s’extraire la la grisaille dans ce qui reste de temps durant ces jours maintenant courts...

Départ de Merlet vers 14h. Il fait gris, le brouillard est juste dessus... Un saupoudrage complété de givre blanchit l’ambiance. C’est parti, raquettes sur le sac au cas où.

Montée rapide du sentier dans le brouillard. Rencontre fantomatique, la silhouette d’une immense bouquetin se profile devant, magnifié par le brouillard. Il se laisse approcher et reprend son apparence de bouquetin "standard"...

15h, Arrivée à Bellachat. L’option la plus sûre pour sortir de la couche serait de poursuivre vers le Brévent, mais on n’a guère le temps pour cela. Cependant, le ciel s’éclaircit parfois, laissant espérer que le haut des nuées n’est pas loin. Direction les crêtes de l’Aiguillette du Brévent...

La traversée des immensités blanches du plateau de Carlaveyron dans le brouillard n’est guère engageante. Mais voilà que soudain, les nuées se déchirent et laissent apparaître le bleu, le soleil, les montagnes cristallines... Et là-haut sur les crêtes, c’est clairement dégagé. On y va...

Parcours des crêtes ensoleillées au dessus des nuées cotonneuses... Aiguillette du Brévent, Pointe de Lapaz... 16h30, le soleil descend, alors que les nuées commencent à montrer quelques velléités à coiffer les crêtes... Il faut être patient... Direction l’Aiguillette des Houches dans le brouillard alors que le soleil rougeoie juste derrière... Finalement, à la faveur d’une soudaine brise glaciale, les nuées descendent subitement et laissent apparaître le décor juste à temps pour voir le coucher de soleil... Derniers rougeoiements...

17h30, on plonge dans les pentes en direction du chalet de Chailloux. Ambiance oppressante du brouillard à la nuit tombante, surtout sur un terrain dégagé... Vivement le retour dans la forêt joliment saupoudrée, décor beaucoup plus "hivernal" que plus haut... Il faudra sortir la frontale pour parcourir le sentier permettant de rejoindre Merlet. Fin de la balade vers 18h30.

Dernière modification : 10 novembre 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 9 novembre 2017

Publiée le 10 novembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 11 novembre 2017 à 09h37

    Salut Pascal.
    MAGNIFIQUE !
    Merci d’aller régulièrement au-dessus du brouillard et des nuages pour nous offrir de tels clichés !
    J’étais déjà un grand fan de l’Aiguille Verte et tes photos me renforcent dans ce sentiment. Qu’est-ce que je la trouve photogénique !
    @+.
    Thierry.

  • par Le 11 novembre 2017 à 11h26

    Il faut en profiter ! Novembre-décembre, c’est la meilleure saison pour les mers de nuages !

  • par Le 11 novembre 2017 à 12h20

    J’aimerais bien en profiter mais dans les Vosges (même si ça arrive qu’on puisse), c’est plus rare de pouvoir. Avec un massif qui culmine à 1400m et même 1100m dans sa partie nord, les sommets ne sont pas mieux lotis que la plaine quand les nuages squattent jusqu’à 2000m.
    En plus, dans les Vosges, il n’y a pas toutes ces webcams qu’il y a dans les Alpes. Donc même quand certains endroits émergent au-dessus des nuages, ce n’est pas forcément facile de le savoir et d’y aller en connaissance de cause.
    Mais ce n’est pas grave puisque je peux en profiter devant mon écran grâce à mes camarades alpins, à commencer par toi. Merci encore. ;o)

  • par Le 11 novembre 2017 à 13h13

    J’ai vécu 2 ans dans le Morvan (ou presque, le Creusot), et les matins d’hiver il y a souvent des brumes dans les vallons. Il me suffisait de monter sur l’une des bosses autour de la ville pour profiter d’un lever de soleil sur cette immense mer de nuages (vallée de la Saône et celle du Rhône) avec vue sur les Alpes, Jura et parfois Vosges.
    J’avais découvert ça un peu par hasard un jour où vers 5h ne pouvant dormir je me suis lancé dans une balade sous les nuages...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !